Archives de catégorie : Coupes Communes

CIC Vainqueur du Tournoi du Rove vendredi 25 06 2021

Tournoi du Rove le vendredi 25 06 2021 capitaine Arnaud Saint Peron

En ce vendredi 25 Juin 2021 relativement chaud, le CIC se déplace au Rove pour son fameux tournoi de fin d’année.

Avec une équipe composée majoritairement de joueurs du CIC D, auquel se sont rajoutés 3 joueurs « externe », mais à la mentalité exemplaire, le CIC commence ce tournoi avec beaucoup d’espoir à la victoire finale.

Le petit Tony, digne fils de notre fabuleux intendant celte, s’en va piocher la nation que nous allons représenter, et on tombe sur la … Rep Tcheque !

Début du tournoi prévu à 19h, on sent la pression montée petit à petit car toutes les équipes nous attendent au tournant.

La phase de poule débute et le CIC sort dignement 1er de son groupe, non sans mal, avec un bilan de 4v et 1n.

Place à la demi-finale, ou le CIC prend dès le début l’ascendant sur son adversaire, et termine le match sur un score de 3-1.

Pour la finale, nous retombons sur une équipe que nous avions battue en phase de poule. Equipe composée de joueurs expérimentés et physique, et doté d’un excellent gardien. Le match est plus accroché que le premier, et le dénouement, la lumière, est une nouvelle fois venue de notre légende celte … Espo !!!

Victoire 1-0, mais outre la victoire finale, le Celtic a une nouvelle fois montré ses valeurs, avec un état d’esprit irréprochable malgré quelques provocations adverses.

HAIL HAIL !!!

Final four de la Coupe de France Delaune au parc du tremblay a champigny sur marne le 12 et 13 juin 2021: Le Celtic Champion pour la troisième fois!!!!

Final four a champigny sur marne au parc du tremblay :

Samedi 12 juin à 15h00 : Coloplast – Celtic Irish Club : 0 – 5

Buteurs : Kevin G, Nando 2 buts, Maca et Brice

Beaudinard – USMT Créteil Saint Maur : 1 – 5

résumal première journée by coluche!!!!

