Challenge CDA séniors 2015/2016 : Journée 8 : CIC A – Le Cercle : 6 – 3

From the coach Manu tetepiénu
Lundi 23 Mai 2016 : 8 éme journée du challenge CDA au stade St Tronc à 19H15 : CIC A – Le Cercle : 6 – 3(4-0)

Mr et Mme METRY ont un fils…. ?
Géo, bien sûr. Car c’est bien un problème de géométrie qui s’est posé au Celtic A, lundi dernier, face à un adversaire bien nommé, Le Cercle. Tout à fait normal car le football est aussi affaire de géométrie. Ne dit-on pas que les formations pénètrent sur le rectangle vert, donnent le coup d’envoi dans le rond central, en faisant faire une légère révolution à la sphère de cuir ?

Base défensive : Rémy
Quadrilatère défensif : Olive, Antho, Steph, Jean Luc (cap)
Pentagone médian : Baka, Romain Taxi, Xavi, Mathieu, Garçou
Pointe : Marco
Rangs forts : Nico, Jo, Alex, Francky, Chris
Super rang fort : Hugo
Supporter : Tonton Pythagore

Donc, après que Pierrot le Sorcier eut filé les quelques ronds réglementaires à Mr Monné (j’espère qu’il l’a rendu à Pierrot), le coup de sifflet initial est donné par ledit Mr Monné. Les débats s’élancent avec bonne volonté de part et d’autre, mais un désordre tactique qui engendre une faible équidistance entre les lignes, le 4-2-3-1 Celte se transformant en 10-0, en 8-2, voire en 1-1-1-1-1-1-1-1-1-1. Bref, les partenaires de Cap’tain Bardy s’emmêlent les compas. Mais assez rapidement, les Cerclés Vert et Blanc s’appliquent à mieux encercler les pensionnaires du Cercle, qui commencent à tourner moins rond et s’embrouiller les segments. Ce dont profitent enfin, les Bhoys pour retrouver jeu en triangle, meilleure exploitation de la largeur et meilleure longueur de passes pour mieux trouver la profondeur. Mathieu, le fils de sa mère, enchaîne quelques courses rectilignes sur quelques diagonales de ses partenaires. En parallèle, de l’autre côté et pour proposer un jeu symétrique, Garçou part à l’aile, trace un centre en oblique, Xavi feinte habilement, ce dont profite Marco pour balancer une frappe sinusoïdale de l’extérieur du 5ème doigt de pied, mais néanmoins victorieuse (1-0).
Cet avantage arithmétique incline les Celtes à poursuivre et c’est Jo qui exerce une pression sur un défenseur adversaire, dont le pied courbe et permet donc à Jo d’effectuer une intersection (désolé) avant d’aller effacer le dernier rempart du Cercle (2-0). Fort de cette réussite, Jo, qui en connaît un rayon en matière de buts, s’offre un joli doublé sur une frappe en biais qui finit dans l’angle mort (3-0). Suivant cette ligne directrice, les Celtes enchainent puisque Garçou, encore auteur d’un centre rectiligne de la droite, trouve Xavi qui remet à Francky. Celui-ci enroule et décroise du droit, montrant ainsi qu’il n’est pas gauche puisque la sphère va se loger dans l’angle du but, sous l’équerre (4-0).
S’ensuit une période diamétralement opposée. Et là, pas de rigueur géométrique, plus de rationalisme mathématique, point de logique continue puisque l’apparente solidité Celte se prend une demi-droite dans la bouche. C’est à ce moment que Mikey mousse puisque Mikey est le nom de l’auteur talentueux d’un triplé retentissant, faisant passer les Vert et Blanc pour la Belle au Bois Dormant et les rendant Dingo. Mikey, Plutot rond d’apparence, montre toute son habileté dans les dribbles, le jeu long et les frappes et, ses desseins, animés par la détermination, sont de revenir au score. Trois buts consécutifs, un vrai Hat Trick donc, ébranlent la solidité Celte et nous rappellent quelques règles arithmétiques : 4 à 3 ça fait vachement plus mal au cul que 4 à 0, et je dois avouer que j’ai craint, l’espace de quelques instants, que nous ne nous en prenions une bonne dans le cercle.
Mais non, puisque Baka et ses potos retrouvent de l’énergie et refusent d’accepter le théorème de la Remontada des adversaires. Le carré défensif retrouve son assise, le milieu se stabilise et les éléments offensifs reprennent les fondamentaux de base. Rémy peut se rassoir contre la base de son montant, lui qui a suppléé Nico, épuisé par l’échauffement et un tournoi à Barcelone, même si quelques mauvaises langues disent qu’il a en réalité voulu empêché Rémy de finir meilleur buteur des gardiens de but (Nico, c’est trop tard, Rémy nous a déjà fait un doublé). Les Irish Bhoys repartent donc à l’assaut du rectangle de 7,32m sur 2,44m qui, bien qu’il fût du Cercle, était bien un rectangle. Et c’est Jo, à nouveau décisif, bien aidé par le fils de sa mère, vecteur positif d’un bon une-deux, qui concrétise la force retrouvée du Celtic, en poussant un défenseur Circulaire à s’enfoncer une bissectrice dans le Q, par un csc (5-3). Les Vert et Blanc respirent, et, désireux de donner de l’épaisseur à leur fin de saison, finissent fort. Les occasions s’enchaînent, souvent sans réussite, Jo échoue sur le gardien. Antho part à l’aile et, bipède des deux pieds, trouve la transversale, pas de cul, ça doit être ce qu’on appelle un Antho Noir. Mais il eut été injuste que les Celtes ne trouvent pas récompense à cette belle fin de match : c’est ainsi Francky qui va sereinement conclure la marque, après une jolie action en triangle (6-3).
Le match s’achève dans un excellent esprit, façon CDA, qui évitera à Mr Monné d’appeler le Pentagone pour faire régner l’ordre. La douche, les culs qui se protègent, les blessés qui s’auscultent, les buteurs qui se sèguent, le plaisir collectif de la victoire, les Celtes sont en vacances sportives ; il est l’heure de prendre la tangente, de changer de périmètre et de poser sa pinte sur le rectangle de carton. On aurait pu fêter ça avec quelques Apéricubes.

7 réflexions au sujet de « Challenge CDA séniors 2015/2016 : Journée 8 : CIC A – Le Cercle : 6 – 3 »

  1. Steph

    Un véritable maître des mots:bravo Manu tout y est.
    Le style, les jeux de mots, l’humour et bien sur la fidélité aux évènements du match.
    Je voulais aussi te féliciter pour les entraînements que tu nous a proposé cette saison et pour l’engagement dont tu fais preuve en tant que coach.
    J’espère pouvoir être encore des vôtres à la rentrée…. au désespoir de certains d’entre vous 😉

    Répondre
  2. Taxi driver

    Putain Manu, ton résumé m’a donné mal à la tête ! J’ai toujours été une véritable quiche en maths et géométrie.
    Alors autant te dire que malgré ce magnifique reportage, je viens de me prendre un bon doliprane !
    C’est sûr que c’est pas avec yespapa que ce genre de désagréments risqueraient d’arriver.
    Hail ! Hail !

    Répondre
  3. Tonyexgoal

    Moi aussi Manu, je tiens à te remercier pour cette saison ou tu as accepté de moins jouer pour mieux coacher. Tu as été parfait, les entrainements étaient de la bombe, les discours, de la bombe et ton investissement de la bombe !!
    Que dire de ce reportage, si non que c’est aussi de la Bombe. Tain, on est pas prêts de jouer en vétérans encore….
    Merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.