Championnat handball 2013/14 : résumé part 1 journée 8 à 13

Les aventures du CICHB – Période hiver : Journées 8 à 13

Aubagne/CIC : 39/14
CIC/ASPTT : 20/22
Salon/CIC : 36/19
Ensues / CIC : 27/16
Simiane / CIC : 19/16

Après un automne pas brillant (1 seule victoire par forfait), la dynamique du CIC ne s’est pas arrangé en hiver…

Le match d’Aubagne fut un modèle de n’importe quoi. Évidement à 7, avec 2 gardiens, 1 arrière et 4 ailiers, il faut pas espérer un exploit face à une grosse équipe qui nous propose 3 -18 nationaux « qui ne jouaient pas ce We et qu’on met en senior pour les habituer ». C’est sur que face à nous, pauvres trentenaires, c’était l’idéal. Il faut dire qu’ils ont pu découvrir des schémas de jeu qu’ils ne connaissaient pas (1 arrière et 5 pivots qui courent dans les 9m) mais je ne sais pas si c’est une satisfaction. Une belle raclée au final mais au moins on s’est amusé et on a testé des postes inédits et surtout on a pas pris le 40eme but, grâce à une belle série d’exclusion pour 2 minutes dans les 30 dernières secondes.

Le match suivant contre l’ASPTT, nous a redonné un peu de confiance, même si la frustration de perdre encore d’un rien face à des gars pas meilleurs que nous est présente. Encore un mauvais trou d’air avant la mi-temps, jamais rattrapé par la suite.

L’espoir engendré par ce match sera de courte durée. En effet, le match de Salon nous a encore emmené plus loin dans les limites du n’importe quoi. Perdre de match, on a l’habitude. Jouer comme des ânes et ratés l’immanquable, c’est déjà fait. Mais, se faire balader par un nain, ça c’était inédit. Et oui, ce n’est pourtant pas contre le cirque pinder que nous avons joué, mais c’est bien un nain, genre passe partout en plus grand qui a perturbé notre match. Et en plus pas un nain gentil, genre nain de jardin, non, un nain énervé et retord type Gimli dans une chaumière elfe. Alors voir Eric (1m95) se prendre des coups de tête dans la hanche, c’est limite drôle. Voir le nain, chercher la merde à chaque action, c’est déjà plus pénible. Mais en plus se voir sanctionner systématiquement quand on le touche, y compris c’est lui qui file des coups, c’est insupportable. Et au final, c’est Mika qui craquera le premier et se verra expulsé… fin de match compliqué à 6, avec en plus un public des plus pittoresques avec le scooter garé au bord du terrain qui klaxonne à chaque buts (oui, c’était bien dans un gymnase…). Bref, un match surréaliste, à oublier tant notre prestation fut terne et dans des conditions spéciales.

Le match d’Ensuès est heureusement plus classique avec une équipe qui nous est supérieure, une bonne résistance (14/10 à la pause) puis une fatigue et un montée des adversaires qui fait un score assez lourd pour une prestation pas si mauvaise.
Bilan à la fin des matchs aller : 1 victoire (par forfait), 11 défaites, Goal-average abyssal. Moral en berne.

Pourtant, si le moral est atteint, le fond du trou, lui ne l’est pas encore. Il va l’être pour le match à Simiane, où seul 6 celtes sont présent. L’idée d’un forfait (et même d’un forfait général) est évoqué dans le vestiaire avant le match. Et pourtant, l’improbable va se produire. A 6, face au second du championnat, le CICHB retrouve des couleurs et posent de vrais soucis à nos adversaires (8/8 à la mi-temps). Une défaite 19/16 au final, mais des valeurs défensives retrouvées avec un Alex fait plus que dépanner dans la buts. Et finalement, la flamme, qui était au bord de s’éteindre à 30 minutes du coup d’envoi qui rebrille à nouveau….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.