Championnat Vétéran à 7 2013/14 : Journée 15 : CIC – Déportivo Seat : 6 – 8

Résumé by Marcus
Vendredi 7 Février 2014 : 15 ème journée de Championnat Vétéran à 7 au stade?????
Défaite 8 à 6 face au Déportivo Seat

Une brèche c’est ouvert a l’orée de la voie lactée .

Une fracture dans l’espace temps, modifiant

les événements passés et présents .

il est 19H30 , le long de la route qui mène au Goude.

au lieu dit « madrague montredon « .

Sur un terrain de foot éclairé par de violents projecteurs ,un vortex

a modifié le cours de la vie « d homo footien sapien »

il est 19H30 et un match à sept se déroule paisiblement .

Les protagonistes sont en jambes parfois avec une paire

les celtiques vêtus de leur tunique verte trèfle rayée

blanc horizontale, avec en milieu défensif, l’honorable et talentueux

Ali dit « le psy » pour les uns ,le bouffon pour moi même (prend ça dans les dents) sont en jeux

Les minutes s’écoulent, comme le sable fin coulent dans un sablier pour « oeuf à la coque «

une première action des adversaires met en péril le portier , mais avant même que le joueur arme son tire ,notre intrépide et magicien ALI ,détourne de son axe le premier but manqué

Les verts répondent par une passe en profondeur , qui file droit, du gauche, dans les cages opposées

Les seat sont joueurs et viennent se heurter , une fois de plus, au courageux ALI sorti de la boite de pandore ,répandant misère et discorde au sein de leur équipe.

le valeureux ALI, en chevalier, défend coute que coute l’honore de son équipe .Il se bat comme un beau diable et n’hésite pas à se métamorphoser en gardien, filant comme l’air face au vent , il se transforme en buteur efficace . il va et vient , c’est la rupture , on entend venu du cosmos un air de gainsbard , le publique est en liesse il reprend le refrain « il va et il vient entre les siens …

Dans notre monde, les évènement se sont déroulés autrement .Il y avait 8 valeureux joueurs et un coach attentif et dévoué prêt a enfiler un short si nécessaire. C’était un jour sans, pourtant à quelques minutes de la fin, le score était en notre faveur 6,4 . Nous avons flanchés de façon mystérieuse.

Un coup du mauvais sort, un soir de mauvaise forme . avec trois gardiens ,nous n’avons pas pu maintenir cet avantage. La sortie d’Alain, côtes embouties coïncide avec se retournement de situation. Notre jeu n’était pas, somme toute, en harmonie avec nos matches précédents.

Et si c’était à refaire et si dans un monde parallèle ,un magicien c’était porté à notre secour et si un héros sorti d’un haut de forme nous avait sauvé des eaux.

Carnet de bord du Capitaine James.T.Kirk ben Marcus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.