Archives de catégorie : Celtic V

Challenge CDA 4ème journée Vétérans à 11 Saison 2017 – 2018 CIC vs CAM PHENIX : 1-2

Reportage by steph blanc
Vendredi 20 avril

Stade St Tronc Didier 20h15

Buteur : Nabil

Pelouse : verte Temps : estival Arbitre : bon
Composition d’équipe : gardien : Mathieu defenseurs : virgile (cap), friso, steph pian, bruno milieux : stan, nico, jeremy, attaquants : philippe, fred V,nabil
Remplacants : fidel, djilali, manu,
Coach : mimet supporters : tonton
Premiere mondiale pour ce résumé , je fais le résumé d’un match que je n’ai pas vu ! Mais je compte sur mes talents de mentaliste, medium pour vous conter ce match de la manière la plus précise
Apres une belle victoire avec les tripes à trets, petit match de cda avant les vacances de printemps contre cam phénix une équipe qui nous réussit bien d’habitude
Coach mimet nous demande de nous faire plaisir avant tout et de jouer sans pression,
Malheureusement, ce discours d’avant match est mal interprété par nos vieilles chattes, car on confond sans pression et sans envie , malgré cela nous arrivons quand même à ouvrir le score par nabilou sur une offrande de fred ville après un beau jeu en triangle sur le coté gauche.
Ensuite nous n’arrivons pas à doubler la mise par manque de précision et de justesse technique
Mi temps 1/0
Mimet procède à quelques changements pour dynamiser un peu tout ça .
Mais nous reprenons sur le même rythme, et au bout de 15 minutes sur un corner anodin ,personne ne va à la tete et l’attaquant adverse crucifie mathieu d’une tete piquée 1/1 ça sent pas bon
S’ensuit quelques réactions epidermiques de notre part mais rien de tranchant et sur un nouveau centre ,nous prenons un nouveau but de la tete , mathieu s’incline à nouveau 1/2.
Nous n’arriverons pas à revenir dans le match malgré quelques occasions franches défaite ½
Constat de ce match pas d’ envie, pas de duels gagnés , et défaite à l’arrivée , dommage car on était sur une dynamique positive .
On finit au bistrot chez notre ami Virgile qui vient de rouvrir en dégustant des poissons et fruits de mers
Les vacances vont nous faire du bien je l’espère , et allez l’om en attendant !!
Hail hail The …

Championnat 17ème journée Vétérans à 11 Saison 2017 – 2018 US TRETS vs CIC : 0-1

Reportage by coach mimet
Vendredi 13 avril

Stade de Trets 20h30

But : Mathieu

Vendredi 6 AVRIL 2018
Stade La Gardi de Trets
Terrain synthétique et mouillé à défaut d’être verglacé
Vestiaires : Petit comme d’hab
Arbitre : Euhhhhh

Trets – CIC V: 0-1 (MT 0-1)

Compo : Miguel ; Virgile – Alain – Gilles D – Bruno; Mika – Stan – Seb – Nabil ; Fred V- – Mathieu
Remplaçants Fred Genre – Igor
Entraineur : Mimet
Supporter : Tonton – Manu

