Archives de catégorie : Coupes Communes

Coupe Delaune 32 ème Finale Séniors Saison 2017 – 2018 CIC vs AS COLOPLAST (75) : 1-3



Samedi 27 janvier 2018

Stade Sevan 16h30

Buteurs : Nico vachino(pen)

2résumés celui de Mat Raymond(le premier) et celui de darma(le second)

Résumé Celtic vs Coloplast :

Date : Samedi 27 Janvier 2018 – 16h30
Lieu du Match : Stade Sevan –

Coupe de France de FSGT : 32ème de Finale

Rencontre : Celtic Irish Club vs Coloplast

Temps : Pluvieux le matin, Soleil l’après-midi

Score Final : 1-3

Buteur Celtic : Niko Vachino

Résumé :

Ça y est on y est. C’est le Jour J. Nos Boys vont enfin jouer LE match de cette coupe de France. Un remake de la première finale gagnée par le CIC en Juin 2015, contre la très très belle équipe de Coloplast. Cela fait plusieurs semaines que l’on connait notre adversaire et que l’on se prépare pour ce match qui s’annonce très compliqué.

Le RDV est donné pour 15h15, mais les portes du vestiaire sont fermées, alors on a le temps d’observer les Minots de l’OM contre le Gazélec. Le stade est beau, le synthétique fusant, les rayons de soleil montrent qu’on est bien à Marseille.
16h on arrive à se changer dans les vestiaires. Coach Fred donne, comme à son habitude, de précieuses consignes individuelles d’avant match. Coach Gillou rappelle de bons souvenirs pour nous mettre dans le match. Le mot final avant de sortir du vestiaire : se faire plaisir et savourer cet instant.

Avant le début du match nos supporters sont toujours fidèles au poste. On entend des « un trouuuuuuu », « une haaiiiiie » que seuls les vrais comprendront ! Quelques secondes avant le coup d’envoi, le célèbre cri de nos Celtes résonne fort, très fort; pas de doute, nos Boys sont prêts à débuter le match !

Le match débute à 16h30 et les deux équipes activent le pressing, mais notre adversaire du jour est fort techniquement, et parvient à conserver le ballon sans pour autant mettre en danger notre équipe. Le match est intense mais l’équipe de Coloplast est mieux en place que nous.

Sur un joli mouvement sur la gauche, l’attaquant adverse s’en va défier notre gardien Hugues, qui se prendra le tibia de l’attaquant en pleine tête et restera KO au sol. Maxou parviendra à sauver le but en arrêtant le ballon sur la ligne et en dégageant à l’emporte pièce. Mais l’arbitre n’arrête pas le jeu et un joueur de Coloplast récupère le ballon, centre pour l’attaquant qui ne se gène pas de marquer dans le but vide.
Ce premier but que l’on peut qualifier de très litigieux aura remis nos Celtes dans le droit chemin.
Cinq minutes après ce premier but, nos joueurs occupent de plus en plus le terrain adverse et sur un double crochet de Nono dans la surface adverse, un joueur de Coloplast fait faute et permet au CIC d’avoir un Penalty. Penalty remarquablement bien frappé par Niko, qui, d’une frappe sèche en lucarne, permet au Celtic d’égaliser.
Les forces se sont relativement équilibrées dans cette fin de première mi-temps, mais sur un corner obtenu fougueusement, Max L. verra alors le ballon heurter son genou et finir au fond de son propre but. Destin cruel pour notre équipe qui ne mérite pas d’être menée au score à la mi-temps.

Et c’est là-dessus que les coachs appuient leur discours. Malgré la bonne qualité de l’équipe adverse, notre équipe n’a pas à rougir et il faudra continuer d’y croire en deuxième mi-temps.

Mais la deuxième mi-temps est plus compliquée à négocier. Nos Celtes doivent réduire le score, et les espaces sont de plus en plus grands, ce qui permet aux joueurs parisiens d’avoir des occasions bien plus dangereuses. On retiendra notamment la belle envolée de Hugues sur une tête lobée, la barre transversale qui le sauve miraculeusement suite à une reprise à bout portant de l’attaquant adverse ou ce face à face remporté nerveusement par la sortie rapide de notre Gardien.
Mais sur un énième contre, l’attaquant de Coloplast va alors profiter des boulevards laissés par nos Celtes pour se permettre de crocheter la sortie de Hugues et de pousser le ballon dans les cages vides.
Ce but des dernières minutes scellera logiquement le score du match. Nos joueurs s’inclinent donc 1-3 mais n’ont pas à rougir de leur prestation. Nous sommes tombés sur plus forts que nous, mais nos valeurs ont été respectées.

