Handball 2012/13 : Journée 5 : Cadolive 13HB – CICHB : 25 – 19

Résumal by Alain
Dimanche 21 Octobre 2012 : 5 ème Journée de Championnat au gymnase de Cadolive à 17H00 :
Cadolive 13HB – CIC HB : 25 – 19

L’équipe : Remi, Xavier, Seb « Bala bala bere bere » Frais, Eric le Pichichi (mais de moins en moins), Olivier, Marco, Loic, Flo, Will et Alain (de résumé car tous on trouvé une excuse moisie pour pas le faire…).

Ce match partait sur de bonnes bases : 13 joueurs dispos dès le mardi, c’est rare. Alors du coup, Seb Merit se sacrifie et décide de rester en famille (on ne peut être que 12 sur la feuille). Finalement, bien lui en a pris… Car c’est ensuite que les choses vont commencer à partir de travers : Samedi soir, JC se rend compte que Patrick Bosso lui a tendu un traquenard et n’en sera pas et dimanche midi, c’est au tour de Pato de se faire éliminer de MasterChef par un couteau rebelle. Au final on est que 10, mais c’est pas grave on va sortir nos maillots noirs « Away »…

Alors que les premiers arrivés se font beaux avec nos maillots (c)Cristiano Ronaldo Fit, on constate que nos adversaires du jour ont aussi succombé aux charmes obscurs du maillot noir (en moins moulant et en plus rose et sponsorisé). Pas de souci, on a tous pensé à prendre aussi nos maillots verts. Ah non pas tous… Une chance, le handballeur celte est pas réputé pour sa ponctualité et il y a toujours un gars pas parti de chez lui à 30 min du coup d’envoi (même quand on joue pas à la maison). C’est donc Florent qui fouillera dans son placard pour retrouver deux anciens maillots historiques (mais toujours rayés vert et blanc. C’est le cote positif des maillot celtes : d’une année sur l’autre ca change pas trop !), et en plus arrivé au coup d’envoi (on veut pas savoir à combien il a roulé dans les thermes…).

Profitant de ce contre-temps et d’une feuille de match électronique joueuse (quelqu’un a sauvé la feuille ? Non ? Ah, ben windows vient de faire une mise à jour et le PC a redémarré… Bon, ben on recommence), les présents trouvent une bonne raison de s’échauffer à l’arrache pendant que nos adversaires eux sont bouillants. Ce scénario vous rappelle quelque chose ? Ben oui, comme les matchs précédents…

Et donc, comme les semaines précédentes, les celtes débute le match pas trop mal (4-1), avec un Loic inspiré l’aile et Eric qui semble vouloir soigner son classement des buteurs. Évènement, le pivot reçoit même des ballons (et obtient les penaltys qui vont avec en se faisant défoncer au moment du tir. M’en fout, je suis trop content de recevoir des passes, c’est pas me faire ouvrir qui gâchera mon plaisir !).
Hélas, la routine reviendra vite (on l’avait pas invitée pourtant) avec les pertes de balles stupides et les échecs offensifs impitoyablement sanctionnés d’un but en contre-attaque. Ajouté à quelques impondérables soucis d’inexpérience de certains (c’est pas comme ca que l’on défends à l’aile ?), retours de soirée difficiles pour d’autres (oui le dimanche 17h, c’est un peu trop matinal) et quelques exclusions de 2 min plus ou moins justifiées mais aussi heureusement quelques actions sympas (1er but de Xavier, en pivot, décidément c’est fête aujourd’hui…), l’écart évolue peu. 12/8 pour les locaux à la pause.

La deuxième mi-temps va continuer sur le même tempo, avec actions arrachés par le celtic (mais plus de balles au pivot, faut déconner non plus) et échecs sanctionnés. Le n°19 adverse nous faisant clairement la misère à tous les postes, sans que l’on soit capable de le neutraliser (on a même pas penser à utiliser l’option boucherie, enfin, si mais il est pas venu sur mon coté…). Et pourtant, à 7 min de la sirène, le CIC est toujours dans la course et revient même à -2. Hélas, comme un air déjà-vu semble planer et personne n’y croit vraiment. Deux contres encore et rideau. Mentalement, on y est plus. 25-19 au final. Encore une défaite assez chère payée au regard du match. Notre série de 1 victoire est bien derrière nous.

C’est pas parce qu’on a des maillots portugais que l’on va devoir se prendre des valises (en carton) toutes les semaines…. C’est dommage, le potentiel est la, mais la mayonnaise entre nouveaux et anciens prend du temps à prendre (et le départ de Rémy n’est pas encore digéré : On a plus personne à qui filer la balle quand on est sans solutions), surtout face à des adversaires pas extraordinaires mais beaucoup plus rodés (à ce moment de la saison. On verra au retour). Le mal n’est pas trop profond mais il va falloir trouver au plus vite trouver les automatismes et gommer ces passages à vide pour ne pas être décrocher en championnat.

5 réflexions au sujet de « Handball 2012/13 : Journée 5 : Cadolive 13HB – CICHB : 25 – 19 »

  1. Alain

    Rassures toi Jean-Luc, c’est cerclé.
    Les maillots c’est des replicats du maillots officiel du celtic 2012 pour les verts et 2013 pour les noirs. Mais pas en Nike, mais refait par des chinois ou des portuguais.
    Quand aux anciens, c’est aussi des replicats d’années antérieures.

    C’est bien des vrais maillots Hoops, soit tranquille on respecte les couleurs !

    Répondre
  2. Tonygoal

    Je le savais mais encore faut il aussi le préciser dans le reportage….Je ne veux qu’en relisant ces lignes dans 50 ans après un lundi soir bien arrosé, je me dise : Tain ces salauds ils jouaient avec des maillots rayés…car bien entendu la mémoire me fera défaut…du moins je pense…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.