Il y a quelques semaines de cela j’ai transmis un courrier à la FSGT13 pour leur signifier notre volonté de ne pas traverser une nouvelle fois le département pour aller jouer dans la pampa tretsoise. Il faut bien le reconnaître bien m’en a pris car nous jouons à… Trets !!! Comme me l’a textoté le Prez mon courrier a porté ses fruits.
Après la défaite de la semaine dernière j’avais prévenu le groupe que pour éviter, comme toutes les dernières fois que nous avons joué là-bas dans des conditions toujours dantesques, de nous retrouver à 11 je déclarerais forfait si nous n’étions pas 14 minimum. Jeudi soir nous sommes 14 et vendredi plus que 13 suite au désistement habituel du jour J. Bref je ne vais pas punir les 13 motivés et on se présente au stade de la Gardi. S’il fait plus ou moins beau sur toute la région PACA, vous ne serez pas surpris de lire qu’à Trets il pleut…
On se change et j’annonce que nous ne sommes que 13 et qu’il va falloir être solidaires et forts pour cette rencontre. Alors que je suis toujours dans le vestiaire j’entends l’arbitre siffler. J’arrive sur la pelouse et je vois Manu au milieu des joueurs. Je décide d’innover et je demande à Manu de faire la compo d’équipe pour provoquer un choc psychologique. Il décide de partir sur 4 4 2 avec Fred V et Mathieu devant, Seb et Nabil sur les côtés.
Inutile de vous rappeler que nous avons rarement (et même jamais) brillé là-bas car, outre l’équipe adverse, le terrain est grand et les conditions climatiques rarement clémentes (froid, verglas, pluie)… Bref nous commençons en entrant parfaitement dans le match. On est au duel derrière, au milieu et devant. Mathieu fait un énorme travail d’harcèlement adverse. Ils ont beaucoup de mal à trouver de la profondeur, arme qu’ils utilisent habituellement avec des contres assassins. Même mieux on se procure les meilleures occasions avec un coup franc de Fred V qui oblige le gardien à un superbe arrêt, une frappe lointaine ou encore une merveille de reprise claquée au-dessus de la barre on ne sait comment. Sur le banc les premiers commentaires avisés fusent… Dans les matchs de cette importance il ne faut rater de telles occasions, Si on ne marque pas là on va le payer cher tôt ou tard, bref vous l’aurez compris de la grande analyse… S’ensuit le début de la farandole des blessures. Mika sur une accélération sent une pointe derrière la cuisse. Fred Genre emmitouflé sur le banc de touche bondit du banc… à la huitième demande expresse du coach pour aller s’échauffer. Mika hésite à rester pour ne pas laisser ses potes à 10 mais je ne veux prendre aucun risque et je le sors. Je lui dis que j’ai confiance dans le groupe et qu’ils peuvent tenir à 10 le temps que Fred soit prêt. C’est alors que les Celtes vont faire mieux que patienter. Fred V, que j’ai enfin réussi à mettre en 6, lance en profondeur Mathieu qui grâce à sa pointe de vitesse grille tout le monde et bat cette fois ci le gardien adverse. Après tant d’échec il met fin à la malédiction du face à face raté !!! Belle récompense pour lui.
Fred Genre rentre pour nous remettre à égalité numérique. En face il n’y a pas de réaction d’orgueil. La défense est sérieuse et hormis deux petites frayeurs dues à des montées intempestives de Gilles désertant sa base arrière, elle gère. Malheureusement sur un énième sprint, Mathieu ressent une douleur derrière la cuisse lui aussi et sort pour laisser sa place à Igor. On se dirige tranquillement vers la fin de cette première période quand Alain nous gratifie d’un grand moment que je ne peux taire. Suite à une interception au milieu de terrain il transperce les lignes adverses pour nous gratifier d’une passe en profondeur plat du pied vers… dégun !!! L’espace d’un moment le temps a semblé s’arrêter pour les 21 acteurs, l’arbitre, les remplaçants, les supporters, les chauves-souris… A tel point que l’homme en noir a préféré siffler la fin de la première période.
Je félicite les joueurs pour cette première période sérieuse et leur dis de continuer à gagner les duels car ils vont rentrer pour essayer de renverser la tendance. Devant mon banc dégarni, je n’en mène pas large, je l’avoue, en croisant les doigts pour qu’il n’y ait plus d’autres blessures.
La seconde période est comme on le pressentait différente. Ils sont revigorés, commencent à parler, beaucoup parler, plus présents dans les duels. On tient le choc et les gars répondent au défi physique à l’image de Bruno qui sur une feinte de corps de son vis-à-vis direct applique la fameuse formule du ballon ou du joueur il n’y en a qu’un qui passe… Bon ben le ballon est passé… S’ensuit des palabres et discussions. Ca presse de plus en plus et on a le ballon qui nous brule les pieds. On se rapproche de plus en plus d’une première victoire et ça nous rend fébrile. Mais alors est-ce des restes du match de la veille mais on sent poindre une solidarité, une envie, une force qui nous pousse à nous surpasser. Sur un corner adverse, la défense reste statique, il y a une reprise adverse. On pense qu’il y a but quand soudain le plan Virgile Pirate se déclenche et sauve sur sa ligne de la tête un ballon que tout le monde voyait déjà dedans. Ca nous rebooste et on repart au combat quand Seb se retourne vers moi pour me dire que lui aussi à une pointe derrière la cuisse. Je décide de ne prendre aucun risque et de le sortir. On finira à 10. Sauf que Mathieu ne l’entend pas de cette oreille. Il part se strapper et rentre pour finir le match. La fin devient crispante et les minutes ne passent pas. On a même quelques occasions que l’on n’exploite pas comme on le devrait mais qu’importe on tient au courage. L’arbitre nous libère enfin !!!
On vient de gagner à Trets !!! On rentre dans les vestiaires pour fêter ça. Gillou lance un cri de guerre que l’on ne connaissait pas mais bon l’euphorie aidant on exulte pareil.
Après la douche certains rentrent, d’autres vont au pub et les derniers se lancent à 22H45 dans une opération fast-food qui verra le Mc Do de Rousset fermé, celui de Plan de Campagne cinéma fermé (alors que c’est écrit ouvert jusqu’à 0h00), celui de l’entrée Plan de Campagne fermé car en fait 22H55 c’est 23H00 et qu’il est plein à l’intérieur ; sans parler du Quick qui est devenu un Burger King encore en travaux… Bon ben go to Ste Marguerite puis au pub pour les derniers courageux (Igor, Nabil, Tonton et votre serviteur) y faire la fermeture et fêter dignement cette belle victoire.

