Coupe du Comité 2007/08 : match 1 : Celta Maubourguet – CIC A : 2-3 (0-1)

Stade : La Jouvène.
Arbitre : Pas bon mais un arbitre !!!
Adversaire : Celta Maubourguet.
Buteur : Baka (2), Mathieu.
Titre : Un CIC A taille XXL.

Notes :

Vedran : 7,5. Enfin décisif sur un coup franc, une sortie sur corner du jeu au pied. Malgré 2 buts où il ne pouvait rien le message semble être passé. Tant mieux pour lui et le CIC A. A confirmer…
Mathieu : 7,5. Première 1/2 heure hésitante mais ensuite à fait feu de tout bois. Cerise sur le gâteau un but magnifique.
Romain : 6,5. A fait son match sérieusement.
Pierre Philippe : 6,5. Présent défensivement, à tout donner.
Jean-Luc : 6,5. Comme ses compères sérieux et est allé au bout de lui même. On lui en veut même pas sur le dégagement raté ayant amené le second but adverse.
Julien : 6. Bonne vingt première minutes, puis un choc à la tête et nous a fait une Zubar. Il est sorti bien sagement
Didier : 6. Premier match de la saison pour notre Tourteau, sobre.
Bruno : 6. En grande difficulté en milieu droit (malgré une reprise de volée), meilleur au poste d’arrière droit.
Baka : 7,5. Deux buts (dont le premier que tous sur le banc avons attribué à Willy), gros travail défensif et offensif.
Ricky : 5,5. Premier match pour lui aussi. Combattif mais peu en réussite. Est sorti sur blessure.
Jean-Marc : 6. A essayé d’organiser le milieu de terrain mais a manqué de rythme. Manque d’entrainement évident.
Taxi : 6. Peu en vue sur ce match. N’a rien réussi mais s’est battu jusqu’à la dernière seconde.
Squale : 5,5. D’accord avec toi l’arbitre n’a pas été bon, mais toi non plus. Un conseil reprend le numéro 3.
Clem : 6. Donne cette impression de se cacher et pourtant encore une déviation décisive sur le but de Mathieu.
Mathias : 5,5. Comme Taxi peu en vue et n’a rien apporté sur son côté droit alors que le terrain s’y prêtait.
Willy : 5,5. A passé son temps à courir après le ballon sans l’attraper, s’est battu jusqu’au bout.

Match de coupe ce lundi soir sur l’aérodrome de la Jouvène; il est toujours aussi impressionnant par sa grandeur. D’ailleurs les blagues fusent sur le sujet quand on demande à Védralex de mettre un maillot fluo pour que l’arbitre puisse l’apercevoir à l’autre bout du terrain.
Mimet dit à ses ouailles qu’il n’a jamais perdu sur ce stade et qu’il compte bien perpétuer cette vieille tradition.
Notre adversaire du soir le Celta Maubourguet (ex URSSAF) est une vieille connaissance. Ils n’ont jamais vaincu le Celtic et ce soir ils ont l’air bien décidé à y parvenir.

Pour la première fois Mimet a du faire ses choix, car il y avait plus de joueurs que de places disponibles. Forfait de dernière minute Ben pour raison professionnel remplacé au pied levé par Jean Marc (Bubu le premier choix était en Suisse).
Enfin nous avons un arbitre en espérant qu’il soit à la hauteur…

Pendant l’échauffement une certaine décontraction règne. Mimet réunit ses troupes et leur demande plus de concentration car il entend venant de l’autre moitié de terrain des « ils sont à nous » « on lâche rien » « cette fois c’est la bonne » qui en disent longs sur leur motivation.

Le match commence et confirmation ils ont envie. Pressing haut et agressif qui nous fait perdre pas mal de ballons et surtout reculer de plus en plus. Nos verts ont du mal à se dégager et la ligne entre le milieu et les attaquants s’étire de plus en plus. Sur un corner ciquien, un gros cafouillage parmi le nuage de poussière on distingue Willy marqué; on nous dira au pub que c’est Baka (à confirmer). Avantage pas franchement mérité.

Le Celta continue son pressing et nous avons toujours autant de mal à nous positionner au milieu. Sur chaque renvoi que des oranges au milieu; à croire qu’on joue en 9-0-2.

Sur un énième centre  adverse Julien est surpris par le terrain sablonneux le ballon lui passant sous le pied. L’attaquant tout surpris de se retrouver seul au six mètre face au gardien tire au dessus.

julien sort suite à un choc tête contre tête, Ricky lui souffre de la cuisse et Mathias d’asphyxie.

Mi temps; à noter pas un seul coup franc pour nos celtes…

A la reprise des changements Tourteau, Bruno, Clément et Jean Marc font leur entrée. La seconde mi temps repart sur les même bases c’est à dire un pressing de furieux effectué par les orangistes. Et ce qui devait arriver arriva !!! Un décalage coté droit de la défense, un centre en retrait pour une frappe aux 7 mètres face à la cage, cette fois l’attaquant ne laisse pas passer sa chance. Nos celtes repartent enfin de l’avant. Sur nouveau corner, re-cafouillage et re-Baka qui au milieu de la poussière surgit et trompe d’un pointu le gardien adverse. Le match s’équilibre avec un CIC A qui joue en contre et un Celta qui presse toujours autant mais qui a du mal à s’approcher. Pascal et Romain font chacun leur tour un passage sur le banc, carton blanc oblige, pour contestation. Sur l’un des rares coup franc accordé par l’arbitre, Pierrot du centre du terrain dépose le ballon sur la tête de Clem, qui prolonge pour Mathieu qui dos au but après un rebond enchaine un contrôle poitrine et une volée en ciseau dans le petit filet.

Il reste à peine 7 minutes à jouer. Le moment choisit par Vedralex pour nous sortir un coup franc de sous la barre et de prendre, grâce à une sortie aérienne, un ballon sur corner histoire de rassurer sa défense.

On joue depuis 47 minutes et l’arbitre ne siffle toujours pas. Mimet s’impatiente et commence à l’interpeler mais ce dernier  l’ignore allègrement. Sur un renvoi aux 6 mètres Bardy d’une frappe… monumentale est intercepté , après un bel effacement de Pierrot, aux 20 mètres plein axe. La punition est immédiate: but. Mimet n’y tenant plus monte dans les décibels pour se faire entendre auprès de l’arbitre. Après un échange plutôt coloré l’arbitre siffle la fin du match. Comme l’a dit jean-Luc dans les vestiaires il faut montrer qu’il y a qu’un seul Celtic. Le NOTRE !!!

Certains se demanderont pourquoi ce titre ?

XXL comme le terrain, comme le courage et le pressing de nos adversaires mais surtout comme le COEUR (et le reste) que chacun d’entre vous avez posé sur cet immense terrain.

Merci pour cet état d’esprit.

Hail hail

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.