Archives de catégorie : Celtic V

Challenge CDA 6ème journée Vétérans à 11 Saison 2017 – 2018 CIC vs EMSO A : 3-5

Vendredi 1er juin

Stade St Tronc Didier 20h15

Terrain synthétique de plus en plus dégradé

Vestiaires : Bien

Arbitre : Euhhhhh

Trets – CIC V: 5-3 (MT 3-1)

Buteurs : Nabil puissance 3

Résumé by Mimet

Compo : Miguel ; Virgile – Manu – Nico – Bruno; Stan – Fred – Mimet ; Seb – Nabil – Mathieu
Remplaçants : Steph Kro à la mi-temps
Entraineur : Mimet
Supporters : Tonton – Rom – le Titi Parisien – Et les 12 personnes citées ci-dessus… 

Nous nous retrouvons pour ce dernier match officiel de la saison. On pourrait s’attendre à un véritable casse-tête pour l’entraineur ne sachant qui laisser en tribune… il n’en fut rien peinant à coucher 12 noms sur la feuille de match. La pénurie est telle que je suis obligé de me mettre sur la feuille de match et à jouer pour éviter de commencer à 10 en attendant Steph Blanc qui arrivera à la mi-temps et Stiven qui lui n’arrivera jamais sans même me laisser un sms ou message.
Bref en face on a EMSO une équipe de la poule D qui sont à peine plus nombreux que nous. J’essaye de bidouiller une équipe à peu près cohérente mais c’est très difficile vu le nombre d’absents dans chaque ligne. Le début de match est tranquille mais rapidement on sent que l’on n’est pas concerné par cette rencontre. Cela va vite se confirmer sur une touche anodine tirée à l’aveugle qui lobe tout le monde pour finir sur l’un des rares joueurs adverses présents dans la surface qui fusille Miguel à bout portant. Nous en face on ne propose rien si ce n’est des raids solitaires de Mathieu mais qui est trop seul pour peser. A notre fébrilité défensive notre absence au milieu de terrain s’ajoute une maladresse devant la cage adverse comme cette percée de Mathieu encore qui se présente devant le gardien qui du fond de sa cage voit ce dernier contre toute attente tenter une passe ratée pour Nabil. Il va se reprendre quelques instants plus tard en déposant une touche sur le crane de Nabilou qui fusille le portier adverse. On se dit que ça se remet doucement en place surtout qu’en face on ne propose rien hormis de longs ballons pour les deux flèches devant. Et pourtant cette tactique va fonctionner à merveille car on laisse jouer. On est loin au marquage et surtout on manque d’agressivité dans toutes les zones du terrain. Sur un énième ballon en profondeur le numéro 8 profite de l’absence de Virgile à son poste pour déposer Manu et venir fusiller une nouvelle fois Miguel. Nous on continue les vendanges avec Nabil qui sur un nouveau centre en retrait de Mathieu est trop court pour reprendre ou bien qui hésite entre un contrôle ou une tête et qui à la fin fait un mix des deux qui ne donnera rien. Sur une nouvelle touche adverse le ballon traverse toute la défense celte pour une but copie conforme au premier trouvant un joueur seul au second poteau.
3-1 à la mi-temps avec l’arrivée de Steph qui aura pris soin de saluer toute la tribune avant d’aller se changer. La seconde mi-temps démarre sous la fumée des pyros de IKGB qui eux sont fidèles à eux même et font le spectacle dans les tribunes. No Pyro No Party !!! Steph a remplacé Manu dans l’axe. On n’était pas dans le match à tel point que moi-même je sors en ne me rendant pas compte que l’équipe joue à 10 du coup… Une honte !!! Je reviens mais honnêtement pour faire le nombre tant je n’ai rien apporté. En face ça continue de balancer et sa fonctionne plutôt bien car on a toujours réglé ce problème de marquage. Et pire on refait notre spéciale avec Bruno qui fait une belle passe dans l’axe interceptée par le numéro 8 qui file au but. 4-1 et il n’y a rien à dire. On essaye de se rebeller et sur un corner suite à un cafouillage Nabil récupère le ballon et frappe fort pour nous ramener à 4-2. Mais quasiment sur le coup d’envoi un ballon en profondeur Steph est à la lutte avec l’attaquant adverse qui le pousse puis passe ses bras sur sa tête en l’écrasant récupérant le ballon et scorant sans que l’arbitre ne trouve rien à redire…
On coule lentement mais surement… Mathieu se fait découper allègrement avec le consentement arbitral qui daignera enfin sortir un blanc. L’action du match arrive enfin avec un coup franc au 20 mètres pour nos celtes. Je décide de m’en charger et je ne sais pas ce qui m’est passé par la tête mais après un long moment de méditation j’ai tenté et réussi une Ardéchoise (que Gillou n’aurait pas reniée) avec une frappe arrivant péniblement à côté du poteau. C’était tellement surréaliste que personne n’a compris ce qu’il s’était passé. Une espèce de Matrix footballistique. C’était le moment pour moi d’aller m’assoir sur le banc non sans avoir vu Nabil, bien lancé par Steph, partir défier le gardien adverse et le battre 5-3. On peut aller se doucher et partir boire une pinte histoire d’oublier ce calvaire, ce cauchemar…
Il était temps que la saison s’arrête apparemment et maintenant place à la Drôme…