Hail Hail Hail

Championnat 16ème journée Vétérans à 11 Saison 2017 – 2018 CIC vs NATIONAL CRIMEE : 2-3

Résumé by coach Mimet

Vendredi 6 AVRIL 2018
Stade Pastour à 20h00
Terrain synthétique
Vestiaires : Petit comme d’hab
Arbitre : Rien à dire
Buteur : CSC, fred Ville sur peno

FC National Crimée – CIC V: 3-2 (MT 2-1)

Compo : Miguel ; Virgile – Alain – Gilles D – Mika ; Nico – Stan – Fidel – Fred V- Jérémy – Mathieu
Remplaçants : Seb – Fred Genre – Djilali – Nabil
Entraineur : Mimet
Supporter : Tonton – Manu

Nouveau déplacement à Pastour pour retrouver nos vieilles connaissances de National Crimée second de notre championnat.
J’arrive à la bourre suite à une nouvelle réunion parents d’élèves mais j’ai la désagréable surprise de ne pas être le dernier car Miguel et Fred ne sont toujours pas arrivés. Je décide de changer ma compo d’équipe en faisant passer Gillou dans les bois avant que Miguel arrive enfin. Le temps d’enfiler les gants et le voilà sur le terrain. Je décide de placer Mathieu sur un côté afin de profiter de sa vitesse. Le match démarre je suis encore dans les vestiaires pour récupérer la trousse de secours et quand j’arrive sur le terrain Jérémy m’annonce qu’on mène déjà 1-0. Information prise sur le banc c’est un but csc suite à un débordement de Mathieu qui centre et oblige le défenseur adverse à scorer. On est pas mal en place mais on se débarrasse trop rapidement du ballon qui semble nous brûler les pieds ou alors est-ce la peur de mal faire ? On recule et on dégage comme on peut des ballons somme toute pas si dangereux. Sur un corner tiré au second poteau, personne ne bouge ou ne saute et le joueur adverse met une tête des 11 mètres entre la transversale et la tête de Mika. 1-1
Très vite le score est doublé sur un contre qui voit l’attaquant adverse se présenter seul devant Miguel qui n’est pas du tout bien placé dans sa cage. Il choisit le premier poteau. Quelques minutes après la même situation se présente pour une frappe enroulée cette fois qui s’écrase sur la barre. On n’est nulle part et surtout on commence à parler… Beaucoup parler… Trop parler… Mi-temps l’arbitre nous prévient que si on continue ainsi les cartons blancs vont pleuvoir.
Je recadre tout ce petit monde en leur disant de se taire mais surtout de ne pas les laisser jouer en les collant et les pressant. La seconde mi-temps démarre et j’ai effectué mes changements.
On est un peu mieux dans le match, on laisse moins d’espace. Mais sur un contre l’ailier adverse à la lutte avec Fred Ville place une frappe pas très puissante au premier poteau mais qui surprend étonnement Miguel. On court toujours après le score. Sur un contre rondement mené Mathieu fait parler sa pointe de vitesse et il se fait découper dans la surface de réparation. Pénalty transformé sans trembler par Fred V. On est de mieux en mieux on commence à rentrer et à les empêcher de jouer. Mais malheureusement notre pression rien n’y fera le score ne bougera pas.
Malgré la défaite, la seconde mi-temps à été encourageante car on s’est battu et on a rien lâché.
Il faudra absolument que vous arrêtiez de parler et que vous mettiez cette énergie plutôt dans le combat contre nos adversaires…

Bref je propose de finir la soirée à la boucle le célèbre resto des Camoins. Là je préconise 2 pizzas en entrées plus les plats que je sais gargantuesques et les grandes gueules me disent 3 pizzas… Soit mais une fois tous les plats arrivés ben il est resté quoi à la fin à votre avis ? Une pizza !!!
Mention spéciale à Caroline, la psy des vieilles chattes pour avoir eu le courage de venir supporter au resto nos grivoiseries de machos en surplus de testostérones.

