Coupe de France 2016/2017 : 1/4 de Finale : CIC – AS Collègues 13 : 2 – 1

Samedi 06 Mai 2017 : 1/4 de finale de la coupe de France : CIC – AS Collégues 13 à 14H30 au stade Magnan.
Buteurs : Loris, Benjamin

Résumé Benjamin le buteur

Samedi 6 mai 2017 : Quart de finale coupe de France : CIC- As Collègues 13 à 14h30 au stade Magnan
Buteurs : Loris- Benjamin

Pour ce week end d’élection nous rencontrons l’As Collègues que nous avions battu pendant la phase de poule 4-1. Cette équipe revancharde n’a plus perdu depuis cette rencontre nous attendait de pieds fermes.

Compo ; Hugues-Geoffrey-Baptiste-Benjamin-Thomas-Yannick-Alex-Xavi-Maca-Nico-Loris

Nous débutons le match, sous la pluie, avec un 4-2-3-1 avec deux milieux récupérateurs trois milieux offensifs axiaux et une pointe.
Pendant le premier quart d’heure nous avons la possession du ballon, les occasions s’enchaînent, des face à face, une barre cependant nous ne parvenons pas à concrétiser nos actions. Bien sur comme souvent dans le football après une période de temps forts stérile l’As Collègues réussit à ouvrir le score sur leur seule incursion. Dès lors un moment de flottement s’installe, nous ne réussissons plus à installer notre jeu, les décisions sont prises hâtivement et les mauvais choix s’accumulent mais nous conservons la possession du ballon. La réussite nous souri a la demi heure de jeu sur un centre tir de Loris qui finit en lucarne. Le temps s’éclaircit le terrain devient plus sec et le jeu devient plus musclé. L’arbitre sanctionne a tout va avec de nombreux cartons blancs allant jusqu’au rouge pour l’As Collègues.
La deuxième mi temps est bien contrôlé de notre part, nous nous procurons encore de belles occasions et nous sommes récompensés a la 70 eme minute par un but de Benjamin de la tête suite a un corner. Un dernier frisson passa sur un coup franc de dernière minute mal négocié par l’équipe adverse

Un match dans l’ensemble maîtrisé que nous aurions pu tuer plus tôt, nous retrouverons l’As Margeray en demi finale.

article de la provence Tristan Rapaud

Vingt ans, ce n’est pas encore suffisant pour descendre des pintes de Guinness dans les pubs du monde entier. Mais cela se fête, encore plus lorsqu’il s’agit d’une équipe FSGT. Figure de proue de la discipline à Marseille, le Celtic Irish Club a fait honneur à son statut en écartant les Collègues de la coupe Auguste-Delaune, hier en quart de finale (2-1). Une qualification en demi-finale qui pimentera un peu plus une soirée d’anniversaire s’annonçant mouvementée au O’Bradys, le quartier général de la bande à Napoléoni.

Samedi après-midi, les coéquipiers de Renaud Landi ont livré une prestation déconcertante et ô combien délicate à juger. De l’eau a coulé sous les ponts, entre le jeu réfléchi de la version 2017 du Celtic et les premiers pas bourrus d’Irlandais sur les stabilisés de Marseille. Face aux Collègues, le CIC a démarré tambour battant, en bénéficiant des percussions de Vachino et Aroumougom pour tenter de prendre les devants. Néophytes à ce stade de la compétition, les partenaires de Thomas Ferraud ont fait preuve de détermination, sans que ce soit suffisant pour contester l’emprise technique du Celtic.

Solidaires de leurs supporters, bâillonnés par des commissions préférant la vision grisâtre de gradins nus à des animations sauvages aussi colorées que fair-play, les joueurs de Napoléoni ont tout fait pour ne pas avoir l’occasion de célébrer un but sans eux. Entre des duels inexplicablement gaspillés (2, 4, 16, 17, 78, 88) et une transversale peu conciliante (5, 37, 56), le Celtic aurait pu remplir des cuves entières de ses vendanges.

Un nouveau derby en demi-finale

En bon connaisseur du ballon rond, le druide et président Sylvain Darmagnac a fait preuve de ses talents de prémonition. Celui qui n’a cessé de s’emmêler les pinceaux pour motiver ses joueurs, habillés exceptionnellement d’un maillot couleur pastis que n’auraient pas renié les Collègues, annonçait une poignée de seconde avant l’ouverture du score de Roux (1-0, 18) : « dans le foot il n’y a aucun justice, on va se faire punir ! »

Sanctionné sur la seule incursion ayant échappé à l’impeccable Baptiste Marcel, le Celtic a fait parler son expérience pour venir à bout d’un adversaire prêt à gâcher la fête. « On ne s’est pas affolé malgré notre manque d’efficacité. On a su reprendre le fil de la rencontre, faire le dos rond. Avec autant de situations, on ne pouvait qu’être récompensé », expliquait Marcel, le capitaine celte. Dans cette rencontre paradoxale, Loris Aroumougon, jusque-là peu en réussite, égalisait d’un improbable centre rentrant (1-1, 29). Malgré des inévitable coups de mou, entraînés par de trop nombreuses expulsions temporaires, le CIC a été suffisamment serein pour museler les Collègues et prendre l’avantage grâce à Benoit (1-2, 69).

Soulagé par le sentiment du travail bien fait, le Celtic peut désormais se tourner vers le dernier carré. Le chemin menant à une seconde couronne sur les trois dernières saisons, passe chez une bonne connaissance, les Marseillais de l’AS Margeray. « Si on est solide comme aujourd’hui (samedi) et qu’on est plus réaliste ça le fera. On les connaît très bien. Toute l’équipe attend avec impatience cette demi-finale historique entre deux clubs de la ville », se réjouissait Baptiste Marcel.

Les Collègues 1 – Celtic Irish Club 2
Stade Amédée-Magnan. Mi-temps : 1-1.
Buts – Les Collègues : Roux (18).
Celtic Irish : Aroumougom (29), Benoit (69).
Expulsions temporaires – Les Collègues : Mallol (22), Jeres (31, 58), Visciano (43).
Celtic Irish Club : Martin (33), T. Landi (61), Bardy (80).
Expulsion – Les Collègues : Jeres (58).
Les Collègues : Pascau – Leon, Visciano, Timezouikht, Jeres – Mallol, Ferraud, Coudert – Benesy, Roux (cap.), Frerre.
Sont entrés en jeu : Ravier, Magro, Ferraud, Portero, Masegosa. Entraîneur : Jérome Roux.
Celtic Irish Club : Navarro – Hachette, Marcel (cap.), Benoit, T. Landi – Martin, Abautret – R. Landi, Xavi, Vachino – Aroumougom.
Sont entrés en jeu : Bardy, Fouchet, Bazeille, Diaz, Long. Entraîneur : Frédéric Napoléoni.

Tristan Rapaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.