Coupe de France Delaune 2012/13 : 1/4 de finale : CIC – Levallois United FC  » A  » : 2 – 5

Résumé by Loris
Samedi 4 Mai 2013 : Quart de finale de la coupe Auguste Delaune au stade Michelier à 15h00 :
Celtic Irish Club – Levallois United FC  » A  » : 2 – 5
Buteurs : Yespapa (2 Buts dont 1 péno)

Une leçon, du sérieux, bravo aux verts cerclés de Blanc et bravo à nos adversaires du jour. Bonne continuation.

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

Une page se tourne….

Une page se tourne aujourd’hui pour le Celtic Irish Club. L’histoire en coupe de France s’arrête aux quarts de finale après une défaite contre Levallois United FC. J’ai pas trop envi de faire le résumé sur le match sincèrement vu a quel point je suis dégouté !! Alors pour tout ceux qui comptaient savoir ce qu’il s’est passé hier au stade Michelier ben.. Fallait venir nous voir (ou lire le score en haut !!)
Je vais plutôt revenir sur notre magnifique parcours dans cette coupe et qui est historique pour le club puisque personne n’est jamais allé aussi loin dans la compétition !!

Tout commence pour moi avec mon arrivée au Celtic. Je rencontre Manu grâce au Mr Batbe (mon ancien prof de français : ça fait bizarre de dire ça d’ailleurs depuis Brest mais tout ce qui est a Brest reste a Brest..). 1er match avec le CIC D et première victoire contre le CIC A. Schramm, entraîneur du CIC A vient me voir à la fin match et me dis « t’es pris en coupe de France ». Ouah ! Je me suis senti bon pendant 2 minutes d’un coup !

Tirage au sort des poules : on tombe contre Margeray une très grosse équipe de la poule A contre qui nous avons fait match nul avec le CIC D, et l’équipe de l’AS la famille. Une seule équipe passera !

1er match contre Margeray, on arrive tous convoqué 3h avant. A ce moment de l’année je ne connais pas encore Schramm mais 3h avant ça fait long quand même. T’as le temps de te refaire le match 36 fois dans la tête. Tous les appelés sont présents, on ne se connaît pas trop, on fait connaissance. Sur le terrain, match difficile mais victoire importante 2 à 1 (j’ai vraiment était mauvais ce jour là d’ailleurs…).

2ème match de poule contre l’AS la famille. Schramm m’annonce 2 semaines avant qu’il ne me prend pas dans le groupe pour pouvoir enregistrer le maximum de joueurs pour la suite de la compétition. Mais dans ma tête je me demande si je serai un jour appelé vu ma prestation contre Margeray lors du 1er match… Victoire 4 à 1. On passe donc les phases de poules sans trop de difficultés.

32ème de finale contre Auterives dans la région Toulousaine. Je ne pourrai pas vous faire partager le déplacement puisque je n’y étais pas mais d’après ce que j’ai entendu le terrain était magnifique… et le score tout autant ! 3 à 3 et victoire au tirs aux buts 5 à 3.

16ème de finale à la maison contre Zar FC, une équipe marseillaise de la poule A. Les appelés du jour sont maintenant les seuls qui seront présents pour la suite de la compétition. Victoire 4 à 1 mais c’est pendant ce match qu’est né ce fameux groupe de coupe de France. On a montré de la combativité et de la solidarité. On s’est battu comme des chiens sur le terrain pour arracher cette qualification. Après le match direction le pub et on apprend qu’on va peut être se déplacer a Brest. Quelques jours plus tard coach Schramm m’appelle et me dis : « si tu veux être de la partie a Brest, tu dois prendre ton billet avant mardi sinon tu restes ici ». Autant vous dire que j’ai sauté sur mon ordi et que le billet était pris le lendemain !!

On va donc rencontrer l’équipe de Lambézellec à Brest. Je ne vais pas vous refaire un résumé de Brest, il suffit de lire celui de Batbeu et vous y êtes. On a gagner, on a bu et on est reparti (pour résumer la situation, hein Lolo !).

Retour a Marseille et tirage au sort. On rencontre Levallois Fc une équipe parisienne. On a encore plus les crocs mais on tombe et c’est la désillusion. On s’est peut être trop fais le match dans nos têtes, on a pas joué notre football mais bon on a tout donné.

L’histoire de Coupe de France s’arrête donc en quart de finale. Mais malgré tout, ce groupe est devenu une famille au fil du temps. On a réussi à s’organiser une soirée en dehors des jours de foot, et j’ai rencontré des personnes formidables.

Bravo à nos 2 gardiens, JS et Gilles qui nous ont sauvés plus d’une fois (même si gilles a failli rester à Brest par amour).
Bravo à Antho Sa-bourin qui porte bien son nom d’ailleurs vu sa force de frappe, à Jean notre forteresse toujours calme mais qui a fait le boulot et qui a était présent bien épaulé par son fidèle compagnon Alex Olive.
Bravo à Lolo Bofelli pour nous avoir vendu du rêve (hein Lolo !) et à Max notre 6 qui depuis Brest pense qu’il a un gros volume de jeux.
Bravo à Jumo la fusée qui a laissé son Jumo a Brest en train de faire un Harlem Shake.
Bravo à notre numéro 10, le Batbe national, notre Shakespeare pour ses résumés sortis d’un autre monde.
Merci à Flo, célèbre pour ses potion magiques d’avant match.
Merci à notre Bouffeur de cul dit Yes Papa dont on connaît plus la bite que le visage !
Merci à Robin, qui m’a fais rêver à Brest surtout à l’entrée du Vauban.
Merci à Romain, qui n’a pas pu être présent contre Levallois.
Merci a Jeremy Garcia que je ne connais pas trop mais qui était là contre Zar et Levallois.
Enfin, Merci à notre Capt’ain Zim qui nous a portés par ses discours et sa combativité. Je sais a quel point il était dégoûté à la fin du match contre Levallois.
Un grand Bravo a notre Président Darma qui a fait parti de l’aventure quand il l’a pu et qui m’a vendu du rêve surtout a Brest !
Et pour finir Merci et Bravo à Schramm pour ses coups de gueules légendaires sur le banc mais qui a réussi à nous mener jusqu’en quart de finale.

