Sortie vétéran dans la drome 2017 18


By Manu joly!!!!
CHRONIQUES DROMOISES

Les 2 et 3 juin derniers, était organisée la sortie annuelle de l’équipe Vétérans du Celtic, plus communément appelée les Vieilles Chattes (l’Histoire ne se souviendra probablement pas de l’origine de cette métaphore féline, mais les familiers de la douche du vendredi soir en comprennent la genèse). D’un effectif sportif d’environ 25 gars, la troupe en villégiature se vit réduite à 5 irréductibles. Direction La Drôme, pour un week-end mitonné par le régional de l’étape, nous avons nommé Steph Kro Blanc (il ne s’agit pas d’une métaphore canine). Je dis « mitonné », mais je n’ai pas précisé « aux petits oignons » afin de ne pas ajouter à la confusion de ce week-end entre hommes.
Chronique heure par heure, de cette expédition Drômoise …
1ER JOUR
10h – Rendez-vous chez Steph Kro Blanc, en Pays Aixois, pour le départ.
Steph, en bon GO du week-end : « Tenez les gars, un petit café pour se mettre en joie et en forme. »
Virgile sirote le petit noir, l’œil mi-clos (donc mi-ouvert)
Mimet fait s’évaporer le souvenir de la pénible prestation de la veille au soir, dans la chaleur fumante de sa tasse.
Nabil déguste l’arabica et annonce d’une voix neutre : « Les gars, j’ai chaud ».
Manu, tout à son projet de lancement d’un Chiottes Advisor, teste le cabinet de la famille Blanc. Fonctionnel, propre, céramique rassurante, PQ moelleux : 5/5
10h15 – Conciliabule organisationnel. La troupe se resserre dans la Berline de Steph Kro Blanc. Probablement le véhicule le plus spacieux pour éviter aux Vieilles Chattes de se sentir comme à la SPA. Qui plus est, côté frais de route, c’est tout pour Kronenbourg, faisant ainsi plaisir au budget du week-end.
Mimet : « Putain, on a 5 tentes, pas la peine de se charger autant »
Virgile lâche une caisse.
Steph, après avoir éliminé les tentes superflues, en ajoute finalement une autre dans le coffre.
Manu en déduis qu’il envisage de laisser Virgile s’emboucaner la canadienne tout seul.
Nabil : « Z’avez pas chaud les gars ? »
10h30 – Top départ. Steph au pilotage, Virgile en co-pilote, Nabil, derrière, entre Mimet et Manu.
Nabil prévient : « Les gars, j’ai super chaud. Je transpire des aisselles. »
Virgile : « Merde »
Steph ouvre discrètement sa fenêtre, style « j’aime l’odeur du foin coupé lorsque le printemps rencontre le début d’été ».
Mimet : « Nabil, ne bouge pas stp. Surtout ne lève pas les bras ! »
Manu propose l’achat de quelques pinces à linge.
11h – La Provence et ses senteurs défile sous les yeux des Vieilles Chattes.
Nabil : « Désolé les gars, je pue des bras. J’ai trop chaud »
Mimet propose un arrêt à un supermarché pour acheter savon, arbre magique, Tshirt, javel, …
Virgile s’endort mollement. De sommeil ou d’évanouissement ?
Steph propose de s’arrêter prendre l’air.
Manu tente une blague : « Si on s’arrêtait à Darty Avignon pour acheter un lave-aisselles ? ». Sans succès.
12h – stop à une aire d’autoroute.
Virgile appelle un ami algérien, histoire de savoir où trouver quelques produits d’Oran, dont le fameux Déo d’Oran.
Mimet : « T’inquiète mon Nabilou, tu resteras mon ami quoi qu’il arrive »
Steph s’approche du champ, en bordure d’autoroute, histoire de se ressourcer à la luzerne locale.
Nabil boit un café à l’ail de Provence
Manu enregistre un nouvel avis sur Chiottes Advisor : correct, femme de ménage passée récemment, PQ rechargé. Quelques recommandations tout de même : faire pipi debout et caca en position Spiderman.
12h45 – Arrivée des Vieilles Chattes au camping Le Chamberts, à Crest, sur les berges de la Drôme.
Laurent, boss du camping, et son épouse Kadouj, accueillent les Chattes défraîchies, tout en simplicité et sympathie. Ca commence à parler « apéro » …
Mimet : « C’est où le bar ? »
Steph : « C’est où la trottinette ? (activité prévue pour l’après midi)
Nabil : « C’est où la douche ? »
Virgile : « C’est où L’Huveaune ?
Manu : « C’est où les sanitaires ? »
13h – Installation dans un bungalow, finalement libre, que Laurent met à la disposition des Antiques Chattes, soit par pitié de leurs rhumatismes visibles même par le fils de Gilbert Montagné et Ray Charles, soit parce que la météo est menaçante, soit par générosité. C’est luxe.
13h30 – Les Vieilles Chattes se répartissent l’espace dans le bungalow.
Mimet : « Nabil, tu es mon ami mais dis-moi où tu dors, que je m’éloigne un peu »
Nabil : « Hé oui, les gars, désolé mais la nuit je grince des dents »
Steph range une centaine de bières au frigo
Virgile sort quelques bouteilles de rouge, de jaune, de schtroumpf
Manu pose un 4/5 aux cabinets écologiques des Chamberts : propreté nickel, espace latéral et en profondeur, probablement conçu pour l’allongement des jambes du mec soulagé. Seul bémol : lumière à minuterie qui fait que la nuit, si tu es seul aux sanitaires et que tu cagues longuement, tu finis par te torcher pendant 3 plombes, pour être sûr de ne pas farcir ton pieu quand tu vas te recoucher.
14h – Déjeuner pizzas adroitement confectionnées par Laurent. Pizzas accompagnées d’une douce bière locale et artisanale. Les Vieilles Chattes ont toujours apprécié de modifier leur régime alimentaire en voyage.
15h15 – départ pour Saillans puis le Col de la Chaudière, conduits en 4X4 par le fils de Bob Marley et Brigitte Macron. Point de départ pour 1000m de dénivelé en trottinette tout terrain.
Mimet : « Vous allez encore me faire faire un truc de malade. Putain je suis cassé en 18, sa mère la trottinette. »
Nabil, Virgile s’équipent de casques et gants.