Merci donc aux joueurs, mais également au staff qui nous permet de vivre ces bons moments de Coupe. Merci également à nos fidèles Ultras, dont leurs voix ont permis à nos Boys in Green de tout donner sur le terrain.

RDV l’année prochaine, histoire de respecter cette nouvelle tradition : gagner la coupe de France 1 an sur 2 😊

HAILS ! HAILS ! THE CELTS ARE HERE !!!

résumé by Darma
Equipe : Hugues, maxou(cap), jeremy, jo, lucas, mat raymond, reno landi, thomas landi, espo, ben benoit, loris, max lorin, maca, vachino, geo et Diaz. Coach Petit fred et Gilles Dargent.

Nous nous sommes qualifiés pour les 32 eme de finale avec 2 matchs en poule pour cette équipe du CIC remanié(3 à 2 contre beaudinard et 6 à 1 a berre). Deux autres matchs de coupe , la crédit mutuel, viennent étoffés la mise en place des automatismes. (1 vicoire 16 à 0 contre Athlétic club et défaite 2 à 1 contre Etoile du sud).
En général les premiers tours de coupe sont sympa pour le cic avec des toulousains ou lyonnais, qui nous donnent du mal, mais cela reste équilibré. La, le tirage au sort nous fait tomber contre nos adversaires en finale de la coupe en 2015. Et on sait déjà qu’ils sont bons les types. Ça sera chez nous, sur un terrain que l’on connait bien. L’As Coloplast est un favori de la coupe au même titre que nous tenant du titre. Les échanges avec Vincent Larive, le coach du club parisien, sont cordiaux, Gilles gère la réception à l’hôtel, le match et la réception d’après match. Petit fred se concentre sur le terrain et le coaching. Il nous manque quelques talent comme Alex Martin, Yannick, Xavi, Jean luc au combien important dans ce genre de match, baptiste, couly, Etienne de la C et bien d’autres gars.
Les nouveaux comme jéremy, lucas, max Lorin, et Mat Raymond ont de la qualité pour les remplacer.

L’inquiétude ne se porte pas trop sur nos gars, ni sur ceux de Colo, mais sur le temps. C’est bien connu, il ne pleut jamais a Marseille, la ça fait 2 jours qu’il tombe des chibres . D’après la météo la plui s’arrête a midi et le soleil devrait apparaître. Les gars de colo sont dans le train,et vers 10h j’envoie un texto a vincent pour lui dire qu’ici c’est le déluge, et y’a même du tonnerre qui dure longtemps. Très inquiet. Pluie on joue, orage, on joue pas. Finalement colo arrive a l’heure a saint Charles, vont a leur hôtel, la pluie s’arrête et laisse place a un beau soleil.

Au stade Senafrica les moins de 19 de l’om joue contre le gazelec d’ajaccio et font match nul 1 à 1. On arrive a rentrer dans les vestiaires comme on peut, a cause du délégué. Tout le monde est la, les arbitres et les délégués, Sofiane et Pascal. On se prépare, les deux coachs nous sortent un discours touchant. Photos d’avant match, et c’est parti pour une partie endiablée.

on joue en 4 – 1 – 4 – 1 . Nos supporters , une vingtaine sont la, les débats sont équilibrés, la vitesse de colo sur les cotés est plus ou moins bien contenu, et le premier quart d’heure est a l’avantage du cic, mais on reste inoffensif dans les 20 dernier mètres. frappes dévissé, a coté ou molle sur le gardien. A la demi heure de jeu, sur une action sur le coté l’attaquant de colo se retrouve dans la situation de marquer, hugues sort a sa rencontre, les deux joueurs se touchent. L’attaquant arrive a glisser le ballon dans le but vide mais max collomp tacle le ballon et l’envoie sur le coté , un joueur de colo centre, hugues est toujours à terre, l’arbitre ne siffle pas. Le centre arrive sur un joueur bleu de colo qui contrôle et met en retrait , plat du pied et but dans le but vide. L’arbitre valide le but; on est peu désabusé mais voila l’arbitre fait parti du jeu et sa méconnaissance du règlement nous atterre. On réagi vite et un penalty est sifflé pour nous suite a une percé de nono, qui se fait par deux fois toucher avant de tomber dans la surface. Nico transforme en pleine lulu sans sourciller.1 – 1
Nouveau fait de jeu avec le même arbitre. Un 6 mètre sans contestation pour le cic, les joueurs de colo était en train de se remettre en place. Mais non, le 6 mètres se transforme en corner. Forcément bien centré dans la boite, et max Lorin qui passait reprend de volée du genou dans son but. 2 à 1 pour colo.
Rien de bien intéressant jusqu’à la pause.