Hail Hail Hail

Challenge CDA 5ème journée Véterans à 11 Saison 2017 – 2018 CIC vs CAPC B : 3-2

reportage by Fred Ville
Vendredi 25 mai

Stade Michelis 20h00

Buteurs : Seb, Mathieu (×2)

Résumé Celtic V-Plan de Cuques V2
Le 25/05/2018 au stade Michelis.

Présents et titulaires: Miguel, Gillou, Alain le grand, Manu Petit, Virgile, Steven le retour, Stan, Fred, Mathieu, Fidel, Seb. Sur le banc : Bruno le boucher jaipastouché, Mimet l’accélérateur de Trets, Steph Blanc.
Coach : nabilou.
Victoire 3-2 ; buts (Seb et Mathieu 2X)
Que c’est long…après une attente interminable de plusieurs semaines, après un entraînement « forcé » à Espéranza la semaine dernière nous voici partis pour l’avant dernier match officiel de la saison. Match de CDA certes mais on sent l’envie présente dès les retrouvailles. Les conditions sont idéales : petit vestiaire où les blagues commencent à fuser gaiement, stade à notre échelle ni trop grand, ni trop petit et météo parfaite pour tâter le cuir !
En face, une équipe que l’on a déjà jouée en début de saison (victoire 4-0 sans appel), équipe expérimentée avec de sérieux atouts notamment l’ancien « minot » De Falco au coup de pâte diabolique (la preuve qu’au foot la technique reste malgré le poids des années).
Coach Nabil nous donne la compo et le dispositif: on jouera en 4-3-3 pour rester fidèle à notre football champagne. Concentration dès les premières minutes et plaisir sont les maîtres mots.
Dès le coup d’envoi on forme un bloc haut et nous mettons la pression en enchainant de belles phases de jeu. La défense adverse est peu mobile et nos flèches de devant Mathieu, Fidel et Seb se procurent les premières occasions : tirs contrés, corners. Derrière on reste sérieux et équilibrés, mais les adversaires procèdent par contres et butent sur un Miguel des grands soirs . Au milieu nous laissons un peu trop d’espaces que l’équipe d’en face utilise bien et malheureusement nous encaissons le premier but sur une attaque rapide. Que cela ne tienne le celte ne se laisse pas impressionné et les efforts de tous seront bientôt récompensés. Seb très remuant sur le front de l’attaque réalise l’appel parfait dans le couloir de jeu central et reprend subtilement une passe en profondeur. Egalisation. Score de parité à la pause assez logique.
La deuxième mi-temps confirme nos intentions, Nabil fait tourner : Bruno sécateur jaipastouché et Steph entrent en jeu. On reprend les bonnes recettes : derrière on est serein (les grands ballons dans le dos ne sont plus qu’un mauvais souvenir…) on enchaîne bien mais il manque toujours ce « petit quelque chose » de partout pour faire la différence notamment dans le dernier geste. Relâchement peut-être ? Toujours est-il que les adversaires réussirent à nous transpercer en plein cœur : belle action de leur milieu de terrain qui transperce notre axe central ; Plan de Cuques prend l’avantage. Nos vieux démons nous reprennent, les occasions manquées auparavant nous ont fragilisé ; seul un miracle peut nous sauver. Coach Nabil tergiverse, s’interroge et l’éclair jaillit ! Mimet s’échauffe et va rentrer à la place de Seb au bon souvenir d’une froide soirée dans les brumes de Trets au mois de Décembre. Nous repartons à l’attaque, récompensés par des coups francs bien placés que Gillou, notre gaucher de l’équipe tâchera de transformer en « up and under » par-dessus le grillage ! Le bloc adverse s’effrite, se disloque peu à peu et recule. Mimet touche son premier ballon sur le côté droit, tente un débordement au souvenir de Décembre…malheureusement son centre viendra mourir derrière la cage ; ce n’est que partie remise. Dans un joli mouvement combiné Mathieu ajuste d’un intérieur du pied clinique le portier adverse ! C’est l’égalisation ! Le vent nous porte, Mimet multiplie les appels de balle presque décisifs…rien n’y fait ! Sur un ballon côté gauche, Bruno lance efficacement Mathieu qui déboule sur l’aile. Après une chevauchée fantastique et profitant du non moins fantastique vrai-faux « appel décisif » de Mimet au second poteau (dont la prière secrète était de ne pas recevoir son second ballon de la soirée de peur de gâcher la fête), Mathieu décoche un tir improbable qui vient nettoyer la lucarne du haut portier adverse. But ! 3-2.
La fin de match est plus hachée, les adversaires multipliant les mauvais coups sans doute par frustration…Dans le vestiaire la joie est bien présente et nous célébrons par un cri conquérant cette victoire. Nous prolongeons cette belle soirée autour de verres de houblon savamment distillés chez maître Virgile.
Fred V.

