Championnat vétéran 2012/13 : Journée 8 : CIC – Vét Conseil Général : 1 – 2

Reportage haut en couleur by Gilles Arnaud
Vendredi 21 Décembre 2012 : 8 ème Journée de Championnat Vétéran poule B au stade des Caillols à 19h30:
Celtic Irish Club – Vétéran Conseil Général : 1 – 2
Buteur : Xib(piquet)

Equipes en présence :

Celtic Loch White : peaux blanches, parement vert
Remy, Stephane 1 (le grand), Gilles, Nico, Bruno (Alain), Fred, Camille, Darma (Mimet), J-C, Olive 1 (le petit), Stephane 2 (le gros), Olive 2 (le ténébreux)

Conseil Général Haut Atlas : peaux rouges, parement noir
Aziz1, Aziz2, Aziz3, Blanc, Aziz5, Aziz6, Aziz7, Aziz8, Aziz9, Aziz10, Noir

L’arbitre donne le coup d’envoi de ce match de la mondialisation. Stéphane 1 annonce d’entrée la couleur : il fera un match blanc. Les adversaires aussi : un match bleu de chauffe, tendance rouge sang si çà tourne au vinaigre.
Dès le premier quart d’heure, Celtic plie sous les charges et les quelques flèches des peaux rouges, mais ne rompt point. On les sent timorés, trop respectueux. Mais c’est pourtant lors d’un encerclement adverse que les white font une percée fulgurante, en lançant Olive2 en orbite vers l’étoile du berger, qui ne se fait pas prier, lors d’une de ses toutes premières occasions, pour évangéliser (pardon, crucifier !) d’un croisé magistral à ras de terre le pauvre Aziz1, qui n’avait rien eu à faire jusqu’alors.
1-0, balle au centre. Malheureusement, cette chevauchée fantastique allait être de courte durée, car Nico, royal jusqu’à présent, se prend le pied dans le tapis, et va faucher Aziz9, qui fondait tel les maures à Roncevaux sur l’arrière garde Celte. Pénalty indiscutable, 1 mort dans chaque camp, ce qui calme l’arbitre et lui évite de voir rouge.
Le penalty est tiré, Rémy bondit du bon côté, mais repousse dans les pieds d’un maure qui donne le coup de sabre fatal : 1-1
La première mi-temps s’achève, ponctuée de quelques arabesques stériles de J-C, et une magnifique passe en retrait de Camille pour Aziz x, tellement étonné de la conversion à l’islam de notre ami qu’il en rate le cadre.

La deuxième mi-temps reprend comme la première avait terminé, malgré les renforts de Mimet et d’Alain, recrues très fraîches et roses mais vite carbonisées. Notre épique président Sylvain D’Artagnan, tout droit sorti de son XVIIeme siècle, erre totalement perdu, au milieu de cette horde du XIIeme siècle. On dirait le siège de Jérusalem par Salaad Al Din ! Certes, les valeureux croisés tentent de mettre la balle à terre et de relancer proprement, mais çà manque totalement de rythme, et ils n’arrivent pas à aligner trois passes consécutives. Ils tombent même comme des mouches sous les coups adverses, fortement rugueux : l’infirmerie se remplit, le champ de bataille se désertifie. C’est ce moment que choisit le noir d’en face pour multiplier les accélérations et les incursions dans le camp adverse. Il profite d’ailleurs souvent d’une défense alignée selon la diagonale du fou, avec Stéphane 1 qui avait décidé de garder coûte que coûte son poteau de corner. Qu’importe, les fondations tiennent toujours. Celtic a même l’occasion de porter une seconde fois l’estocade contre le cours du jeu, en bénéficiant d’un coup-franc très bien placé et d’un carton blanc à l’adversaire : Olive 1 le tire, le gardien de la mecque est largement battu, mais la balle file à quelques centimètre du minaret. Mimet remet çà quelques minutes plus tard, mais la bronca des troupes en réserve sur la touche, à l’annonce du choix de notre champion, l’intimide et la balle part dans les cieux.
Dans la foulée, (ou vice-versa, ma mémoire me fait défaut dans ce tumulte de choc culturel) Nico, sur un seul étrier depuis sa mésaventure, se fait déposer sur place par Grand Noir, qui déborde, et centre au cordeau. Aziz X a suivi et reprend victorieusement du bout de sa lance, entre deux chevaliers qui ne croyaient déjà plus au graal.
Arrive alors le tournant du match : grand noir est lancé en profondeur, mais la balle est trop forte et Rémy sort au devant pour s’en emparer. Mais grand noir n’arrête pas son destrier et vient volontairement estoquer notre gardien du temple avec violence. Gilles voit les bleus et crie au noir. Grand Noir et une partie de l’armée sarrazine voient rouge et appellent au Jihad. L’arrière garde mauresque (pas la boisson, Alain !) sur la touche s’empresse de rejoindre le champ de bataille. S’ensuit alors une grande discussion anthropologique sur les fondements de la race humaine, sa couleur de peau, la notion de minorité et de racisme, la subtilité de vocabulaire entre noirceur et négritude. Avec une grande maturité philosophique, la conclusion qui s’impose à tous pour reprendre la partie, c’est que la nuit, tous les cons sont gris. Encore heureux qu’on n’ait pas invoqué aussi la minorité blanche ce soir, certains ne connaissant visiblement ni Johnny, ni Nougaro.