Des changements au cic, mais la deuxième mi-temps est exclusivement à l’avantage de Colo, qui de part sa vitesse nous fait très mal. On résiste, tout d’abord Hugues fait un arrêt réflexe monumentale sur une tête a bout portant sur un corner. Ensuite la transversale vient suppléer hugues sur un plat du pied a 1 mètres de la ligne; Un hors jeu sifflé pas évident sur un énième débordement du numéro 3; le cic est vaillant et se procure une mini occase avec diaz; et loris. Trop peu, trop inoffensif . Le troisième but sur un contre dans les 5 dernières minutes tue le suspense. Cette fois on ne reviendra pas.

Rien a dire, fair play des bleus, et la qualification est normal sur ce match; les mains se serrent, la joie est dans le visage des bleus, les vers cerclés de blancs levent la tête car aucun regret a avoir. On salut nos supporters, et ceux de colo.

On se retrouve au pub pour partager pizzas, quelques verres, avec les supporters, seulement 5 joueurs du CIC présent, cela me met une colère intérieure. Heureusement la bringues family est bien la(yes papa, yannick, jaja, gilles D. avec madame caro), avec tonton, reno et toto, geo(avec madame et bébé), max lorin (entre amis), jérémy, darma, stecca, audrey!!!! Tous les joueurs, dirigeants et supporters de colo sont bien la à 21h30.
Ambiance de partage, des discussions pêle mêle. Une bonne soirée.

Come on Celtic!!!!!!

Tirage au sort et résultats 32eme de finale de coupe de France 2017 18

N°Match Com. ÉQUIPE RECEVANTE ÉQUIPE VISITEUSE Com. SCORE ** DATE * HEURE *
1 31 US LABEGE ASEAT 31 – – – –
2 31 MISTRAL PL ASCA 31 4 – 1
3 31 PASPORT AJ SAINT EXUPERY 31 : 6 à 0- – – –
4 31 NEW TEAM USMT CRETEIL SAINT MAUR 94 – – – -1 – 9
5 29 LES CELTIC’S LES SHADOCKS DE SEILH 31 – – – -2 – 2 (5TAB6)
6 29 AS LOUZAOUEN US CHOISY 94 – – – -5 à 3
7 29 LES AIGLONS LOKOMOTIV 94 94 – – – -3-3(7TAB6)
8 29 BOGELEC USMT FLANDRE 75 – – – -3 – 0
9 13 AS MARGERAY MENIVAL 69 5 – 1
10 13 AS BERRE AS METROPOLITAN ONDAS 75 2 – 1
11 13 CELTIC IRISH CLUB AS COLOPLAST 11 75 1 – 3
12 69 Vilette d’Anthon – ZAR FC 13 0 – 5
13 69 JTEKT AS TITANS 75 – – – –
14 94 RAPID VAL DE MARNE CANTOU FC 75 0 – 4
15 94 ASPTT AC VICTOR HUGO A AS PLUS LOIN A 75 – – – -3-2
16 75 AS CAMBODGIENNE A CICLON LATINO 75 1 – 2
ARBITRES * DÉLÉGUÉ(S) *
COUPE DE FRANCE FSGT Auguste Delaune – SAISON 2017 – 2018
Tirage au sort et résultats des 32èmes de finale
Matches à jouer du 26 au 29 janvier 2018
10/01/2018
N°Match Com. ÉQUIPE RECEVANTE ÉQUIPE VISITEUSE Com. SCORE ** DATE * HEURE * ARBITRES * DÉLÉGUÉ(S) *
COUPE DE FRANCE FSGT Auguste Delaune – SAISON 2017 – 2018
Tirage au sort et résultats des 32èmes de finale
Matches à jouer du 26 au 29 janvier 2018
17 94 US IVRY JJ ROUSSEAU US SEARA DRANCY 93 1 – 2
18 75 BOCA JUNIOR MAZARS 92 2 – 2 (3TAB4)
19 95 AOP BEZONS US IVRY CENTRE VILLE 94 – – – -4 -5
20 75 AS MALGACHE C FC VIVRE ENSEMBLE MASSY 94 – – – -3 – 1
21 75 AGUIAS FC AS CHARDONNET 75 – – – – : 2 – 3
22 75 ASA RIGONDES LEVALLOIS SC A 92 – – – -1 – 9
23 75 AS PP XV MELTING PASSES 75 – – – -2 – 0
24 95 JSC APSAP BEAUJON 92 – – – -3 – 0
25 94 ASPTT AC VICTOR HUGO B – SPARTAK AS DE FANCHON 75 3 – 0 F
26 75 CLUB DEFENSE BALARD A UNIONE CORSA 75 – – – -2 – 3
27 75 ETOILE ROUGE DE LA VILLETTE ASPDI 75 – – – -5 – 2
28 92 LEVALLOIS SC B ES VITRY 94 4 – 0
29 75 PARIS PANTIN FC A MAJESTICS UNITED 94 2 – 3
30 93 AJ LA NOUE B TOURS MARRONS 94 – – – -0 – 2
31 93 US GAZELEC LANDY 93 ATHLETICO ASNIERES 92 0 – 3
32 93 BNF/FC 5 Quinas 93 : 3 – 1