Challenge CDA 4ème journée Vétérans à 11 Saison 2017 – 2018 CIC vs CAM PHENIX : 1-2

Reportage by steph blanc
Vendredi 20 avril

Stade St Tronc Didier 20h15

Buteur : Nabil

Pelouse : verte Temps : estival Arbitre : bon
Composition d’équipe : gardien : Mathieu defenseurs : virgile (cap), friso, steph pian, bruno milieux : stan, nico, jeremy, attaquants : philippe, fred V,nabil
Remplacants : fidel, djilali, manu,
Coach : mimet supporters : tonton
Premiere mondiale pour ce résumé , je fais le résumé d’un match que je n’ai pas vu ! Mais je compte sur mes talents de mentaliste, medium pour vous conter ce match de la manière la plus précise
Apres une belle victoire avec les tripes à trets, petit match de cda avant les vacances de printemps contre cam phénix une équipe qui nous réussit bien d’habitude
Coach mimet nous demande de nous faire plaisir avant tout et de jouer sans pression,
Malheureusement, ce discours d’avant match est mal interprété par nos vieilles chattes, car on confond sans pression et sans envie , malgré cela nous arrivons quand même à ouvrir le score par nabilou sur une offrande de fred ville après un beau jeu en triangle sur le coté gauche.
Ensuite nous n’arrivons pas à doubler la mise par manque de précision et de justesse technique
Mi temps 1/0
Mimet procède à quelques changements pour dynamiser un peu tout ça .
Mais nous reprenons sur le même rythme, et au bout de 15 minutes sur un corner anodin ,personne ne va à la tete et l’attaquant adverse crucifie mathieu d’une tete piquée 1/1 ça sent pas bon
S’ensuit quelques réactions epidermiques de notre part mais rien de tranchant et sur un nouveau centre ,nous prenons un nouveau but de la tete , mathieu s’incline à nouveau 1/2.
Nous n’arriverons pas à revenir dans le match malgré quelques occasions franches défaite ½
Constat de ce match pas d’ envie, pas de duels gagnés , et défaite à l’arrivée , dommage car on était sur une dynamique positive .
On finit au bistrot chez notre ami Virgile qui vient de rouvrir en dégustant des poissons et fruits de mers
Les vacances vont nous faire du bien je l’espère , et allez l’om en attendant !!
Hail hail The …

