Championnat séniors 2016/2017 : J14 : AS Vague Bleue – CIC D : 4 – 6

Résumé by Charly dit « le velour »
Lundi 20 Mars 2017 : 14 éme journée de championnat : As Vague Bleu – CIC D à 19H30 au stade de St tronc.
Buteurs : Vachino(2Fois), Franck, Gérald des vét, Alex(2Fois),

19h, St Tronc-Didier, ça pue le football à plein nez. Dans les vestiaires, des nouvelles têtes. Des anciens ou des moins anciens de la A sont venus nous prêter main forte. Le CIC est mes que un club, une vraie famille. En effet, beaucoup d’absents aujourd’hui, peut-être en raison du débat autour de la Présidentielle retransmis ce soir sur TF1… ou de conseils de classe … Va savoir.
Quoi qu’il en soit, Coach Loris (amputé de son cerveau droit Geoffrey) fait un discours très fort avant le match et galvanise ses troupes. Nous sommes des soldats placés face à nos responsabilités. Remporter la bataille. Gagner, toujours gagner. Mes que un club.
Nous démarrons avec une charnière Rolando-Baptiste, Romain et Loris en latéraux. Au milieu, Franck Guardiola et Yannick en sentinelles, Franck « petit pont semelle » et Nico Veidig en excentrés, et Philippe en 10. Devant, seul en pointe, ce diable de Vachino. Dans la cage, Hugues, évidemment.
Au coup d’envoi, Vague Bleue démarre à 10. En plus, devant, ils ont un gars de mon âge, qu’ils surnomment l’Ancien. Cela me met en confiance, je retrouve mes jambes de 20 ans. Amortis poitrine, interceptions, crochets, passements de jambes, transversales de 40 … non j’déconne.
Cet avantage numérique nous permet de faire tourner le ballon, et c’est fort logiquement, que Nico Vachino ouvre le score d’une frappe tendue de l’entrée de la surface. Ce but nous met en confiance, mais notre domination est stérile. Sur une contre-attaque, l’ailier droit de Vague Bleue qui va très très vite et me rappelle que j’ai bientôt 40 ans, déborde et son centre trouve l’attaquant qui ajuste Hugues. 1 partout. Nous reprenons notre marche en avant et c’est Franck qui va nous redonner l’avantage. En face, bien qu’à 10, c’est très physique, et pour la première fois de ma vie, je vois Yannick montrer des signes de fatigue. Visiblement, son week-end dans la capitale et les possibilités nocturnes offertes par la ville des Lumières, ne l’ont pas mis dans les meilleures dispositions pour jouer ce match. Nous lui pardonnons, évidemment. A l’image de notre 6, un peu émoussés, nous reculons et avons plus de mal dans la transmission en cette fin de mi-temps, et sur une action copiée-collée de la précédente, Vague Bleue revient à la marque juste avant la pause.
Au retour des vestiaires, Alex a remplacé Yannick, Romain a cédé sa place à Julien mais c’est la rentrée du vétéran Gérald qui nous rappelle, si c’est nécessaire, que le talent n’est pas une fonction décroissante de l’âge : il convertit sa première occase en but et nous redonne l’avantage. Mais le CIC n’apprend pas bien ses leçons, continue d’attaquer et se découvre trop : la punition est immédiate et Vague Bleue égalise puis prend même l’avantage. 4-3. Fort heureusement, notre réaction est immédiate ; nous reprenons notre marche en avant et c’est un doublé d’Alex qui nous redonnera l’ascendant avant que ce diable de Vachino marque à nouveau pour nous offrir une avance confortable et suffisante et une fin de match tranquille.
Et c’est donc à 5 minutes de la fin du match, que Batbe, retenu au collège pour un conseil de classe et arrivé en retard, fait son entrée. Mais il n’a pas l’air dans son assiette, le conseil de classe s’est visiblement mal passé. A la demande des délégués de parents d’élèves, le proviseur a décidé d’imposer aux enseignants de son collège une présence de 35 heures dans l’établissement. Et ça, pour Batbe, ça passe pas. Pensez un peu à lui, quand trouvera-t-il le temps d’aller jouer au golf, d’aller s’entrainer au Cesne, de se rendre au MUCEM ou à la galerie d’Art de Nico Veidig… tous ces petits plaisirs qui rendent son existence un peu plus agréable ? Loris décide donc de lui donner un petit temps de jeu, pour lui remettre un peu de baume au cœur. Mais l’artiste est énervé, il a envie d’en découdre. Sur sa première action, décalé sur le coté droit à l’entrée de la surface, il tente sa « virgule » légendaire. Mais le ballon lui échappe et l’adversaire, qui ne tombe pas dans le panneau, récupère facilement le ballon. C’en est trop pour aujourd’hui et pour un seul homme. Il lâche alors un tacle non maitrisé dont la violence envoie le joueur adverse hors des limites du terrain. Il ne s’en relèvera pas. Les autres joueurs et le public en restent médusés. L’arbitre n’a d’autres choix que de sortir le rouge. Son rapport sera accablant. Batbe devra expliquer son comportement auprès du Comité Fédéral, il risque une suspension d’au moins … non j’déconne.
Voilà, c’est tout pour aujourd’hui. Avant de vous laisser, une pensée pour Espo, qui va nous manquer, sur le terrain et en dehors. Cette victoire est pour lui.

Une réflexion au sujet de « Championnat séniors 2016/2017 : J14 : AS Vague Bleue – CIC D : 4 – 6 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.