Championnat Handball 2013/14 : Part 2

By Alain Coach/prési
Saison Handball : Le printemps : Journées  14 à 19

CICHB/Allauch : 14/13
CSMP/CICHB : 22/27
Sausset/CICHB : 22/21
Vitrolles/CICHB : 37/24
Les Pennes M./CICHB 21/24
Miramas/CICHB : 15/25
CICHB/Aubagne : 29/24

—————————

C’est donc après le match contre Simiane, où l’équipe au bord de l’implosion (voir le résumé précédent), que se présente face à nous l’équipe d’Allauch. Allauch, c’est une équipe que l’ont bat généralement facilement et contre qui on avait perdu le match aller (23/22) en menant de sept buts. Et c’est surtout notre principal concurrent pour la descente. C’est donc un match crispé, avec un déchets techniques hallucinant des deux cotés qui se déroule plutôt tranquillement avec un avantage pour les celtes à la pause (8/5). Le match va alors petit à petit se crispé encore plus avec le score qui s’équilibre, et Marco qui commence à se faire un ami avec l’ailier des visiteurs qui a une fâcheuse tendance à viser un peu trop les oreilles. Les ratés s’enchaînent et le score n’évolue pas, et à 14/13, à 30 sec de la fin, c’est l’ami à Marco qui récupère une balle et file seul en contre-attaque. Mais, grace au travail de Marco (et au QI de poule du joueur), l’allaudien au lieu d’égaliser va mettre une mine dans la tronche à notre vétéran, puis, tout fier de lui, le brancher et lui filer une petit coup en loose une fois qu’il est au sol. Évidement carton rouge, échange d’amabilité entre les deux équipes et surtout balle aux verts, qui gère le chrono. Victoire dans la douleur (surtout pour le nez à Marco) et grâce à l’intelligence finale des visiteurs. Mais surtout, net avantage pris face à nos adversaires du soir avec un Goal-average particulier en notre faveur grâce aux buts à l’extérieur et du coup, une place de relégable qui change de main. Bref, première victoire sur le terrain et gros soulagement, même si la fin de match gâchée nous ne permet pas de savourer.

C’est donc ragaillardi que les celtes voit venir la semaine suivante face à eux, le leader du championnat, le CSMP Marseille (qui nous avait collé une grosse rouste à l’aller). Match sans pression pour nous, et sûrement gagné d’avance pour eux. Et la surprise, tel un papillon sortant enfin de sa chrysalide, le CICHB retrouve son jeu, celui qui nous avait offert la montée il y a 3 ans. Tout nous réussi, Marco est « on fire » et la famille Van Overbeck atomise la défense, avec Bastos à 10m et Rémi qui enchaîne les chab’ et s’offre même une roucoulette dans un angle impossible. Les leaders sont stupéfaits et les verts virent en tête à la pause (9/11). La deuxième mi-temps sera du même acabit, avec enfin les sourires retrouvés. score final 22/27. Soulagement général d’avoir retrouvé notre hand qui s’était bien caché depuis un bon moment. Soupe à la grimace chez nos adversaires, dont leur coach, plutôt avenant habituellement résumera la soirée par un « je ne veux plus entendre parler de ce match » : Il tiendra parole, il n’y a plus de résumé de match sur le site depuis cette date:)

Le déplacement à Sausset, équipe de milieu de tableau, s’annonçait sous des auspices favorables. Ce fut un match étrange avec une domination celte en première mi temps (mi temps 8/11) avec une défense 5/1 et un schéma de jeu, certes stéréotypé, avec finition sur Alex en pivot. Mais, pour une raison qui m’échappe (et que nos adversaires non plus n’ont pas compris, comme m’a dit leur capitaine à la fin), on décide de changer de système défensif pour passer en 6/0 et jouer avec les arrières en attaque. Bilan, les locaux reviennent au score et nous passe devant (19/15, 52eme). Un retour au schéma initial nous ramène à égalité (21/21, 58ème), mais une mauvaise gestion de notre dernière possession avec un tir (raté) beaucoup trop rapide offre une contre attaque que les locaux ne ratent pas. Un plaquage agressif sur bastos qui filait au but nous privera d’un dernier tir (mais pas du carton rouge à son auteur) et de la possibilité de prendre des points. Beaucoup de regret car on laisse filer un match qui nous tendait les bras.

Le match suivant nous propose l’équipe de Vitrolles. Pas forcement un cadeau, avec beaucoup de jeune, vifs et techniques. Bref, le profil type que nous, vieux, qu’on aime pas. En plus, on est clairement pas dans un bon jour, avec une forme de chaque joueur entre « je suis claqué aujourd’hui » à « je suis pas en forme moi ». Malgré la présence de Coach JC et des mascottes Charlie et Clément, le suspense n’a pas duré bien longtemps. On s’est fait mangé en contre attaque. 15/12 à la mi-temps, 23/18 à la 40eme, puis lâchage physique en addition salée au final 37/24. Pas grand chose à dire. Pas un bon jour et pas le bon adversaire dans ces conditions.

Semaine suivante match contre les Pennes-Mirabeau, un adversaire à notre portée. Effectivement, le parquet de Bois-Luzy (où les pennes nous recevait, chercher l’erreur) nous réussi, car comme face au CSMP, la machine fonctionne bien, tout le monde est en réussite, bref, on rejoue au Hand. Mi-temps 13/7 et score final 24/21, dans un match entièrement maîtrisé. On notera la présence d’un ancien celte, Cédric, aux Pennes, qui n’a rien perdu de ses habitudes dans les buts, et qu’on est content de revoir face à nous.

Prochain adversaire, Miramas, dernier du championnat, une seule victoire par forfait. Bref, une obligation de prendre les 3 points.Malgré du déchet, c’est sans pression et avec sérénité, face à une équipe au moins aussi âgée que nous, que nous déroulons le jeu. 12/9 à la mi-temps puis 25/15 au final. Tout le monde a marqué (chose rare chez nous), on s’est fait plaisir et surtout on assure notre maintien. Bonne soirée et bon apéro sur le parking !

Le match d’Aubagne nous a fait avoir des frayeurs. On a frôlé le forfait tout au long de la semaine et c’est finalement Ugo, dont la fille a gentiment accepté de pas naître ce WE et Bast, de retour du Mud Day (mais sans sa cheville) qui nous sauvent pour être 6. Vu comment Aubagne, avec ces petits jeunes qui courent vite nous avait martyrisé au match aller, on est venu au match psychologiquement préparé à prendre une valise. Mais surprise, nos adversaires du soir n’étaient pas plus nombreux. C’est alors un match improbable avec, un rythme bizarre qui se déroule mais sympa et finalement favorable à notre style. La différence se fait dans les buts avec Marco d’un coté qui fait le job, et en face pas de vrai gardien, avec des joueurs de champ qui se succède dans les buts. Victoire imprévue mais victoire quand même, 29/24. Maintien mathématiquement assurée et fin de saison sereine en vue !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.