Composition Hugues Romain Mika Jeremy Toto Brice Mathieu Kévin. Reno. Maca Nando

5h20, le réveil sonne, l’odeur de la compétition se fait sentir jusqu’à sur mon trône, le caca est mou liquide et très furtif, je rejoins un Diaz gazé qui m’attend avec son bob sur le crâne mode Lorenzo « Mamène » , direction la gare Saint Charles en fraudant les transports et le tourniquet du métro, quoi de plus logique pour un chauffeur de bus de ce même réseau, l’équipe arrive au compte-gouttes sur le quai de la gare, Jeremy fume en mode rien à branler que ce soit interdit, trop thug trop baraqué celui-ci, Kévin arrive avec son légendaire sac à dos greffé sur le dos, pendant que Didou est déjà tout excité avec la gâchette de son appareil photo, installation dans notre wagon, pas de chance c’est pas le bon, appel contre appel dans le Fergie time du départ du train, Tonton accélère en boitant comme Garrincha, et en profite pour fignoler sa rééducation, nous arrivons enfin dans le bon wagon, enfin installés on m’appelle à gorge déployée je réponds « OUI », je me prends un « va te faire enculer » !!! Devant le regard médusé d’une mère en direction de sa fille de 6 ans, Maca m’explique en regardant le reportage sur Mickael Jordan, qu’il faut s’inspirer de ce grand champion avant la compétition… J’ai compris que bien plus tard qu’il m’avait bien roulé dans la farine et que lui son modèle c’était Denis Rodman vu ce qu’il va s’envoyer dans le gosier par la suite !!! Les entretiens individuels défilent dans le wagon pendant que nous filons vers cette horrible ville de l’enfer, une fois arrivés, collage de stick de l’OM et autres sticks sont au programme , en attendant ce foutu taxi qui va nous rejouer la scène de Taken, sur les bords des quais de Seine en roulant comme un tromblon en faisant des zig zag entre les voitures, une fois arrivés il nous souhaite « BON CHANCE » pour ce week-end , arrivés au camping de la mort on s’allonge sur la pelouse d’entrée de jeu comme des gitans » ce qui ne déplaît pas à Nando », la fatigue et l’envie de barbecue se fait déjà ressentir, les commandes de bouffe en bande désorganisés s’enchaînent, Maca boit sa première bière d’une longue série, tout aussi longue que le marathon de Mattias qui commence son interminable série de jongles, Diaz active son tinder ou il n’aura pas de « match » comme quasiment tout le week-end d’ailleurs, vous l’avez « ha ha », pendant que je suis noyé sous les demandes de matchs avec des femmes à barbe avec des très gros kikis, trop mignon l’amour, en attendant l’heure du match nous entassons tous nos sacs dans le même bungalow, on se croirait dans une partie fine à Mykonos, le CRS natif de la région veille au grain sur nos affaires avec sa grosse matraque, on mange finement pour être prêts pour le match bien entendu et la queueleuleu commence aux toilettes du camping une vraie porcherie, direction le stade ce qui équivaut à un footing sur la corniche, ce foutu Diaz fait encore des siennes et comme en rallycross utilise le tour joker en empruntant un chemin différent du troupeau, il arrive avant nous et gonfle ses pecs tel un ballon de baudruche, 1h30 avant le match a lieu le tirage au sort des épquipes, nous sommes déjà cuits de fatigue, cramés par le soleil, lourds comme des éléphants, et ça sera les colosses de Coloplast, une odeur d’étron envahit mon gros pif, les voix sont tremblantes, les couches bien remplies, ce qui nous fait tout de suite digérer la mal bouffe, place au terrain maintenant !!! Échauffement avec maronneur et coup de pute à base de shoot dans les jambes un classique, changement de maillot oblige, nous arborons un maillot vert synthétique, parfait pour se dissimuler sur le terrain, les coachs nous font des prédictions dignes de Nostradamus, Gilles avec cette fameuse phrase « nous ne sommes pas favoris, mais nous sommes meilleurs qu’eux », ou bien non seulement « on va taper Coloplast mais on va aussi battre Saint Maur en finale »! Manu Gineste y va aussi de sa petite prédiction de voyance avec un « j’ai bien regardé, ils sont en dilettante », du petit lait après coup, contrôle des licences, Nando boude car il a un numéro tout pourri et Ludo se voit attitré du jolie prénom Walid grâce à l’arbitre, surnom qui va le suivre jusqu’à la fin du week-end avec la belle petite équipe de déconneurs qui l’entoure. Début du match, la chaleur est plombante, je me propose d’aller remplir les gourdes, j’entends crier au loin, je croise les doigts pour que ce soit dans notre sens ! Au retour sur le banc on m’annonce la bonne nouvelle, 1min : Romain lance parfaitement Nando sur le côté droit qui élimine avec un crochet intérieur, fixe et centre sur Kévin qui vient couper de la tête au premier poteau ! 1 à 0, entame idyllique. Gabor Kiraly ne peut rien faire ! 