2-1, la partie s’achève sur un faux rythme et sans âme. On n’en retiendra que cette vérité : les goûts et les couleurs ne se discutent pas. D’ailleurs, lors de la troisième mi-temps au resto, on a pu apprécier combien certains préfèrent les jaunes (pardon, les blondes), alors que d’autres pensent que les brunes ne comptent pas pour des prunes.

Au fait, avez-vous trouvé qui est vert ?

16 réflexions au sujet de « Championnat vétéran 2012/13 : Journée 8 : CIC – Vét Conseil Général : 1 – 2 »

  1. Camille

    Réservation faite vendredi 22h15 au Marco Polo (bowling de la Valentine ) au nom de Camille Doublet. Vienne qui pourra !!
    C’ est la fin du monde et je voulais vous dire que JE VOUS AIME !!!!!!!!
    Si avec ça y a dégun au resto ……….

    Répondre
  2. olivier le petit

    juste pour dire que sur le coup franc en deuxieme mi temps la faute est sur moi et le carton blanc est grace a mes talents de pleureur mais je l ai jamais tire je suis sorti sur la faute mais c est pas grave au moins j aurai servi a ca

    Répondre
  3. tonton tresorier

    Peut etre que l arbitre avait peur de sortir des cartons blancs au risque de se faire traite de noir par des rouges cassant du vert.bref une soiree multicolore. Bon super troisieme mi temp

    Répondre
  4. darma

    Du bon résumal, du bon second degré, comme quoi les mots sont parfois blessant sorti de leur contexte. Ou quand on dit « noir » ben ça veut juste dire « noir » et non pas une attaque. Parfois la compréhension humaine me dépasse

    Répondre
  5. Mimet

    Putain l’article est sponsorisé par Benetton ou quoi ?
    Très bon resumal Gilles. Effectivement le coup franc fut tiré par Fred et non par Olive. Concernant mon coup franc pied gauche on a déclenché l’alerte enlèvement mais toujours rien, aucune trace du ballon…
    On est encore trop tendre sur ce genre de match contre ce genre d’équipe. Sans aller jusqu’à l’intifada je pense qu’on peut rentrer un peu plus dans le lard même si ce sont des Aziz 😉
    Sur ce je vous souhaite de très belles et bonnes fêtes de fin d’année.
    A l’année prochaine pour plein de nouveaux chants et de bons pschittt de déo.
    Bises les potos

    Répondre
  6. Darma Auteur de l’article

    de la part de Gilles Arnaud : Pour préparer la Saint Sylvestre demain, , à destination de l’équipe, que, pour faire suite au reportage, je souhaite à tout le monde un excellent réveillon bien arrosé de rouge et de blanc, sans broyer du noir, ni rire jaune …

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.