Coupe de France Delaune 2013/14 : 16ème de Finale : CIC – CS Chili(75) : 3 – 3 (1 tir au but à 4)

Résumé by Manu Joly
photo by manu : https://plus.google.com/114114127936736761436/posts/LmaNbieJRiT?gpinv=AMIXal_HF5uFOg8jWv2Iq83D9TZOSW3YjfKSSjaHoxQx8Y8WLi3zGiefOyZBg8h2od4D1zwa9YtrhK4mbHJWzC1R_600Df0zK7QpQujYM1ZKJN96wlpqacQ&cfem=1
Samedi 15 Mars 2014 : 16ème de finale de Coupe de France Delaune au stade Michelier à 15h15 :
Celtic Irish Club – CS Chili(75):3 – 3 cs Chili gagne 4 a 1 tir au but.
Une ambiance sympa, un bon apéro, fini au pub, pour le reste , bravo au CS Chili qui a su se hisser à la hauteur de ce match.
cic cs chili 16eme finale cdf 13 14 (3)
cic cs chili 16eme finale cdf 13 14 (11)cic cs chili 16eme finale cdf 13 14 (10)cic cs chili 16eme finale cdf 13 14 (9)cic cs chili 16eme finale cdf 13 14 (8)
cic cs chili 16eme finale cdf 13 14 (6)cic cs chili 16eme finale cdf 13 14 (2)cic cs chili 16eme finale cdf 13 14 (1)cic cs chili 16eme finale cdf 13 14 (4)cic cs chili 16eme finale cdf 13 14 (5)

FSGT – Le CELTIC IRISH CLUB peut l’avoir amer

Après avoir mené deux buts à zéro à la pause, les Marseillais du Celtic Irish Club se sont fait rejoindre par les Parisiens du CS Chili. Ils n’iront pas en huitième de finale puisque la fébrilité, affichée tout au long du match, les a poursuivis durant la série de tirs au but, remportée par les visiteurs.

Le Celtic peut avoir des regrets

Et pourtant, la supériorité technique et athlétique semblait bien du côté du Celtic. Mais, faute de sérénité, les verts et blancs ont laissé le CS Chili reprendre confiance.
Car c’est bien une trop grande impatience qui a pénalisé les Marseillais, mettant trop de précipitation dans leurs déplacements, leurs passes, l’engagement athlétique et leur placement défensif. « Nous étions très déterminés mais nous avons trop focalisé notre jeu sur les duels et le combat, en oubliant de poser le jeu alors que nous en avons les moyens ». expliquait Franck Bardu, défenseur central du Celtic, à l’issue de la rencontre.
Plusieurs signes ont souligné cette fébrilité. Tout d’abord par le nombre de fautes commises dans la première partie du match. L’intention était bonne, avec une grosse envie de gagner le ballon, dans toutes les zones du terrain. Mais cela s’est souvent traduit par une générosité mal maîtrisée, engendrant des coups francs parisiens qui ont fait sans cesse reculer le bloc équipe des protégés du duo Zimny – Gineste.

Pas assez de jeu…

La lutte a été âpre jusqu’au bout
La lutte a été âpre jusqu’au bout
L’effet produit n’a pas été celui attendu puisqu’au lieu de capter le ballon, le Celtic s’est perdu dans une succession de duels, souvent aériens, dans lesquels les Parisiens ont plutôt bien résisté, alors que les Marseillais semblaient avoir largement les moyens de proposer un jeu plus abouti.
La fébrilité s’est ensuite fait sentir dans les trop rares mouvements collectifs, insuffisamment préparés, qui se sont souvent terminés dans l’entonnoir de l’axe central, très fourni, du CS Chili.
C’est seulement dans les dix dernières minutes que la circulation du ballon s’est faite plus élaborée et plus précise. « Nous nous mettons à jouer au ballon à dix minutes de la fin. » pestaient ensemble Zimny et Gineste sur le bord de touche.

Tirs au but fatals…

Cette précipitation a facilité le travail de récupération du ballon par les visiteurs, qui se sont ainsi empressés de placer des contres qui se sont révélés meurtriers. Car le CS Chili, calme et volontaire, a ainsi pu revenir à deux buts partout, mais également à trois partout, alors que Prato avait permis aux siens de reprendre un avantage que l’on croyait décisif.
Le score restant de parité à l’issue des quatre vingt dix minutes, c’est aux tirs au but que le sort de ce match se déciderait. Et là encore, c’est la fébrilité qui a parlé puisque le Celtic s’est incliné. Prato et Cheynel, dont la valeur technique n’est pas en cause, ont ainsi échoué dans leurs tentatives.
Dommage pour les Celtes qui devront remettre le couvert la saison prochaine. Gageons que ce match face au CS Chili servira d’expérience.

Emmanuel Joly

FSGT (16ème finale Coupe de France)
Celtic Irish Club – CS Chili : 3-3 (2-0) (1-4 tab)
Buts : Risterucci, Barbieri, Prato (sur pen) pour le Celtic
Celtic Irish Club : Joannel, Bazin, Esposito, Bardu, Prato, Cheynel, Marcel, Risterucci, Cappai, Barbieri (cap), Hachette, Bazeille, Olive, Champdavoine, Guardiola, Chiny. Ent : Mathieu Zimny et Emmanuel Gineste

Une réflexion au sujet de « Coupe de France Delaune 2013/14 : 16ème de Finale : CIC – CS Chili(75) : 3 – 3 (1 tir au but à 4) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.