15ère minutes, tambour battant de notre part, dur sur l’homme avec Jeremy qui fait son habituelle faute de pute pour rentrer dans son match et marquer son territoire, Toto qui déborde d’énergie dans son couloir, nous sommes propres techniquement, pas feignants dans la débauche d’énergie, en place tactiquement avec un bloc compact, action sur coup Franc de Brice bien détournée par le gardien, Mathieu qui met sa tête sur corner à quelques centimètres du poteau, petit pont humiliant de Nando côté droit du terrain de quoi lui faire oublier sa mésaventure sur son maillot, il ne faudra pas regretter les occasions manquées, pendant ce temps Coloplast démarre difficilement, les transmissions sont longues et les erreurs techniques s’enchaînent… 20ème à la 45e minute, la fin de la récréation arrive Coloplast se reprend et gagne des duels, le moment est venu de faire le dos rond, ils ont quelques occasions, mais MicKa et Jeremy veillent au grain en gérant bien la profondeur, Hugues boxe bien un ballon dangereux sur coup franc et effectue une belle sortie dans les pieds qui à le mérite de nous rassurer , Brice et Mathieu continuent leur travail de charognards, Kévin Maca et Reno oublient un peu leur rôle offensif pour se mettre au service du collectif et être le premier rideau défensif, entrée de Diaz et de Coluche pour le remplacement de Reno et de Romain, nous avons tout de même 2 occasions franches, par Diaz qui se retrouve face au gardien mais qui ne peut ajuster celui-ci qui est déjà quasiment dans ses pieds, et par notre capitaine Toto qui élimine son vis a vis et tente une frappe qui finit dans la niche du gardien. Mi-temps… 45e à la 65e, entrée de Max poste pour poste avec Brice, il se met direct au diapason du match avec une belle faute de salope, j’aime! Beaucoup de percées balle au pied d’un camp à l’autre, souvent stoppées par des fautes tactiques, Diaz se blesse il est remplacé par Reno, course de Nando qui se présente face au but mais échoue sur le gardien, le ballon revient alors sur Maca qui frappe mais bute sur le poteau, que nenni la chance lui sourira peu de temps après, relance approximative plein axe du gardien, bon pressing de Reno, le ballon atterrit dans les pieds de Maca qui ne se fait pas prier et ajuste le gardien d’un lobe, 2 a 0! 65e 90e, entrée de Cissou, l’expérience en lieu et place de Mathieu et Romain remplace Kevin, Cissou est déjà chaud bouillant, première faute de gros cochon, Maca s’échappe côté gauche et centre, main dans la surface penalty, Nando s’occupe de transformer celui-ci, le gardien reste figé, 3 a 0 ! Cissou, désireux de faire une belle apparition dans le résumé, décide de s’amuser à envoyer un low kick digne de Jérome le Banner dans les jambes de l’adversaire, carton blanc 5 minutes à 10, il y aura bien un but de Coloplast mais il sera annulé pour une faute sur Hugues, belle échange de passe entre Romain et son alter ego Coluche qui transmet pour Reno, Nando à la limite de la surface termine le travail sur un piquet, 4 a 0 boum !!!!! Sortie de Laurel(Jeremy), entrée de Hardy (Anthony de son surnom le Crs), retour de Brice sur le terrain, ainsi que Walid qui remplace Toto, Maca côté gauche transmet pour Nando plein axe, et lance Brice qui élimine le gardien d’un beau crochet extérieur pied gauche et finit dans le but vide ! 5 a 0 manita! Bandant ! Jaja remplace le buteur Nando, il aura bien une occasion de faire douter le coach mais il ne trouve pas le cadre. Match terminé 5 à 0 !!! Que dire l’adversaire était peut-être plus puissant et plus technique , mais il y a une chose que l’on néglige très souvent dans le football, la camaraderie, l’esprit d’équipe, le plaisir d’être ensemble, l’envie de se faire mal pour son copain, la dessus notre jauge était au max, l’impression qu’on aurait pu jouer 1 semaine sans qu’il y ait de faille ! Nous rentrons au camping pour l’attribution des bungalows et pour manger, lors du repas Didou s’essaye au signe Jul et se fait les ligaments croisés des doigts tellement qu’il fait n’importe quoi! Nous tapons l’incruste au bungalow du coach pour faire un debriefing technico tactique du match … Non je déconne, c’est juste que c’est le seul qui avait des bières fraîches bien entendu ! L’ambiance détente est de rigueur, les chants de bizutage s’enchaînent au rythme des percussions de bières posées sur la table, les plus vaillants pousseront le vice jusqu’à 2h00 du mat en criant à tue-tête « Amélie une chanson » ! Avant de prendre un repos bien mérité. Un remerciement aux supporters présents physiquement ou sur Facebook, vidéaste, photographe, Dibou, Tonton, Meda, Didier, Denis, Emma, Amelie, Mattias, désolé si j’en oublie, et une pensée pour Fred, qui je suis sûr serait très fier de tous !

