Coupe de la Marseillaise : Journée 4 : match de poule : AS Claudel – CIC : 1 – 4

Le couple CIC A/B continue la noce le jour de la Saint Valentin.

Samedi 14 Février 2004 : Quatrième match de poule de la coupe de la Marseillaise au stade de Saint Menet à 14h00 :

AS Claudel – Celtic Irish Club : 1 – 4

Buteurs : Pacini Jérémy ( 2Buts) , Bille Christopher, Bernard Pascal.

Equipe : Bernard Pascal   8, Desbons Alex    6, Schneider Nicolas  9, Colognoli Laurent   6, Simmonet Fréderic   6, Rimmaudo Christophe 5, Darmagnac Sylvain 5, Cartoux Philippe  7, Duval Arnaud  Non Noté, Bornia Olivier  7, Bille Christopher  6, Pacini Jérémy              8

Pour ce Quatrième match de poule de la coupe de la marseillaise, les celtes se retrouvent face à une vieille connaissance, l’AS Claudel. A première vue, rien d’insurmontable, mais, dès l’arrivée au stade de Saint Menet, les choses se corsent. Il n’y a que douze celtes présents, dont 2 blessés, 1 malade, 1 qui n’a pas joué depuis trois mois, et 1 qui a travaillé jusqu’à 6 heures du mat.

Qu’à cela ne tienne, nous sommes là pour jouer, et, à l’entrée sur la pelouse, les adversaires ne sont que dix. Rapidement, les choses tournent à l’avantage des celtes qui dominent d’entrée de jeu. Dès la cinquième minute, Jimmy ouvre le score d’une frappe croisée. C’est bien parti. D’autant plus que cinq minutes plus tard, Tofer aggrave la marque d’un beau tir lobé. Cinq minutes encore et Jimmy y va de son doublé en allant tromper le gardien face à face. 3-0 en un quart d’heure, le moins que l’on puisse dire c’est que les celtes tiennent le bon bout. Mais coup sur coup les celtes perdent deux joueurs sur blessure (Jimmy et Doc) et se retrouvent à dix (enfin façon de parler, parce qu’avec un unijambiste et un malade…) alors que Claudel enregistre l’arrivée d’un onzième joueur. Les celtes s’attendent à souffrir, mais rapidement le score (de blessés) s’équilibre. Le match va donc se jouer à 10 contre 10. La mi-temps suit son cours sur un rythme moins élevé qu’au début et c’est sur ce score de 3-0 que les équipes regagnent les vestiaires.

Au retour sur le terrain, la physionomie du match change. Les adversaires ont compris qu’ils doivent tenter le tout pour le tout face à une équipe plus qu’amoindrie et au bout de cinq minutes de jeu, le score se réduit : 3-1. Les celtes se recroquevillent et à la 55ème Nico, auteur d’un grand match, vient sauver les verts sur la ligne. Quelques minutes de plus, et Paco, après avoir débordé sur la droite, donne de l’air aux celtes d’une belle frappe qui vient récompenser un match plein. 4-1 : la messe est dite. Les adversaires vont continuer de pousser mais la défense celte tient bien et, après un dernier sauvetage de Monsieur le Maire, l’arbitre siffle les trois coups de sifflet.

Un match d’une qualité plus que médiocre, mais plein d’esprit celte qui permet au Celtic Irish de poursuivre sa route vers les huitièmes de finale de la marseillaise.

    Alex Desbons

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.