Championnat 17ème journée Vétérans à 11 Saison 2017 – 2018 US TRETS vs CIC : 0-1

Reportage by coach mimet
Vendredi 13 avril

Stade de Trets 20h30

But : Mathieu

Vendredi 6 AVRIL 2018
Stade La Gardi de Trets
Terrain synthétique et mouillé à défaut d’être verglacé
Vestiaires : Petit comme d’hab
Arbitre : Euhhhhh

Trets – CIC V: 0-1 (MT 0-1)

Compo : Miguel ; Virgile – Alain – Gilles D – Bruno; Mika – Stan – Seb – Nabil ; Fred V- – Mathieu
Remplaçants Fred Genre – Igor
Entraineur : Mimet
Supporter : Tonton – Manu

Il y a quelques semaines de cela j’ai transmis un courrier à la FSGT13 pour leur signifier notre volonté de ne pas traverser une nouvelle fois le département pour aller jouer dans la pampa tretsoise. Il faut bien le reconnaître bien m’en a pris car nous jouons à… Trets !!! Comme me l’a textoté le Prez mon courrier a porté ses fruits.
Après la défaite de la semaine dernière j’avais prévenu le groupe que pour éviter, comme toutes les dernières fois que nous avons joué là-bas dans des conditions toujours dantesques, de nous retrouver à 11 je déclarerais forfait si nous n’étions pas 14 minimum. Jeudi soir nous sommes 14 et vendredi plus que 13 suite au désistement habituel du jour J. Bref je ne vais pas punir les 13 motivés et on se présente au stade de la Gardi. S’il fait plus ou moins beau sur toute la région PACA, vous ne serez pas surpris de lire qu’à Trets il pleut…
On se change et j’annonce que nous ne sommes que 13 et qu’il va falloir être solidaires et forts pour cette rencontre. Alors que je suis toujours dans le vestiaire j’entends l’arbitre siffler. J’arrive sur la pelouse et je vois Manu au milieu des joueurs. Je décide d’innover et je demande à Manu de faire la compo d’équipe pour provoquer un choc psychologique. Il décide de partir sur 4 4 2 avec Fred V et Mathieu devant, Seb et Nabil sur les côtés.
Inutile de vous rappeler que nous avons rarement (et même jamais) brillé là-bas car, outre l’équipe adverse, le terrain est grand et les conditions climatiques rarement clémentes (froid, verglas, pluie)… Bref nous commençons en entrant parfaitement dans le match. On est au duel derrière, au milieu et devant. Mathieu fait un énorme travail d’harcèlement adverse. Ils ont beaucoup de mal à trouver de la profondeur, arme qu’ils utilisent habituellement avec des contres assassins. Même mieux on se procure les meilleures occasions avec un coup franc de Fred V qui oblige le gardien à un superbe arrêt, une frappe lointaine ou encore une merveille de reprise claquée au-dessus de la barre on ne sait comment. Sur le banc les premiers commentaires avisés fusent… Dans les matchs de cette importance il ne faut rater de telles occasions, Si on ne marque pas là on va le payer cher tôt ou tard, bref vous l’aurez compris de la grande analyse… S’ensuit le début de la farandole des blessures. Mika sur une accélération sent une pointe derrière la cuisse. Fred Genre emmitouflé sur le banc de touche bondit du banc… à la huitième demande expresse du coach pour aller s’échauffer. Mika hésite à rester pour ne pas laisser ses potes à 10 mais je ne veux prendre aucun risque et je le sors. Je lui dis que j’ai confiance dans le groupe et qu’ils peuvent tenir à 10 le temps que Fred soit prêt. C’est alors que les Celtes vont faire mieux que patienter. Fred V, que j’ai enfin réussi à mettre en 6, lance en profondeur Mathieu qui grâce à sa pointe de vitesse grille tout le monde et bat cette fois ci le gardien adverse. Après tant d’échec il met fin à la malédiction du face à face raté !!! Belle récompense pour lui.
