Championnat Senior 2013/14 : Journée 1 : CIC C – FC Chartreux : 6 -0

Résumé by desbons coach
Lundi 20 Janvier 2014 : 1ère journée de Championnat phase 2 poule C, au stade Morini à 19h15 :
Celtic Irish Club C – FC Chartreux : 6 – 0

Compo : Joanoune – Pastou – Mazinho – Hutchinson – Faux Jumeau 1 – Faux Jumeau 2 – Kajagoogoo – Number Ten – Jumo seul et unique – Blitzkrieg – L’ancêtre
On the bench : Milton Joao Anderson Miguel Semedo Sanches de la Vega – Marc A Pas Dit – Patrice Renda – Julien Lob La Louche – Ma pute

Buteurs : Blitz x 2, Thomas L, Geo, Jumo, MILTOOOOOON !!!!!!!!!!!!!

Premier match du deuxième championnat entre le dernier match de la première phase de poules de la coupe et le premier match de la deuxième phase de poule à moins qu’en perdant on se retrouve en premier match de la coupe par élimination directe mais pas vraiment. Bref, un match FSGT quelque part dans cette insipide et illisible saison 2013/2014.
Nous nous déplaçons donc chez nous, aux chutes lavie, pour affronter cet adversaire que nous ne connaissons pas. La méfiance est donc de mise, mais les doutes du coach vont être vite dissipés tant le celtic réalise une entame parfaite. La paire Chiny – Renaud joue à merveille, bien aidée par la disponibilité de Ronan. Redoublement de passes, jeu vertical, récupération haute font que le celtic s’installe dans la moitié adverse et que les Chartreux n’arrivent pas à en sortir. Cette domination se concrétise en première par un doublé de la paire de Thomas avec deux passes de Landi pour deux réalisations de Blitz, ainsi qu’un penalty transformé par Jumo. Du côté des adversaires, hormis un carton blanc pour le très nerveux n°11, rien à signaler.
La deuxième mi-temps démarre, et, si les celtes sont moins dominateurs et même plus brouillons, le danger reste loin. Les remplaçants en profitent pour s’illustrer avec un but de Geo et un de Milton puis un but de Thomas Landi avant sa sortie pour mettre ze cherry on the cake de sa belle prestation. Les adversaires ne tiennent plus et deux tacles imbéciles et dangereux associés aux commentaires d’un gardien sûrement déçu d’être aller chercher SIX fois le ballon dans ses buts viendront ternir un match qui avait tout pour être plaisant.
Comment ? Quoi ? J’entends des protestations, des interpellations incrédules… qu’avez-vous lu ? Qu’ai-je écrit ? Une erreur ? Une confusion de personne ? Vos frottements d’yeux confirment pourtant l’information, et la démence ne s’est pas encore emparée de moi… OUI, Milton a marqué ! Corner côté droit, et nous assistons à un véritable poème, l’albatros inversé. Notre géant qui, sur terre, maladroit et honteux (ne m’avait-il pas dit, quelques minutes avant d’entrer en jeu, « non mais c’est bon là, je crois que je vais les laisser jouer, si je rentre ça va gâcher »?), en s’élevant n’est plus gauche et veule. Le voici, dans les airs, véritable roi de l’azur, qui pique sa tête et fait s’écrouler le rempart ennemi ! Sa sobriété, en juste seigneur des cieux, au moment de célébrer son chef d’œuvre ne lui évitera pas l’étreinte fougueuse du vestiaire, menée par un Jumo ardent, mais, et c’est là mon…..la suite au prochain épisode

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.