Pour ma part, je sors grandi de cette expérience. On apprend de ses erreurs, et le match de Levallois m’a donné une bonne leçon. On s’est peut être trop fait le match dans nos têtes avant. On n’a pas à rougir.
J’ai vécu une histoire formidable avec vous tous, on a déliré partout où on est passé, on a fait le plus beau parcours de toute l’histoire du Celtic. Espérons que l’année prochaine on arrive au même niveau et qu’on fasse mieux !
Un énorme remerciement pour toutes les personnes qui sont venus nous supporter contre Levallois, on a eu droit à une ovation à la fin du match c’était juste énorme !

Une page se tourne mais le livre est encore long !

Hail ! Hail ! The Celts are Here !

8 réflexions au sujet de « Coupe de France Delaune 2012/13 : 1/4 de finale : CIC – Levallois United FC  » A  » : 2 – 5 »

  1. Julien

    Et merci à toi Loris pour tes canes de folies et ta bonne humeur.

    Bon et merci à moi aussi parce que tu m’as zapé 😉 !

    Merci à vous mes frères indomptables, mes animALS ou désormais AMInals.

    Vivement l’année prochaine…

    Répondre
  2. coach gonza

    On peut noter dans les tribunes :
    darma, tonton, pierrot, jean marc et sa femme, boucher, stecca, bubu, lolobispo, clem, desbons, giabi, colombien, gonza, renda, nico et antho donati, contrôle et ben, cloutrier, garcou, Jean-mi, franck, max jacq, geoffrey, samy, Milton, mirlo, audrey, mag, severine, stella, colombine, capucine, la famille Sabourin, les parents de max collomp, la famille jumo, les potes à alex olive, madame JS, Morgan et sophie et sûrement d’autre…. Bravo et merci à tous.

    Répondre
  3. Clem

    Encore bravo mes gars je n’ai pu être avec vous qu’à Toulouse et encore que le jour du match mais je sais ce qui peut se créer pendant ces déplacements pour en avoir fait. Alors bravo et merci à vous pour nous avoir amener jusqu’en quart de finale. Merci.

    Répondre
  4. Antho78

    Bravo a toi loris pour ce resume franchement des frissons car on se remet le film du debut ou lors du 1er match la plupart ne se connaissait pas l’impression d’une rentree des classes ou chacun demande comment tu tappeles…mais malgre tout par les victoires,la souffrance sur le terrain les rigolades au fur et a mesure on a forme une bande de potes une famille meme comme tu l’a dis loris et c’est le plus genial au dela du parcours historique car au dela des qualites de chacun si t’es pas soude et pas une equipes de potes tu va jamais loin et la schramm nous a assemble comme des pieces de puzzle grace a sa grande gueule et sa franchise bravo a lui car c’est tres rare d’obtenir des resultats des la 1ere annee ou tout groupe en majorite ne se connait pas trop sur et en dehors du terrain.le match contre levallois m’apporte enormement de regrets sur le plan personnel,collectif et sur le score car franchement perdre comme ca c’est rageant car on avait l’equipe pour aller au bout peut etre pas niveau technique mais dans l’engagement,l’etat d’esprit,la grinta on etait tres costaud bon faut se dire que l’annee prochaine on reviendra plus fort en esperant faire au moins le meme parcours mais dur de se dire que ces moments de folie en deplacement,ces moments de malade dans les vestiaires et tout on le laisse de cote pour au moins jusqu’en septembre c’est vraiment dur.et encore merci aux supporters qui sont venus nous encourager de la 1ere a la derniere minute franchement respect et pour l’ovation malgre la deception.j’ai decouvert un club,une tradition,une famille de vrais collegues et rien que pour ca je suis content d’avoir quitte mon 78natal.enfin mon dernier mot ira au coach que j’ai connu en debut de saison on a vecu tres peu de moments ensemble mais ils ont ete geniaux,c’est lui le druide qui a su nous mener la haut nous motiver alors bravo a lui respect et bon vent mon pti schramm dans ta nouvelle aventure et a ceux qui etaient avec nous et qui le suive mais on le sait l’amitie ne s’arrete pas la.
    Hail hail

    Répondre
  5. Jumo

    Merci à tous même à toi sharmm même si ma mère de t aimer plus depuis se match contre As la famille …….. Et RDv à tous les autre l année prochaine car notre objectif et de ne pas faire 2 fois la même bêtise !!!! Donc d’aller en finale !!!! Par tous les moyen possible et inimaginable !!!!!
    Je conte sur vous tous !!!!!! Sans exception mes frères !!!!!

    Répondre
  6. Alain Hand

    Bravo pour le parcours.
    La seule fois, que je viens vous voir, ca ne sourit pas. Promis l’an prochain, je ne viens plus et vous aller au bout !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.