Coupe Crédit Mutuel 2eme journée Saison 2017-2018 Phase de Poule saison CIC vs AS ETOILE DU SUD : 1-2

Résumé by MLo
Samedi 13 janvier 2018

Stade de la Fourragère 15h00

Buteur : Nico sur peno

Premier match de 2018 pour la sélection. Nous avons rendez-vous à 14 h au stade la Fourragère pour y affronter une belle équipe d’Étoile du Sud. Il fait plutôt beau bien qu’un peu froid, bref de belles conditions pour un match de football.

Les joueurs arrivent par petit groupe, on se souhaite les vœux et on discute autour d’un café en attendant que tout le monde arrive. C’est l’heure, tout le monde est présent, direction les vestiaires. On se change pendant que Fred passe les consignes individuelles, notamment aux deux petits nouveaux Lucas et Mathieu. Lors de la causerie, Fred et Gilles insistent sur la volonté de continuer à travailler nos automatismes et notre jeu avec comme point de mire la rencontre de coupe de France. Bien entendu, il y a également la volonté de rester invaincu et surtout de continuer à gagner.

15h, début de la rencontre. D’entrée de match, Étoile du Sud tient le ballon et impose un faux rythme. Les défenseurs centraux adverses multiplient les passes latérales en attendant une ouverture et nous avons du mal à venir les chercher car notre pressing reste désorganisé et manque cruellement d’intensité. Malgré cela, nous ne sommes que très peu inquiété défensivement et nous commençons à ressortir quelques ballons intéressants. Nous nous créons des situations offensives et enchaînons les corners mais nous ne sommes pas assez tranchant dans nos courses et nos frappes pour faire la différence. Lors d’une ouverture en profondeur, Diaz frappe soudainement d’une trentaine de mètres et oblige le gardien à une superbe parade réflexe. Un geste d’instinct de notre buteur dévoilant la qualité du gardien adverse, qui à partir de ce moment, va réaliser un match exceptionnel et n’en finira plus de nous écœurer. Peu avant la mi temps, un coup franc à 35 mètres va permettre à Étoile du sud de mettre le danger dans notre surface et surtout d’ouvrir le score grâce à une tête de l’avant centre adverse devançant la sortie de notre gardien. Notre passivité sur les coups de pieds arrêtés se signale déjà.
Mi-temps, nous rentrons aux vestiaires frustré par notre premier acte. Les coachs insistent sur notre manque d’intensité et notre jeu brouillon. On n’est pas à notre niveau et il faut montrer autre chose.
La deuxième mi-temps sera globalement à sens unique, les coachs ont su toucher la corde sensible des Celtes. Nous commençons avec d’autres intentions, nous jouons plus haut avec plus d’agressivité, les transmissions sont plus fluide et plus rapide. Étoile du Sud ne parvient plus à conserver le ballon et s’en débarrasse de plus en plus vite. Nous allons multiplier les occasions et les situations dangereuses. Leur gardien les maintient en vie à plusieurs reprises avec des parades de grandes classes. Nous parvenons à égaliser grâce à un penalty obtenu par Jeremy à la suite d’une superbe percée et transformé par Nico. Malheureusement, nous ne concédons un deuxième but à nouveau sur coup de pied arrêté juste après. On repart à la charge mais rien n’y fait, ce n’est pas notre jour, leur défense tiendra jusqu’au coup de sifflet final. Frustrant….