Championnat Senior 2011/12 : Journée 14 : AS Margeray – CIC A : 2 – 2

Reportage by Margeray
Lundi 26 Mars 2012 : 14 ème Journée de Championnat Senior au stade le Cesne à 19h30
AS Margeray – Celtic Irish Club A : 2 – 2
Arbitre : Marty

Margeray devaient s’imposer pour rester au contact des équipes de tête. Dominateurs dans le jeu et les occasions, les devils n’ont pas réussi à prendre l’avantage face à une équipe du Celtic en pleine réussite marquant sur 2 csc. Margeray aura eu le mérite de revenir au score, mais peut sans conteste se mordre les doigts d’avoir offert 2 points à son hôte.

C’était le retour du championnat en cette soirée printanière de mars. Les devils retrouvaient leur pain quotidien sur le terrain du Cesne, qui n’a plus que le nom de terrain, tant le synthétique est dans un état catastrophique. C’était sur un terrain indigne des deux équipes que les vieux routiers de la FSGT se retrouvaient pour le compte de la 14ième journée.

Pour cette rencontre, Margeray affichait quasiment complet seuls Titus et Coulange manquaient à l’appel, les autres étant toujours à l’infirmerie. Dans son onze de départ, Favier annonçait la couleur, tout le monde doit être concerné par la fin de saison. C’était donc avec une équipe remaniée, que le coup d’envoi était donné.

Les devils prennent l’ascendant sans pouvoir se détacher au tableau d’affichage…

Lancer le sprint final, voilà l’objectif des rouges au coup d’envoi et pour joindre la parole aux actes, les devils s’efforcèrent de prendre le jeu à leur compte. Très vite, le quatuor du milieu de terrain prenait le jeu à son compte et c’était presque sans surprise qu’au bout de 5′ les visiteurs se procuraient la première occasion du match. Une belle combinaison du trio Lacoste, Boeni-Binti, Fettouhi-Tani permettait au premier de trouver Fedon dans le dos de la défense. Le contrôle trop long du capitaine margelien profitait déjà au portier et capitaine du Celtic.

Margeray accentuait la pression sur son adversaire, les devils récupéraient un ballon par l’intermédiaire de Narsama, qui décalait Lacoste sur le côté, lequel trouvait Fettouhi-Tani dans le dos de la défense. L’attaquant des devils, d’un superbe renversement, trouvait Boeni-Binti démarqué au second poteau. L’attaquant margelien ne se privait pas d’ouvrir le score d’un tir croisé, marquant au passage son 30ième but de la saison. 0-1 à la sortie du premier quart d’heure.

Les celtes tentaient une réaction d’orgueil dans les minutes suivantes et obtenaient un corner. Charbit essayait de s’imposer dans les airs et repoussait tant bien que mal le premier assaut des celtes. Les locaux progressaient avec leurs armes, les coups de pieds arrêtés. Sur une touche le ballon était mal dégagé, la frappe soudaine était dévié par Baldacchino dans son but malgré l’injonction du portier margelien : 1-1 tout était à refaire.

Margeray s’appliquait alors à déployer un jeu à base de passes courtes qui mettait en difficultés les celtes. Sur un magnifique mouvement Lacoste trouvait Boeni-Binti dans l’intervalle mais la frappe du goléador margelien finissait dans le petit filet. Les devils poussaient et finissaient par trouver la faille, Fedon servait parfaitement Fettouhi-Tani qui se présentait seul face au capitaine des Irish, sa frappe croisée buttait sur le poteau. C’était le premier tournant de la rencontre !

Le match s’équilibrait, les duels devenaient de plus en plus nombreux aux quatre coins du terrain sans qu’une équipe n’en retire un quelconque avantage. Margeray parvenait tout de même à se créer des opportunités sans pouvoir mettre réellement le portier celte en danger. La pause s’invitait sur un score de parité : 1-1.

…et courent après le score avant de toucher tous les poteaux du terrain.

A la pause le coach insistait sur la difficulté de produire du jeu sur un petit terrain en mauvais état et incitait ses hommes à marquer rapidement histoire de rendre les jambes celtes encore plus lourdes. Un seul changement à la pause, Haroun remplaçait le buteur, les autres rotations ayant été faite à la demi-heure de jeu.

les devils repartaient tambour battant la seconde période en essayant de resserrer petit à petit l’étau autour de la surface des irish. Margeray commençait petit à petit à prendre l’ascendant et obligeait les locaux à se résoudre à défendre toute la seconde période. Repassés à 3 dans l’axe les devils parvenaient à contourner le bloc celte et à se créer les première opportunités. Déjà auteur d’une belle première période le gardien repoussait une échéance qui paraissait inéluctable détournant avec autorité les frappes d’Haroun, Fettouhi-Tani, Fedon et Lacoste, alors que chaque montée de Raib semaient le trouble au sein de la défense des locaux.

Pourtant, comme c’est souvent le cas en football, dominer n’est pas gagné et le celtes se maintenaient en vie grâce à leur arme favorite : les coups de pieds arrêtés. Si une première action faisait passer le frisson dans le dos de la défense des rouges, c’était la barre qui venait à la rescousse de Charbit. Sur une perte de balle, les celtes partaient en contre, la frappe flottante finissait sur la transversale. Sur une touche, Charbit laissait échapper le cuir, Narsama se jetait pour éviter le but mais l’arbitre de la rencontre situé à 30 bon mètres de l’action accordait le but au grand dam du banc margelien en colère : 2-1 à 20′ de la fin.

Du coup Favier revoyait ses plans et renvoyait sur le banc le pauvre Coutton qui s’échauffait depuis plusieurs minutes. Margeray se rebellait et commencer à mettre la pression sur des Irish disposés à se laisser dominer. Fedon obtenait un bon coup à franc. Haroun armait une frappe lourde qui percutait la barre avant de rebondir au sol, laissant M. Marty sans réaction et augmentant de fait le sentiment d’injustice nourri par le manque de compensation. Les vagues rouges s’abattaient sur le but des celtes. les coups de pieds arrêtés se multipliaient sur le but des verts et blancs.

Au courage, les irlandais repoussaient une à une les offensives des devils et quand ce n’était pas le gardien c’était le poteau qui venait repousser la frappe de Fedon. Favier tentait alors le tout pour le tout en sortant Baldacchino pour Fettouhi-Tani et Fedon pour Lacoste. Margeray obtenait un corner que Lacoste déposait sur la tête de Berziat. La tête décroisée du milieu margelien finissait sa course dans la lucarne : 2-2 et douze minutes à jouer.

Ça sentait le K.O. pour le dernier quart d’heure mais les celtes ne parvenait plus à ressortir. Une belle ouverture de Berziat trouvait Haroun dans la course, l’attaquant margelien armait une frappe encore une fois repoussé par le gardien alors que Boeni-Binti était seul au second poteau. Le gardien n’arrêtait plus de sauver ses couleurs en repoussant une frappe sur un coup franc (bizarrement) indirect de Haroun qui partait bien. Les minutes défilaient lorsque une belle incursion d’Haroun trouvait Raib au second poteau, surpris le milieu margelien ne pouvait reprendre que de la poitrine. Sa frappe moins puissante était repoussé dans le but par le gardien sans pouvoir affirmer que le ballon ait franchi la ligne. En tout le cas le directeur de jeu lui en était persuadé et laissait le jeu se dérouler provoquant à nouveau la colère du banc. Un nouveau corner de Lacoste trouvait la tête de Narsama resté aux avants-postes, cette fois c’est un défenseur qui sauvait ses couleurs. Une dernière faute permettait à Lacoste de tenter sa chance sur coup franc. Déjà double buteur la semaine dernière dans cet exercice, le milieu margelien enroulait une magnifique frappe qui passait au-dessus du cadre.

Malgré la bonne volonté, le score en restait là : 2-2, les devils laissent échapper 2 points précieux dans la course au titre et laissent le Rouet poursuivre son cavalier seul. Place à la coupe avec désormais 2 quarts de finale à jouer face au Rouet samedi et le Celta lundi.

5 réflexions au sujet de « Championnat Senior 2011/12 : Journée 14 : AS Margeray – CIC A : 2 – 2 »

  1. tonygoal

    Merci pour ce bon reportage La Margeray…car celui préposé à notre reportage, Mathieu Sanchez est porté disparu depuis….d’ailleurs, il lui ai interdit de jouer tant que son reportage n’est pas en ligne, c’est la règle au CIC « A ».
    On peux se rappeller au travers de ce long monologue que notre Portier fut clairement l’homme du match !!
    Bravo JS !!
    Et quel bonheur de se faire dénomer une équipe à tirer les coup-francs….c’est sur qu’on est bon qu’a ça de toutes les façons….jouer dans les pieds, ça fait tellement peur à tous !!

    Répondre
  2. darkknight

    merci jean-luc pour ce titre honorifique lol !! c’est vrai que l’on a fait un très gros match et cela grâce à un gros collectif !!
    le football est pourtant un jeu très simple 🙂

    Répondre
  3. alain le grand

    oui je reconnais que notre darknight nous a bien rassuré sur le banc et de plus il a bien ecoeuré les margeraysiens enfin bravo pour ce score de parité et surtout bravo au cic A et au fait il est ou le vrai résumé
    alain le grand

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.