Championnat FSGT 2002/2003 : 10ème journée : Grande Bastide – CIC B: 2 – 6

La Bastide s’est écroulée.

En bonus l’anecdote de El tube sur le boulevard Romain Rolland!!!!!!!

Lundi 20 janvier 2003:10ème journée de chmpionnat FSGT senior du lundi , au stade de la grande bastide cazault à 19h15:

Grande bastide- CIC B: 2-6 (mi-temp 1-1)

Buteurs:Rimmaudo Gilles,Bories Mickael(2 Buts),Colognoli Laurent,Munoz Olivier, Pacini Jérémy.

Equipe: Desbons Alex(gardien), Munoz Romain, Rimmaudo Gilles, Haguet Benoit, Chabrier Alexandre, Munoz Olivier, Simonnet Frédéric, Bories Mickael, Tetu Clément, Lima Pedro, Pacini Jérémy, Colognoli Laurent, Trouchet Laurent, Arbitre: Darmagnac Sylvain. Coach: Munoz Romain. 

 

C’est sur un terrain un peu boueux avec un éclairage digne d’un certain OM/MILAN en 1991 (pour ceux qui n’ont pas compris, les projecteurs s’étaient arrêtés ce soir là !) qu’ a eu lieu ce premier match de la phase retour du championnat contre la Grande Bastide. Pour ce match, « le coach » avait bien l’intention de conserver le titre de Champion d’automne puisque trois attaquants étaient alignés d’entrée de jeu avec Mickael « du Bazar » sur la gauche, le grand Igor sur la droite et notre numéro 9 d’un soir, Gilles.

Le début de match était confus et équilibré, les défenses prenaient le pas sur les attaques et l’essentiel du jeu se déroulait au milieu du terrain. Mais vers la 25è minute, les verts du CIC allaient débloquer la situation avec un but digne du Brésil sur Playstation, à une touche de balle, s’il vous plait ! Sur un coup franc tiré depuis leur camp, le ballon atterrissait miraculeusement sur la tête de Mickael qui déviait sur l’aile droite pour Igor qui après un contrôle, une course et un centre trouvait le pied de Gilles qui logeait le ballon dans les filets. La demande d’avant match du coach de jouer collectif et en première intention était respectée à la lettre (alors coach, content !). La suite allait être moins rose puisque les jaunes de la Grande Bastide allaient se réveiller et attaquer à tout va. Cela allait payer, puisque sur un ballon dans l’axe, leur attaquant s’infiltrait pour aller battre Alex (qui a fait un grand match et qui a peut être enfin trouvé son poste !) d’un tir puissant à ras de terre. La mi-temps était sifflée sur ce score nul.

Mais dès le reprise, les vagues jaunes allaient se succéder et le CIC allait logiquement encaisser un deuxième but « gag » sur lequel Alex et Clément (notre nouveau « piment », il comprendra !) allaient un peu se gêner pour laisser filer le ballon au fond des buts. Après quelques belles interventions de la défense et de « Magic Alex », la réaction des verts n’allait pas tarder, puisque dans les minutes suivantes, Igor, sur une passe de Guillaume rentré en jeu, allait manquer l’immanquable seul devant le gardien en voyant sa frappe raser le poteau. Mais Mickael allait rattraper cela en récupérant un ballon sur un pressing, en transperçant la défense en vitesse et en mettant un pointu du gauche, dont seul il a le secret, qui allait finir sa course sous le barre ; 2/2, le CIC revenait après avoir souffert.

C’est alors que le match allait, pendant quelques instants, devenir un peu plus tendu et physique : mais Mr l’arbitre, Darma en personne, allait régner en main de maître sur la partie. Sur une action personnelle de Guillaume, qui driblait deux adversaires mais qui se faisait violemment rattraper par un troisième, le même Darma sanctionnait cette vilaine faute par un coup franc bien placé à l’entrée de la surface. Et pendant que Guillaume sortait le nez en sang, Lolobispo se saisissait du ballon, se le plaçait comme il voulait et d’une frappe Platinienne du droit (c’est moi qui écrit, alors je met ce que je veux !!!), déposait le ballon dans la lucarne du pauvre gardien qui n’avait même pas pu esquisser un geste. Les verts reprenaient le dessus et dans la minute suivante, Igor, profitant d’un mauvais renvoi de le défense jaune, mettait le Celtic à l’abri en inscrivant un 4è but plein d’opportunisme. Cela allait anéantir les espoirs des jaunes qui baissaient quelque peu les bras en encaissant deux nouveaux buts par Mickael qui réussissait un doublé (bien aidé par le gardien qui relâchait sa frappe) et par Jeremy qui marquait du droit (alors qu’il est gaucher, et oui les miracles ça arrive !).

La fin du match était sifflée sur un score de tennis: 6/2. on retiendra que même si le score est large, cette équipe de la Grande Bastide nous a donné du fil à retordre et que le match ne s’est joué que dans les 20 dernières minutes.

Une fois dans les vestiaires, tout le monde savourait cette nouvelle victoire pendant que le coach Romain nous racontait sa petite mésaventure : « en venant au match, sur le Bd Romain Rolland, il m’as pris une envie de chier, alors j’ai jeté la voiture sur un trottoir en laissant le volant à Pedro, j’ai couru un peu partout avant de trouver un coin tranquille et puis je me suis lâché… » On vous épargne les détails, et voilà comment Romain a baptisé un Bd portant le même prénom que le sien !!!

lolobispo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.