Championnat FSGT 2008/2009:4ème journée de Groupe D: US Sainte Marthe- CIC B

Une grosse baffe dans ta tête……………

Le lundi 17 Novembre 2008: 4ème journée de poule B de championnat senior du lundi au stade de vivaux à 19h15:

US Sainte Marthe-CIC B:6-1

terrain qui fait pléz’
vestiaires serrés
temps bon, synthétique qui fuse
2 arbitres: un zgueg et un moyen

équipe:Igor,clem,jean,lolo et giabi,kiki et marat,christophe et nabil et en attaque:zim et sofiane.sur le banc du lourd avec auré steph bru romain et momo.supporters alex tonton, coach :colombien.

Que dire sur ce match à part que toute l’équipe a sombrée et qu’on s’est fait bouffer par une bonne équipe de Sainte Marthe…

Pourtant le match avait bien commencé, l’équipe était prète au combat et le match commençait pied au plancher, surtout chez l’équipe en face avec des départs dans le dos de leurs ailiers. Quelques frayeurs en défense mais Igor tenait bon. Le cic se faisait un peu dominer dans les duels et sur un coup franc des 20 mètres la frappe de l’attaquant était déviée par le mur dans les filets d’Igor. but en bois mais l’équipe continue, et la plus belle occasion du Cic était a mettre au profit de Kiki qui dribblait deux joueurs dans l’axe rentrait dans la surface et mettait une mine qui ricochait sur la barre. La mi-temps se terminais avec quelques coups-francs pour le Cic (défense rugueuse de Sainte Marthe) mais aucun buts. A noter la sortie de Clem sur blessure remplacé par Steph.
La reprise était à l’avantage du Cic avec la rentrée d’Auré à la place de Marat de Bru à la place de Zim et de Rom à la place de Kiki. Mais domination de courte durée puisque les locaux allaient marquer deux fois par le 11, dont un sur dégagement du gardien après un corner, mauvais placement du libéro. Le 4eme but faisait suite à une erreur de Jean qui permettait à l’attaquant de partir seul au but suite à une tète en arrière de Lolo. Après ça le match chauffait un peu avec pas mal de coups des deux cotés, rentrée de Momo et de Kiki. Le Cic sur une belle action collective menée par Auré et Kiki, ce dernier met une autre mine qui frappe la barre et rebondie devant Sofiane qui ajuste le gardien de volée. 4 à 1, le Cic qui va pousser sur la fin du match, avec une tactique en 3-1-4-2 va voir le 17 passer en revue et en vitesse toute la défense puis Igor et marquer dans les buts vides. Le Celtic a baissé les bras et la dernière action des locaux va voir leur capitaine seul au second poteau lober Igor,beau but,et coup de sifflet final de l’arbitre.
Fin de match toute l’équipe a la tète baissée ça fait mal au cul,en espérant qu’on va retrouver l’envie de vaincre dès lundi contre cma-cgm…
Hail hail the celts are here.mais pas ce soir là…

reportage de jean.

 

 

Match vu pr l’US Sainte Marthe:

 

Le 400ième match du club nous offrait hier soir une 3ième confrontation avec les Celtes sur les 4 derniers matchs officiels. Après la coupe de France, victoire Margeliene aux tirs au but, la coupe du Comité, victoire Celte aux tirs au but aussi c’était au tour du championnat d’être le théâtre de cette 3ième confrontation. C’est en leader du championnat que les irlandais entendaient bien rappeler aux devils qu’ils sont leur bête noire. En effet la bande à Bono ne compte qu’1 victoire contre 5 matchs nuls et 4 défaites. Il devenait urgent de mettre fin à cette série noire ainsi qu’à celle de 3 matchs nuls consécutifs.

Seul changement au groupe initial, Olive remplaçait Mat. C’est donc avec une équipe quasi-complète que les blacks devils se présentent sur le synthétique de Vivaux. Le discours d’avant match est clair : l’enjeu ne doit pas tuer le jeu ! Il fallait donc casser cette spirale de matchs tendus et engagés pour produire du jeu.

 

Une entame fulgurante au milieu de 2 incompétents.

Annoncé comme un des sommets du groupe B, cette rencontre ne mit pas longtemps avant de se débrider. Il faudra en tout et pour tout 5’ pour constater que les devils étaient déterminés à l’image de leur rencontre contre la Squadra et que la soirée allait être longue en rebondissements essentiellement orchestrés par les hommes en jaunes. 5’ pour voir une maîtrise totale dans le jeu pour les margeliens, une fluidité et une vitesse d’exécution disparu depuis un mois. 5’ pour l’homme en jaune, pour déjà se mettre en évidence en réinventant la règle du hors-jeu. Les locaux s’installent dans le camp des celtes, qui fidèles à leur réputation, se laissent dominer pour prendre la mesure de leur adversaire. Seulement ce soir ça allait beaucoup trop vite, Yocco, omniprésent dès le début, se joue de la défense adverse dès le coup d’envoi avant de trop croiser son tir. C’est encore lui qui à la conclusion d’un triangle avec Nono lance Sissi dans l’espace, le milieu margelien trompe le gardien celte d’un exter pied droit mais pas le poteau. Sur le renvoi, il tacle le ballon et le propulse au fond des filets : on jouait depuis 5’. C’était sans compter sur l’homme en jaune qui refusa le but pour un hors-jeu sur la seconde frappe. Le malheureux ne s’était pas aperçu que le buteur était le même joueur que le tireur. Loin de se décourager les devils appuient sur le champignon et déstabilisent l’arrière garde celte plutôt habitué au duel aérien. Les verts et blancs accumulent les corners et les coup francs et se font battre avec leur propres armes. Les 2 corners sont renvoyés par le portier adverse une fois sous la barre d’une claquette, l’autre du pied sur un tir à bout portant de Marco. C’est finalement Yocco qui va ouvrir le score sur un coup franc indirect décalé par Nono. La frappe du meilleur buteur margelien se logeant sous la barre : 1-0 c’était le minimum syndical pour des visiteurs vite dépassé. Les devils accentuent leur pressing, les Celtes se contentent de coup franc, de touches et de corners pour s’approcher du but adverse. Malgré une domination sans partage, les margeliens reculent et s’exposent. Sur un long ballon Cédric se fait surprendre et Spagoal doit quitte sa surface. Le gardien percute l’attaquant en retard. Stupeur ! L’autre homme en jaune (et dire qu’ils étaient 2) donne coup franc pour l’attaquant mais ne cède pas à la pression adverse demandant le carton rouge (et puis quoi encore). La mi-temps arrive à point nommé pour calmer les esprits.

                            Le celte plie et finit par rompre.
Les devils ont consciences d’avoir fait le plus dur. Il s’agit maintenant de tenir le ballon, ce qui, sur le grand terrain de Vivaux, est un avantage considérable pour les devils habitués à avoir la possession du ballon. Appliqués les margeliens aspirent les visiteurs pour planter des contres meurtriers. Il ne faut pas attendre 5’ pour voir Spagoal prendre un corner et lancer dans l’instant Yocco. L’attaquant Margelien prend le dessus sur les 2 défenseurs adverses en solitaire et fusille le portier visiteur : on ne pouvait rêver mieux. D’autant que l’entrée de Dani offre encore plus d’espace au N°11. Sur un pressing intelligent, il récupère le cuir et s’en va mettre un terme aux espoirs irlandais : Yocco 3 – Celtic 0. Collectivement infaillibles, les margeliens s’appliquent à faire circuler le ballon, Bono lance Témou, Milou et Titi pour donner un second souffle à son équipe qui commence à sentir l’usure du combat. Mieux positionné et plus frais les entrants permettent aux devils de redevenir hermétique. Les hommes en jaunes décident alors d’animer la rencontre : c’est à d’abord un penalty qui est refusé à Dani pour une simulation, puis un carton blanc donné à ce pauvre Dani après s’être fait piétiner la cheville. Pourtant un éclair va relancer le match : un missile de 25 m percute la barre de Spa, retombe sur l’attaquant qui réduit la marque. Il n’en fallait pas plus aux celtes pour se rappeler de leur exploit de l’an dernier (mené 3-0 à 5’ de la fin ils avaient arraché le nul et la victoire aux tirs au but). Mais c’était sans compter sur la détermination de Yocco qui échappant à 3 fautes énormes arrive à se relever par 2 fois et servir Dani qui ne se fait pas prier pour crucifier les derniers espoirs Celtes. Milou ferme alors définitivement le côté droit et distille quelques touches dangereuses, Titi se montre intraitable dans toutes ses interventions et Témou est précieux dans la récupération. La partition des entrants est à la hauteur de celle des titulaires permettant aux margeliens de contrôler la fin de la rencontre. Juste le temps pour Sissi de faire le ménage et Antho d’enfoncer le clou : épuisé, le capitaine margelien frappe un coup franc qui flirte avec le montant, puis se retrouve à la réception d’un centre de Dani. En pleine course il contrôle de la poitrine et d’un lob astucieux assomme définitivement les visiteurs, d’autant que dans la minute il décale Témou qui se charge de mettre un terme au calvaire irlandais. Solidaire et appliqué les devils ont rendu une copie exemplaire et peuvent entonner le champ de guerre : Et ils sont où les Irlandais ? Ils en ont plein les yeux !!!!!

14

SPANO

1

3

PONCE

29

SEMERDJIAN

27

BALDACCHINO C.

16

BALDACCHINO S.

24

COUTTON

25

COULANGE

18

FEDON ©

1

1

28

SALEM

1

11

HAROUN

3

1

10

DEBES

Remplaçants

2

MILLELIRI

17

FETTOUHI-TANI

1

1

22

ROUBAUD

23

TITUS

1

30

VALORA

 

 

Yocco s’est offert un hat-trick faisant plier les celtes définitivement.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.