Steph tape à la porte des toilettes sèches : « Manu, c’est l’heure, on y va »
Manu inscrit un 4/5 sur Chiottes Advisor. Peu spacieux mais O combien précieux avant d’attaquer la descente, parce que chier en trottinette …
16h15 – Les Vieilles Chattes s’élancent
Ca commence doucement, par une descente soft sur du goudron. Puis ça enchaîne avec quelques sentiers forestiers, dont certains aussi larges qu’un fil à linge. Les paysages des Monts de la Drôme, du Vercors, sont somptueux. Les Vieilles Chattes franchissent quelques cours d’eau, des forêts denses et chlorophylliques, des vallons verdoyants ; descendent parfois de leur nouveau véhicule pour affronter les montées ; et usent du frein avec de plus en plus d’habileté, histoire de maîtriser leur vitesse, dans des descentes parfois sévères.
Steph manque de peu de déraper dans un ravin.
Nabil freine du frein avant, effectuant un soleil magistral par-dessus sa trottinette. Sans dommages.
Manu se chie dessus, face à une pente trail, que le frein défectueux de sa crottinette empêche de contrôler sans envisager de se prendre un tronc de chêne vert dans le râtelier.
Virgile enchaîne les dérapages incontrôlés et se retient de rire lorsqu’il voit Mimet, en vrac par terre, désarçonné par le caractère sauvage de sa jeune et fougueuse Trottinette.
Mimet, fan de Jack London, a bien rejoué La Pelle de La Forêt, après un dérapage infructueux sur une crête gravillonneuse. Ecchymoses, sang, courbatures, douleurs, lombalgies, Mimet a mal.
17h45 – Les Vieilles Chattes parviennent finalement au camp de base, fourbues mais heureuses, après cette balade bucolique, sportive, verte.
18h15 – retour au camping Les Chamberts. Douches rustiques mais revigorantes.
18h30 – Tentative de bain dans la Drôme. Mais la fonte des récentes neiges, les fortes pluies de la semaine, animent la rivière, d’un débit torrentueux, digne du gosier d’un Irlandais au pub, après une victoire des Boys in Green sur l’arrogante Angleterre.
Virgile : « Vous croyez qu’on peut tenter un bain ? »
Manu : « Vas-y passes devant, on te récupère demain en Avignon »
Steph : « Là, si tu vas à l’eau, tu finis sur un tronc d’arbre »
Nabil : « je me sens bien de tenter ! »
Mimet : « Vas-y Nabil, tu es le seul qui peut y arriver, tu as déjà ait Tanger – Gibraltar à la nage »
20h – Apéro multicolore. Vin rouge, bière, vin blanc, vin rosé, histoire d’accorder le code couleurs à la paella, prévue pour une fête locale et à laquelle les Vieilles Chattes se sont joint avec joie et délectation. Défilé de mode avec quelques mannequins locaux, les Drômois sont joyeux, les bouteilles tombent, la paella aussi, mais pas les Vieilles Chattes, tout à leur convivialité.
La paella, ultra généreuse, n’empêche pas les Vieilles Chattes d’en reprendre une ration. Toujours avec modération, les Celtes s’emparent de 5 nouvelles platées. Les locaux regardent ces Marseillais avec circonspection et respect pour leur appétit qui voient double.
23h – Balletti pour les danseurs, digestif pour ceux qui digèrent. Les Vieilles Chattes n’optent pas pour le dance floor. Sauf pour quelques minutes, après que Mimet ait réclamé Les Lacs du Connemara, tube qu’il obtint de la part du DJ et qui propulsa les Vieilles Chattes sur la piste.
23h – 2h – Comptoir, digestif, discussions endiablées sur …, mais aussi …, puis …, et enfin …
Bon désolé, votre narrateur a tout oublié. Soit parce que le digeo, soit parce que ce qui se dit dans la Drôme reste dans la Drôme.
2h – 9h – Nuit réparatrice
Nabil ne grince pas des dents
Mimet dort profond
Steph s’affale
Virgile louffe à intervalles irréguliers mais avec constance
Manu se met un front dans l’escalier du lit superposé
2EME JOUR
10h – petit déjeuner sobre, viennoiseries locales puis café au comptoir. Petit ping pong entre Nabil et Manu.
10h30 – départ pour Crest et visite du plus haut donjon de France, histoire de faire un peu de culturisme.
Les têtes sont lourdes, les jambes également, mais pas les blagues, toujours aussi spirituelles.
Steph et Mimet chantent « Donjon … »
Virgile balance quelques blagues homophobes
Nabil propose à Mimet de mettre sa tête dans le carcan ludique mis à disposition du public joueur et goguenard.
Manu donne un bon 5/5 aux toilettes du Donjon : vastes, petit lavabo individuel, savon, propreté impeccable.
13h – Un petit creux. Restaurant Le Donjon
Manu, bouillant pour la spécialité locale : La Défarde, abats et tripes d’agneau au vin blanc.
Mais la double paella de la veille, a raison de l’appétit des Vieilles Chattes, qui se rabattent sur le 1er resto se trouvant sur leur chemin. Quelques feuilles de salades, ravioles, eau gazeuse, sauf pour Mimet, qui rempile pour un fly.
Manu balance un 1/5 sur Chiottes Advisor : PQ au bout du rouleau, propreté qui fait craindre une attaque bactériologique par derrière, espace restreint avec un sèche-mains mal placé (L’auteur de ces lignes s’est mis un nouveau front en se relevant de la cuvette).
15h – Petit arrêt café chez les parents de Steph. Simplicité, sympathie, discussion à bâtons rompus.
15h30 – 18h. On the road
Steph pilote avec vaillance et lutte ardemment contre la fatigue
Nabil dodeline de la tête
Virgile dort comme un bébé
Mimet sieste
Manu roupille
18h – Les Vieilles Chattes rejoignent leur foyer, éclatées de fatigue, mais heureuses de ce week-end d’amitié, de rigolades.
23h
Mimet rêve de paella
Nabil grince des dents
Steph s’endort dans les bras de Morflé
Virgile louffe
Manu met un 5/5 au week-end Vieilles Chattes

