CIC A – Clam Aubagne : 2-2 (1-1)

Stade : Le Cesne Stadium
Arbitre : Moyen plus
Adversaire : Clam Aubange
Buteurs : Mehdi, Stéphane
Titre : Un ClamCIC… 
Composition : Karl, Ju, Jean-Marc, Bruno, Romain, Bardy, Pierre Philippe, Farid, Baka, Junior, Taxi, Stéphane, Scuale, Mehdi.

Belle affiche ce soir au Cesne avec une vieille connaissance à notre Coach Mimet, le fameux Clam Aubagne. Match qui lui tient particulièrement à cœur de gagner pour cicatriser à chaque fois un peu plus une blessure jamais réellement refermée.
On retrouve le même arbitre.

Mais cette soirée va reprendre tous les classiques rejouer sans cesse depuis le début de saison.

Premier classique, le désistement de dernières minutes Julien (pour le boulot) et plus grave Vedralex (là aucune explication juste un sms). Du coup Karlju enfile les gants pour se transformer en KopkeJu.

Autre classique la bonne entame de match, avec 20 bonnes minutes où l’on voit un jeu fluide avec un jeu bien léché à 2 touches de balles maxi. De cette maitrise on va voir une superbe frappe de Guillaume, enfin libéré, capté par le gardien. Un tir de Junior repoussé avec beaucoup de difficulté par le gardien suite à un échange rapide de Guillaume, Mehdi et Junior. Ou encore une frappe terrible de Baka sur la barre. Enfin nos celtes sont récompensés de leurs efforts. Une roulette superbe de Junior suivie d’une accélération pour déborder, centrer (là encore un classique) et Mehdi pour son premier match marque d’une frappe croisée en pivot.

Devant une telle domination, certains tombent dans la facilité. Plus de passes courtes ou jeu en triangle, mais des dribbles ou des ouvertures de 40 mètres voués à l’échec. De nombreuses pertes de balles, une équipe qui s’étire et qui se coupe peu à peu en 2 laissant un no man land au milieu: du classique je vous dis.

Que dire encore de cette perte de balle plein axe à 40 mètres de ses buts suite à une tentative de petit pont ? Mimet donne des consignes (pas de risques inutiles surtout dans sa moitié de terrain) mais comme toujours on oublie les consignes; et égalisation d’une frappe de 25 mètres que KopkeJu ne peut capter. Un classique.

S’en suit une palanquée d’occasions non transformées. Je pense entre autre à cette tête superbe de Baka sortie on ne sait comment par le gardien adverse. Cette frappe lobée pied gauche de Taxi juste à côté. De ce tir en pivot de Steph qui fracasse le poteau pour sortir inexplicablement. Bref de quoi se mettre tranquillement à l’abri et tuer le match pour finalement se retrouver avec un score de parité à la mi-temps. Du classique.

Mimet fait ses changements, il demande à ses joueurs de ne pas s’affoler, de reprendre la maitrise du milieu, de reprendre ce jeu court si déstabilisant et de ne surtout pas s’affoler car ça finira par rentrer.

Entame de la seconde période, le jeu est plus haché. Les occasions ne sont plus très nombreuses, la faute à de mauvais choix de passes, de mauvais appels ou des pertes de balles anodines et nombreuses. Scuale très discret jusque là fait un pressing suite à une énième perte de balles. Il concède une touche près de la surface adverse. Elle est mal jouée et récupérée par Farid qui centre et dépose littéralement le ballon sur la tête de Yes Papa qui cette fois ne laisse pas passer l’occasion. Il s’en va tomber dans les bras de son entraineur. Le match se débride car les aubagnais jouent leur va tout. Nos celtes n’arrivent pas à profiter des espaces pour placer leurs contres. Sur un corner adverse et une tête à bout portant KopkeJu réalise une parade mandandesque. Baka nous fait une portugaise en restant au sol. L’arbitre indique qu’il y aura des arrêts de jeu. On joue les derniers instants Scuale part en contre attaque il entre dans la surface, évite le tacle désespéré du défenseur (putain un pénalty nous aurait fait du bien à ce moment là !!!) il centre en retrait que Junior ne peut reprendre que mollement et que Steph ne peut prolonger…

On joue les arrêts de jeu, attaque désespérée côté gauche de la défense. Bardy nous fait une spéciale Jeudi, c’est à dire un contre du cul (un classique mais sans le « mon vier »). Corner gros cafouillage, le ballon navigue dangereusement dans la surface. Il rebondit de pied en pied pour finir sur un pointu aubagnais égalisateur… Dans les arrêts de jeu et encore un nul… un classique.

Retour dans les vestiaires, têtes basses et la rage au ventre… Une énorme déception vu le match produit et le ratio nombre d’occasion/but. Mimet n’aura pas sa victoire, mais du boulot encore du boulot…

Après une douche qui s éternise encore et toujours, la soirée se termine comme dans chaque album d’Astérix non pas par un banquet mais au pub avec des ham and cheese, chips, pintes en guise de sangliers et de cervoises… Un classique !!!

Hail Hail

Mimet

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.