Vétérans à 7 Match amical Saison 2017 – 2018 RC MAZARGUES vs CIC : 4-5

Reportage by Alain K coach
Vendredi 13 avril

Stade Lebert 20h30

Vendredi 13 avril 2018 – 20h30 – Stade Lebert
CIC – RC Mazargues 5 – 4
Buteurs : Mathieu (2) – Nicolas – Aurélien – Julien
Pelouse glissante, et la pluie a eu la bonne idée de s’arrêter durant le match
Le stade Lebert : installations correctes, nous choisissons le vestiaire à la fenêtre cassée depuis plusieurs mois
Effectif limité en nombre (et en talent, pour les mauvaises langues) : Alain K dans les buts, Mathieu – Nicolas – Marco en défense, Julien – Aurélien au milieu, Charles devant ; soit un bon vieux 3 – 2 – 1 pointu devant
Ce vendredi 13 avril, jour de chance, nous avons un match !!!!!!! C’est aussi rare qu’inespéré !
Nous rencontrons le RC Mazargues, une belle équipe dont l’ossature nous est connue depuis quelques années, et qui présente tout de même quelques renforts ; c’est une équipe cohérente, efficace, qui fait bien circuler le ballon.
On ne va pas se cacher derrière un ballon, mais il y a des victoires qu’on apprécie un peu plus que d’autres ! Score final 5 à 4 pour le CIC !
0 – 0 Début du match
2 – 0 Nous maîtrisons la rencontre avec efficacité
4 – 4 Ca se passe un peu moins bien, car nous commettons plusieurs fois la même erreur, en délaissant l’axe, ce qui laisse des boulevards à notre adversaire.
Sur une discussion confuse, tout le monde croit le match terminé ; on commence à se serrer les mains et ….. le match reprend ; tout le monde est bien sur le terrain, on attendra l’extinction des projecteurs…
C’est à ce moment que se produit l’improbable ; un Mazarguois lance « Celui qui marque a gagné ».
Et bien, on a gagné !!!!!! 5 – 4, score final.
Ce qu’il faudra retenir :
-une très grosse solidarité des celtes, des efforts incessants de replacement et une envie de produire du jeu en faisant circuler le ballon au sol
-le recrutement d’un numéro 6 est une priorité du mercato
-certains celtes n’ont jamais paru aussi fatigués
-d’après les mazarguais : le tacle des deux pieds n’est pas sanctionné d’une faute.
Mention spéciale au joueur de Mazargues qui a quitté le vestiaire sans un mot ni même un aurevoir, laissant deux celtes médusés. C’est pas beau de bouder !
Plus de la moitié de l’équipe s’est ensuite retrouvé au pub, où le débriefing du match fut intense et les souvenirs des jambes d’autrefois très nombreux.

Vendredi prochain, rendez-vous à Lebert pour un match passionnant, le jubilé de notre Grantatakan ; il se murmure pour l’occasion un probable retour de Steve Pauvert et d’Ali la Cisaille…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *