Challenge CDA 6ème journée Vétérans à 11 Saison 2017 – 2018 CIC vs EMSO A : 3-5

Vendredi 1er juin

Stade St Tronc Didier 20h15

Terrain synthétique de plus en plus dégradé

Vestiaires : Bien

Arbitre : Euhhhhh

Trets – CIC V: 5-3 (MT 3-1)

Buteurs : Nabil puissance 3

Résumé by Mimet

Compo : Miguel ; Virgile – Manu – Nico – Bruno; Stan – Fred – Mimet ; Seb – Nabil – Mathieu
Remplaçants : Steph Kro à la mi-temps
Entraineur : Mimet
Supporters : Tonton – Rom – le Titi Parisien – Et les 12 personnes citées ci-dessus… 

Nous nous retrouvons pour ce dernier match officiel de la saison. On pourrait s’attendre à un véritable casse-tête pour l’entraineur ne sachant qui laisser en tribune… il n’en fut rien peinant à coucher 12 noms sur la feuille de match. La pénurie est telle que je suis obligé de me mettre sur la feuille de match et à jouer pour éviter de commencer à 10 en attendant Steph Blanc qui arrivera à la mi-temps et Stiven qui lui n’arrivera jamais sans même me laisser un sms ou message.
Bref en face on a EMSO une équipe de la poule D qui sont à peine plus nombreux que nous. J’essaye de bidouiller une équipe à peu près cohérente mais c’est très difficile vu le nombre d’absents dans chaque ligne. Le début de match est tranquille mais rapidement on sent que l’on n’est pas concerné par cette rencontre. Cela va vite se confirmer sur une touche anodine tirée à l’aveugle qui lobe tout le monde pour finir sur l’un des rares joueurs adverses présents dans la surface qui fusille Miguel à bout portant. Nous en face on ne propose rien si ce n’est des raids solitaires de Mathieu mais qui est trop seul pour peser. A notre fébrilité défensive notre absence au milieu de terrain s’ajoute une maladresse devant la cage adverse comme cette percée de Mathieu encore qui se présente devant le gardien qui du fond de sa cage voit ce dernier contre toute attente tenter une passe ratée pour Nabil. Il va se reprendre quelques instants plus tard en déposant une touche sur le crane de Nabilou qui fusille le portier adverse. On se dit que ça se remet doucement en place surtout qu’en face on ne propose rien hormis de longs ballons pour les deux flèches devant. Et pourtant cette tactique va fonctionner à merveille car on laisse jouer. On est loin au marquage et surtout on manque d’agressivité dans toutes les zones du terrain. Sur un énième ballon en profondeur le numéro 8 profite de l’absence de Virgile à son poste pour déposer Manu et venir fusiller une nouvelle fois Miguel. Nous on continue les vendanges avec Nabil qui sur un nouveau centre en retrait de Mathieu est trop court pour reprendre ou bien qui hésite entre un contrôle ou une tête et qui à la fin fait un mix des deux qui ne donnera rien. Sur une nouvelle touche adverse le ballon traverse toute la défense celte pour une but copie conforme au premier trouvant un joueur seul au second poteau.
3-1 à la mi-temps avec l’arrivée de Steph qui aura pris soin de saluer toute la tribune avant d’aller se changer. La seconde mi-temps démarre sous la fumée des pyros de IKGB qui eux sont fidèles à eux même et font le spectacle dans les tribunes. No Pyro No Party !!! Steph a remplacé Manu dans l’axe. On n’était pas dans le match à tel point que moi-même je sors en ne me rendant pas compte que l’équipe joue à 10 du coup… Une honte !!! Je reviens mais honnêtement pour faire le nombre tant je n’ai rien apporté. En face ça continue de balancer et sa fonctionne plutôt bien car on a toujours réglé ce problème de marquage. Et pire on refait notre spéciale avec Bruno qui fait une belle passe dans l’axe interceptée par le numéro 8 qui file au but. 4-1 et il n’y a rien à dire. On essaye de se rebeller et sur un corner suite à un cafouillage Nabil récupère le ballon et frappe fort pour nous ramener à 4-2. Mais quasiment sur le coup d’envoi un ballon en profondeur Steph est à la lutte avec l’attaquant adverse qui le pousse puis passe ses bras sur sa tête en l’écrasant récupérant le ballon et scorant sans que l’arbitre ne trouve rien à redire…
On coule lentement mais surement… Mathieu se fait découper allègrement avec le consentement arbitral qui daignera enfin sortir un blanc. L’action du match arrive enfin avec un coup franc au 20 mètres pour nos celtes. Je décide de m’en charger et je ne sais pas ce qui m’est passé par la tête mais après un long moment de méditation j’ai tenté et réussi une Ardéchoise (que Gillou n’aurait pas reniée) avec une frappe arrivant péniblement à côté du poteau. C’était tellement surréaliste que personne n’a compris ce qu’il s’était passé. Une espèce de Matrix footballistique. C’était le moment pour moi d’aller m’assoir sur le banc non sans avoir vu Nabil, bien lancé par Steph, partir défier le gardien adverse et le battre 5-3. On peut aller se doucher et partir boire une pinte histoire d’oublier ce calvaire, ce cauchemar…
Il était temps que la saison s’arrête apparemment et maintenant place à la Drôme…

Hail Hail Hail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *