Championnat Vétéran 2014/15 : Journée 5 : CIC – Lycée Perrin : 4 – 2

Reportage by Bubu
Vendredi 12 Décembre 2014 : 5 ème Journée de championnat Vétéran poule E au stade Michelier à 20h00 :
Celtic Irish Club – Lycée Perrin : 4 – 2
Buteurs : Fred Papin, Batbeu, Papa et Nabil

Le cic V se sort du pétrin…

Pour cette cinquième journée de championnat le cic V reçoit le lycée Jean Perrin dans son antre de Michelier. A priori pas de gros soucis, vu que cette équipe ne nous a causé aucun problème l’an dernier (victoire 5-1). Sauf que d’une année sur l’autre les choses ne sont pas toujours les mêmes et je dirais même plus que, pour le cic V, les choses ne sont pas toujours les mêmes selon les vendredis vu que nous ne retrouvons que 4 vaillants celtes aillant participé à la défaite de la semaine passé en terre bédouillienne. Coachmimet fait donc avec ce qu’il a et se retrouve avec 11 joueurs au début du match.

Dans la cage Steph Blanc sans gants, transformé par mes soins (et à tord) à la fin du match par steph sanglant et repris (encore plus à tord) par un attaquant chauve de steph sans gland (c’est là prési qu’il faut censurer)

En défense centrale : Bardyrateau49ers et tontonchristobalestderetour

Latéraux : à droite Jéromelefrancmaçonducoeurhuuuuummmmm, à gauche Romainj’vaismourirsurleterrain.

Au milieu : Deux 6, Manulatransversaleraleuse et steakmonvierjeveuxpasjouerlatéral

A droite Fredl’éternel et à gauche nabiloucapitonosaure.

Devant : Xibchevillequivalaittroismilliards et yespuputtebouffemoil’q.

Sur le banc : GillesArnaud (sorry c’est ma faute si tu as joué latéral gauche…) et maitrebatbeucrochetdefeu

Coach : Mimetinhoarbitreauralenti

Supporters : Bububielsa (sans la glacière mais avec ce qui va dedans) Romainboitdelablanche et Gillesd’argentenplombsurlecoup.

Donc cher lecteur, tu m’excuseras mais j’ai raté un bon quart d’heure en première mi-temps, mon taxi ayant du retard…

Arrivée sur notre bon vieux stade michelier, et premier constat, l’arbitre n’est pas comme d’habitude. Comment t’expliquer ça, en fait c’est une personne de chez eux (certainement le doyen) qui palis l’absence de l’arbitre officiel. Genre le pauvre fait ce qu’il peut mais vu son âge a du mal à être présent sur tous les ballons. Cependant l’équipe adverse est bonnarde donc tout se passe sans contestation dans ce premier acte.

Notons aussi que notre gardien du soir évolue sans gants car notre 3ème dirigeant a oublié de prendre son sac de sport. (Steph on a retrouvé une de tes phalange pas trop loin de la surface…).

La délivrance allait donc arriver au quart d’heure de jeu et signée Fred d’une superbe frappe croisée filet opposé.

1-0 somme toute logique même s’il parait que nos adversaires ont eu quelques occasions toujours selon sanglant.

Le cic V n’en restait pas là et continuait à pousser, sur un centre venu de la droite notre nabilou capitaine d’un soir ne lâchait rien et venait reprendre en bout de course un ballon du gauche dans le filet opposé.

2-0 sans trop de difficultés, le steak nous gratifiait alors du geste de la partie avec une bonne vieille frappasse des 30 mètres (nonon vous ne rêvez pas…) qui allait s’écraser sur l’équerre du gardien adverse resté scotché sur sa ligne.

L’occasion de prendre le large étant passée nous allions ensuite commencer à nous faire peur, le meilleur ennemi du cic bah c’est le cic.

Sur un ballon anodin Monsieur bardychenko tentait un rateau qui se transformait en passoire, heureusement l’attaquant adverse n’allait pas bien vite ce qui nous permis de dégager le ballon en touche. L’arbitre qui était à 250 mètres de l’action nous l’accorde mais notre célèbre fair-play venu de la profonde Ecosse et certainement le fait de mener 2-0 nous font nous lever comme un seul homme pour leur rendre le ballon. Petite cause, grand effet, sur le centre l’attaquant adverse s’élevait plus haut que christo et renvoyait notre blanc sur son banc d’étude.

2-1 rien de bien grave mais frustrant, Bardy s’en veux et peste contre lui même, un pêcheur qui était aux goudes s’est plains pour tapage, mais ça c’est une autre histoire.

Et là d’un coup c’est le drame, les passes se font moins précises, les contrôles américains, les appels à contre-sens, bref on s’affole alors qu’en face ce ne sont pas vraiment des foudres de guerre. Mais comme souvent dans ces situations nous allons encaisser un second but, voisin du premier si ce n’est que la « victime » sur le coup s’appelle steak, longue touche et duel perdu par ce dernier.

2-2 et la mi-temps arrive presque avec soulagement.

Mimet se charge d’arbitrer le second acte après avoir remobilisé les troupes à la mi-temps et fait des changements avec l’entrée de Gilles Arnaud en latéral gauche et de Batbeu en meneur de jeu.

Le début de 2ème période était rassurant mais il fallait assez vite transformer l’essai, Batbeu volait au secours des siens et suite à une série de dribbles chaloupés dont il a le secret accompagné d’un contre favorable il venait crucifier le gardien d’une frappe à raz de terre.

3-2 on respire mieux mais toujours pas à l’abri d’une erreur quelconque et d’un but favouille.

La délivrance (d’ailleurs ce film lui va à merveille…) va venir de notre yespapa national qui parvenait enfin à trouver le cadre d’une tête imparable suite à un caviar venu de la gauche.

4-2 bon il peux plus rien nous arriver là ! La fin de match est tranquillette, l’adversaire semble résigné et nous faisons bien tourner le ballon jusqu’à une erreur défensive sur laquelle coachmimet qui était à 350 mètres de l’action voit une faute. Péno cadeau diront certains, l’attaquant adverse pose le ballon, s’élance et… et… et… ? Madame la nouvelle gardienne de stade décide qu’il n’y avait pas pénalty et arrête l’éclairage. Fin du match un peu confuse, les adversaires râlent car en plus ils n’avaient pas de vestiaires en arrivant mais tout va bien se finir car ils étaient vraiment cool.

3ème mi-temps au brady’s, un peu déçu car pas grand monde, ça sent les fêtes de fin d’année. Après quelques pintes Steph Blanc (qui commençait à être un peu gris) me dit qu’il a arrêté le péno même dans le noir. Quelques pizzas et le rendez-vous est prit la semaine prochaine au stade Weygan afin de finir l’année en beauté contre garlaban.

HAIL HAIL

Une réflexion au sujet de « Championnat Vétéran 2014/15 : Journée 5 : CIC – Lycée Perrin : 4 – 2 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.