Fred Genre rentre pour nous remettre à égalité numérique. En face il n’y a pas de réaction d’orgueil. La défense est sérieuse et hormis deux petites frayeurs dues à des montées intempestives de Gilles désertant sa base arrière, elle gère. Malheureusement sur un énième sprint, Mathieu ressent une douleur derrière la cuisse lui aussi et sort pour laisser sa place à Igor. On se dirige tranquillement vers la fin de cette première période quand Alain nous gratifie d’un grand moment que je ne peux taire. Suite à une interception au milieu de terrain il transperce les lignes adverses pour nous gratifier d’une passe en profondeur plat du pied vers… dégun !!! L’espace d’un moment le temps a semblé s’arrêter pour les 21 acteurs, l’arbitre, les remplaçants, les supporters, les chauves-souris… A tel point que l’homme en noir a préféré siffler la fin de la première période.
Je félicite les joueurs pour cette première période sérieuse et leur dis de continuer à gagner les duels car ils vont rentrer pour essayer de renverser la tendance. Devant mon banc dégarni, je n’en mène pas large, je l’avoue, en croisant les doigts pour qu’il n’y ait plus d’autres blessures.
La seconde période est comme on le pressentait différente. Ils sont revigorés, commencent à parler, beaucoup parler, plus présents dans les duels. On tient le choc et les gars répondent au défi physique à l’image de Bruno qui sur une feinte de corps de son vis-à-vis direct applique la fameuse formule du ballon ou du joueur il n’y en a qu’un qui passe… Bon ben le ballon est passé… S’ensuit des palabres et discussions. Ca presse de plus en plus et on a le ballon qui nous brule les pieds. On se rapproche de plus en plus d’une première victoire et ça nous rend fébrile. Mais alors est-ce des restes du match de la veille mais on sent poindre une solidarité, une envie, une force qui nous pousse à nous surpasser. Sur un corner adverse, la défense reste statique, il y a une reprise adverse. On pense qu’il y a but quand soudain le plan Virgile Pirate se déclenche et sauve sur sa ligne de la tête un ballon que tout le monde voyait déjà dedans. Ca nous rebooste et on repart au combat quand Seb se retourne vers moi pour me dire que lui aussi à une pointe derrière la cuisse. Je décide de ne prendre aucun risque et de le sortir. On finira à 10. Sauf que Mathieu ne l’entend pas de cette oreille. Il part se strapper et rentre pour finir le match. La fin devient crispante et les minutes ne passent pas. On a même quelques occasions que l’on n’exploite pas comme on le devrait mais qu’importe on tient au courage. L’arbitre nous libère enfin !!!
On vient de gagner à Trets !!! On rentre dans les vestiaires pour fêter ça. Gillou lance un cri de guerre que l’on ne connaissait pas mais bon l’euphorie aidant on exulte pareil.
Après la douche certains rentrent, d’autres vont au pub et les derniers se lancent à 22H45 dans une opération fast-food qui verra le Mc Do de Rousset fermé, celui de Plan de Campagne cinéma fermé (alors que c’est écrit ouvert jusqu’à 0h00), celui de l’entrée Plan de Campagne fermé car en fait 22H55 c’est 23H00 et qu’il est plein à l’intérieur ; sans parler du Quick qui est devenu un Burger King encore en travaux… Bon ben go to Ste Marguerite puis au pub pour les derniers courageux (Igor, Nabil, Tonton et votre serviteur) y faire la fermeture et fêter dignement cette belle victoire.

Hail Hail Hail