Tournoi vétéran 2017 2018

By Alain Steva
Vendredi 8/06
Plateau de fin de saison
L équipe
Alain s
Alain k
Julien « le talent »
Matt
Ben
François
Charles
Et 3 futures recrues
Les 2 Stéphane et zillhem (Je garantie pas l orthographe du nom)

3 matchs et autant de victoire
Cic 5/2 mso (buteurs François x2 ju charles et je sais plus)
CIC 2/1 rouviere (François et matt)
Cic 3/2 gazelles (ju Alain k et stephane)

Les gestes techniques
Les 2 mines de François d entrée qui posent la soiree
Le peno concédé et arrêté par Alain s mais finalement encaissé car personne ne croyait a l arret et tous attendait dans au centre pour faire le coup d envoi
Les frappes « il ne pouvait pas faire mieux » de notre talent
Le but de la soiree de François d une subtile déviation de la tête sur corner
Les belles prestations de nos futures recrues
Les 3 actions défensives du talent et les deux buts offerts aux adversaires
Le crochet débordement millimetrique le long de la ligne de Charles puis sa sortie pour s en remettre
L embrouille entre les 2 vieux d emso et de rouviere a grand renfort d encule
La tentative d ouverture du gauche du centre de ben
La bonne ambiance et ces formules

Challenge CDA 9ème journée Seniors Saison 2017 – 2018 SC ROQUEVAIRE vs CIC A : 7 -2

Lundi 4 juin

Stade de Peypin 20h00

Buteurs : Marco, Taxi2
Passeurs : Romain Cini, Max

Hugo (CSC ×2)

Dernier match de CDA
SC ROQUEVAIRE – CIC A
Stade de Peypin le bref
Score final 2-8