Finale le dimanche 13 juin 2021 à 14h00:

Celtic Irish Club – USMT Créteil Saint Maur : 4 – 2

Buteurs : Maca, Toto et Nono(2buts),

Résumal 2eme journée by Kevin G

Après ce long parcours en coupe de France, le Celtic irish club en déplacement à Paris va jouer sa troisième final de son histoire. C’est dans des supers conditions météorologiques que le match entre les verts et le club de St Maur Créteil va se disputer. Deux équipes en forme qui ont écrasé leur adversaire respectif en demi final. A noter le retour de Ben dans l’effectif ainsi que la blessure de Diaz, Le Système tactique des verts est identique qu’en demi final, 4-2-3-1 avec un petit changement dans la composition, Coluche remplaça logiquement Bazin. Ce match à guichet fermé démarrera sur un rythme très intense ou les deux équipes ont de suite montré une réelle envie d’aller vers l’avant. Il a fallu attendre la 18e minute pour que Maca ouvre le score sur un café crème de Landi.R. Le celtic Irish fait ensuite le Break à 32e minute avec un coup franc magnifique en pleine lucarne de ce dernier. L’équipe parisienne est dans le dur, abasourdi par ce coup franc. C’est ensuite sur belle action collective que le canadien Landi.T poussa le ballon au fond des filets sur un bon centre de Coluche. Les blancs et verts rentrent au vestiaire avec 3 buts d’avance, après une belle mi-temps maîtrisé. Et c’est donc avec bcp de sérénité que les hommes de Gilles Dargent abordent la seconde période … peut être un peu trop car ils se font surprendre très rapidement à l’image de Bazin dépassé, qui fait faute dans la surface sur l’attaquant de Creteil. Réduction du score sur penalty 3-1. Hugues n’a pu rien faire. Creteil pousse, le Celtic recule… et c’est à la 52eme qu’Hugues provoque un autre penalty sur un face à face mal maîtrisé par le portier. 3-2. Le match est complètement relancé, les marseillais doutent et les blancs poussent. Pourtant solide défensivement jusqu’à présent, les verts craquent et c’est au tour de Jeremy de faire une faute, provoque un coup franc et prend un carton jaune, synonyme d’expulsion pendant 10min. En quelques minutes, le match tourne au cauchemar, le dirigeant Manu se demande si l’arbitre n’a pas été Paga à la mi-temps… C’est à ce moment-là que les coachs celtes changèrent le système, la tactique et la composition. Coaching payant, les verts ont repris le dessus et la maîtrise du jeu, même à 10 contre 11. Après beaucoup d’occasions gâchées , il aura fallu attendre la 75eme pour que les visiteurs fassent le Break. But de Landi R sur un bijou de la recrue Goslan. Les blancs ont continués d’y croire, et ont été même tout proche de réduire la marque à la 82e, sauf que le ballon a été sauvé sur la ligne par Le défenseur canadien du Celtic. Fin du match, les celtes remportent leur 3e coupe de France. L’histoire est magnifique, la fête est au rendez-vous avec les supporters, le staff, et la mascotte Didier. Pour la troisième mi-temps fallait être présent dans le train….

Coupe de France Delaune 2019/20 : 8ème de finale : CIC – ASPTT Victor – Hugo (94) : 2 – 0

Samedi 19 septembre 2020 : 8ème de finale de coupe de France Auguste Delaune au stade ganay à 14h00 :
Celtic Irish Club – asptt Victor Hugo (94) : 2 – 0
Buteurs : Geo (cap), Mathieu Raymond

Résumé geo

Poussez vous on arrive!
Bien longtemps que l’on attendait cette rencontre, faute aux évènements COVID, nous avons quand même la chance de jouer à cette période de l’année un 8eme de coupe de France.

Peut être des similitudes avec le parcours du QSG et sa COVID Cup, toute proportion gardée bien sûr, mais obligé de faire une dédicace à ces 3 malheureux supporters de l’effectif qui osent encore supporter cette équipe, mais qu’importe tant qu’ils sont 100% celtes.

Bref le rendez vous est pris ce samedi et dès mon arrivée dans un petit coin du stade tout le monde est déjà là en train de se changer.

Quel honneur, en l’absence de mes prédécesseurs j’apprends que je vais être capitaine pour le match contre Victor Hugo, lui même faisant son arrivée.

Je ne l’imaginais pas comme ça je le pensais plus vieux avec un monocle et une pipe a la bouche !

Darma et Jeremy sont entrain d’ installer les bâches aux couleurs celtes avec une surprise en mémoire de notre Petit Fred un portrait tout simplement lumineux (quel beau souvenir !)

« le souvenir, c’est la présence invisible » Déclarait Victor.

Petit à petit la communauté celte fait son arrivée, Pierrot biensûr ! avec son sourire des grands jours, heureux comme un jeune homme en pleine vigueur se voyant rassurant aux vues de ses prédictions.

Heureusement, il n’est pas le seul et avant de parler du match je pense qu’il est important de remercier toutes les personnes de la famille qui sont venues passer leur samedi aprem à soutenir le Celtic.

Espo malheureusement prévu pour le match mais blessé, sa femme, Clément têtu, Antho et Nico donati, steph tremo, Didier, Béné, Baptiste Marcel,Bardy, Romain coolboy, Manu Gineste et sa femme, quelques femmes de joueurs, Manu Joly, l’armada de la D et ses Fana, un régal !

Notre cher Prési qui a du partir en cours de match, d’autres ne pouvant être là comme notre Tonton adoré, et j’en oublie dsl pour eux mais en tout cas merci car votre soutien il est primordial pour nous sur le terrain !