Hail Hail Hail

Championnat 15ème journée Vétérans à 11 Saison 2017 – 2018 GS EPARGNE vs CIC : 2-2

Vendredi 23 mars 2018

Stade St Tronc Didier 20h15

Buteurs : Ville fois 2

Vendredi 25/03/2018 : match de championnat CIC V – CAISSE EPARGNE
2 – 2 – stade St Tronc Didier
Compo de coach Mimet : Miguel – Virgile, Gilles, Alain, Bruno – Nicolas, Stan, Philippe, Thomas Marin, Mathieu – Fred Ville
Banquette : Seb, Thomas, Fidel, Fred Genre, Mika
Supporters.. Djilali, Manu…

Rien de sert d’épargner, il faut claquer…

Le championnat tire sur sa fin pour l’exercice 2017/2018. Les vétérans dans le ventre mou, faute d’abdos, ça fait un moment que ça dure…
Néanmoins, les 4 matches restants à jouer sont autant de défis à relever pour finir si possible dans la première moitié du groupe, éviter ainsi les troubles digestifs de fin d’année et se retrouver près du cœur de notre engagement : se faire plaisir tout en respectant les valeurs du club.
Cela passait par une victoire vendredi, un match contre une équipe d’épargnants en mal d’intérêts eux aussi pour cette fin de championnat.
La soirée débute par une feuille de match bien remplie, 16 celtes, dont quelques footballeurs pas maladroits, et quelques anciens combattants émérites.
L’entrée en matière est souvent représentative du résultat. Une fois n’est pas coutume. Le début de match est équilibré, la balle confisquée par nos adversaires pas si maladroits que prévu. Mais on sent bien que nos contres peuvent faire mal, pour autant que la dernière passe soit bien ajustée.
Peu d’occasions de part et d’autre en début de match, puis petit à petit nos attaquants prennent le dessus et de procurent quelques opportunités, mal négociées, par excès de précipitation dans la zone de vérité.
Et comme souvent dans cette configuration, nos adversaires vont profiter d’un joli débordement, et d’une frappe lobée leur attaquant, plongeant au cœur de notre défense, trompe avec grande précision Miguel sorti à sa rencontre.
0-1, ça sent la banqueroute.
Ce but ne nous réveille pas vraiment. Sur un ballon aérien, assez anodin, Miguel repousse le cuir sur un adversaire qui n’en demandait pas tant, et pousse le ballon au fond des filets. Les banquiers ont forcé notre coffre pas si fort que ça.
0-2, ça pue la liquidation.
Heureusement, nous allons reprendre le dessus en fin de 1ère mi-temps et à la dernière seconde de jeu avant la mi-temps Fred Ville nous permet de réduire l’écart.
La mi-temps pour changer la moitié de l’équipe, et nous revoilà parti à l’assaut de la forteresse financière. La seconde période sera à sens unique, plus aucune occasion à l’exception d’une reprise de volée en fin de match pour nos adversaires. Du mieux dans la maîtrise technique, récupération plus haute. Bref il n’y a plus qu’une équipe sur le terrain. Et nous égalisons logiquement dans ce contexte de temps fort, par Fred Ville de nouveau ( ?)… sur une très belle ouverture de Fred Genre ( ?).
S’ensuivent de multiples occasions, dont un face à face avec le gardien gagné par Mathieu, les cages s’ouvrent, le pied de Mathieu s’enfuit et le ballon passe à côté de la caisse. On a tous les sous ce soir, mais personne pour les claquer.
La fin du match est pénible car malgré la faiblesse de l’adversaire, nous ne parvenons pas à suivre nos actions vers l’avant, trop de déchets, et une condition physique trop limite pour espérer renverser ce match, qui en restera là.
Bref une occasion manquée. Beaucoup d’amertume dans les vestiaires. Match moyen, saison moyenne. Il va falloir redynamiser tout ça parce que ça ronronne sec chez les vieilles chattes !

Gilles