Effectif convoqué :
Remi Voltaire Bongiovani gardien de la paix avant les cages
Anto le costaud qui aime avant tout les fessées et il a été servi
Meda la galère alias kurzawa
Jean-Luc la vieille bite pendante
Hugo le goleador
Geoffrey le patineur aux poignets d’argents
Max moi même la boiteuse, le revenant, appelez moi comme vous voulez
Mathieu le fils de Sylvie
Romain taxi la romaine d’allemagne
Alex taxi l’homme au slip sans élastique
Romain Cini Le Makelele blanc
Cissou la salsa il aime ça
Maryse Garsou le blagueur de bancs
Marco Torres Goleador le vrai
Jérôme le tombeur de gardiennes

Coach à distance le Mr Piano de sardaigne et coach en direct Mr Bardu de Marseille
Assistant Pierrot sorcier
Assistant connerie Baka baka hey baka
Assistante personnelle de Mr Cini… Mme Cini

Les jeux olympiques du foot.

Ce lundi soir météo parfaitement humide avec 62% d’humidité moins que Sylvie mais plus Jocelyne. Stade en synthétique comme notre talent. Moi heureux de remettre les couleurs du club pour le dernier match de cette saison 2017-2018 après plus de six mois loin des rencontres officielles. L’ambiance est bonne comme madame Renda. On s’échauffe avec les ballons puis Bardy nous fait son cours de zumba en file indienne pour la coordination, point fortement faible pour nous selon the captain vu qu’on est nul ! Ensuite petit délire devant la cage où l’on voit la précision de nos guillaume tel du ballon rond capable de louper la cage à moins de 4 mètres.
Le discours tant attendu du coach arrive enfin. On se met en coeur autour de Franky comme les joueurs du Real autour de Zidane en finale de la ligue des champions on l’écoute on est attentif mais on sait que c’est la première partie et que le vrai spectacle vient avec Jean-Luc c’est un match pour la CDA… Vous comprenez où il va en venir… le fair-play !!! Blabla on se tait blablabla maryse ne parle pas blablabla. On a compris le message. Enfin pour ma part ayant déjà fait perdre des précieux points pour Jean-Luc l’an passé je décide de devenir le temps d’un match sourd et surtout muet.

Début du match on salue les adversaires, on leur offre des fleurs, certains ne lésinent pas sur l’investissement pour que les rouges se sentent bien.
On se croirait aux jeux paralympiques. Pour la plupart on dirait un mixe entre du curling et du patinage artistique mais c’est la faute du terrain. Le ballon avance peu et les joueurs encore moins. On finit par se prendre un but puis deux grâce à Hugo qui à deux reprises ce soir va nous montrer son potentiel offensif mais dans nos cages… du coup on se met à ramer comme des galériens en route pour leur pénitence. Mais comme des galériens on ne lache pas et en fin de première période on arrive à un mettre but sur une belle action de foot collective ! Partie de côté droit et emmenée par Romain Cini qui fait son marathon près du corner pour épuiser puis déboussoler ses adversaires directs. Il arrive à trouver Marco au point de penalty qui décroche un frappe digne d’une légende urbaine mais à la campagne. Tout ça c’est franky Garcia Bardu qui l’a provoqué avec la sortie du maillon faible. Moi. Positionnement de Cini à mon poste tout est dit ! Deuxième mi-temps Alex sort car son week-end à la fistinière a fait des dégâts et son incontinence l’empêche de jouer comme à son habitude. Pour une fois il ne défonce par le porte gourde vu que c’est lui qui vient d’investir dans le nouveau sponsorisé par RadioTaxi.
La deuxième manche nous montre les talents de Geoffrey en tant que patineur pas très artistique. Mathieu lui a les jambes qui vont trop vites pour ses chaussures. Mais
Comme à chaque fois l’esprit celte fait foie et l’équipe essaye encore et encore laissant des espaces que les roquevairois utilisent très bien. Franky le sait le changement c’est maintenant et il me fait rentré et bim passe décisive pour concurrencer Cini et Renda dans les stats. Avec un petit centre piqué dans la course pour un chauve qu’on voit de loin j’ai cru qu’il était rentré dans la surface avec son duster. Je parle évidemment de Romain qui d’une reprise en glissage arrière vient alourdir le score pour nos adversaires qui n’en peuvent plus de notre résistance à la douleur et notre fair-play irréprochable !! Et cela jusqu’au coup de sifflet final !
Belle défaite je dirais même si elle est sévère. Je sais pas comment vous avez vécu ce match mais j’étais content de vous retrouver j’espère que l’avenir de la A sera radieux avec un mercato en notre faveur ! On aura compris déjà que Zidane quittait le réal pour venir s’occuper de notre team maintenant il faut se mobiliser pour la saison prochaine. J’espère vraiment que l’on gardera un maximum de joueurs pour des jeudis fous et des lundis encore plus dingues. À très vite les vieilles chattes HAIL HAIL