Coach Gilles donne les consignes et prévient que chacun devra élever son niveau car la rencontre contre Victor Hugo s’annonce difficile.

Ce dernier quand même dit « le scepticisme est la carie de l’intelligence » alors pourquoi ne pas avoir les dents longues et y croire !? car en tant que capitaine j’avais à coeur de motiver l’équipe: « si on peut pas gagner on va leur montrer qu’on va pas perdre »

C’est con en temps normal mais la…Match à élimination directe et le piiiire C’est que personne ne m’a repris, ils avaient l’air de tous comprendre, Et piiiiire d’adherer au fait que les années où on a gagné, c’est que notre talent était peut-être inférieur mais notre cœur collectif était immense, donc place à l’humilité et au respect des valeurs celtes !

La compo est donnée l’inébranlable 4-2-3-1 Celte avec au départ

Hugues

Romain . Micka John. Toto
Matt. Brice
Maca. Nono. Nando
Geo

Remplaçants : Tarick , Jo , Fred Audibert, Maxime Lorin, Antho Sabourin
Gilles et Jaja coachs

Le match débute tambours battant les consignes sont respectées dès le premier quart d’heure mais une frayeur rapidement pour nous, avec une occasion de Victor Hugo qui selon lui : « l’égoïsme est la rouille du moi » du coup les celtes redoublèrent leurs efforts collectifs pour maîtriser les débats, sereins derrière à l’image de nos deux PDG en charnière centrale Mika et John, les Celtes développent leur jeu et ont parvient a se montrer dangereux, dont une fois ou je gère mal l’occasion offerte par le 5 adverse rebaptisé Frederic Dehu par l’armada des fanas, un régal je vous ai dis !

Apres cet échec dans ma tête, encore ce bon vieux Victor : « Toute faute qu’on fait est un cachot qu’on s’ouvre »

Pendant la pause fraicheur Victor murmurait« Si l’on ne peut pardonner, cela ne vaut pas la peine de vaincre ».

Nando l’ouïe fine mais l’oreille forte me pardonna vers la 30eme en m’offrant un coup franc déposé sur la tête, je ferme les yeux à l’entrée de la surface le bon dieu fait le reste le ballon part se loger dans la lulu opposé le goal est battu 1-0.

Les celtes courent vers le portrait de petit Fred pour lui dédier ce but. « la mélancolie, c’est le bonheur d’être triste ».

Pas de place pour la tristesse.

Ça nous sourît dans ce premier acte, seule petite ombre au tableau malgré un soleil au zénith des cartons blancs contre nos celtes mais une solidarité exemplaire pour combler le manque pendants ces 45 premières minutes.

Mi-temps

On entend Victor : « Les galères font les galériens » hors de question de galèrer pour le deuxième acte donc la deuxième commence avec les bonnes entrées de Tarick, Jo et Fred immédiatement dans l’impact , il le fallait car les rouges et noir après un réajustement offensif contrôlerons le ballon et se mettrons à pousser pour revenir à la marque mais Hugues veille a sa cage propre en allant nettoyer le recoin de celle ci d’une envolée

S’en suivront les bons retours sur le rectangle de Maxime L et Antho.

Victor Hugo continue de pousser mais au cours du match, notre combativité mène à notre solidarité qui mène nando aux abords de la surface bien servi par Fred, Nando tente un lob passant de peu au dessus, puis une seconde fois cela mènera au coup d’œil et la vista de Tarick pour servir notre malicieux Matthieu qui dans un énième effort seul face au goal de l’extérieur de la surface glisse le cuir au fond des filets 2-0 pour les Celtes magnifique le plus dur est fait.

Il reste 10 minutes Jo se sacrifie, annihile une action et encore un carton blanc, tout le monde est carbo et c’est signe que chacun a fait le boulot. Hugues nous permet de finir le match sereinement grâce à un joli réflexe.

Ça sent le cassoulet, la fin du match est sifflée et le cic ira jouer son quart de finale à Toulouse

Félicitations à tous car vous avez respectés les couleurs,les arbitres, l’adversaire et avez montré un bel état d’esprit qui donne envie de remettre ça !

Et pour finir cela me ramène a une dernière citation, pas de notre cher Victor Hugo maintenant éliminé avec les honneurs.

« la victoire est le fruit de l’amour » Antoine de Saint Exupéry

Hail hail