Archives de catégorie : Celtic A

FSGT League Senior 2018/19 : Day 12 : CAM Phénix – CIC A : 1 – 5

Resume by Lucho

FSGT LEAGUE SENIOR GROUPE D : DAY 12
Stade SAINT TRONC DIDIER PARK
Lundi 4 FÉVRIER 2019
CAM PHENIX vs CIC A: 1-5 (0-4)

Terrain NICKEL et éclairage très moyen, vent glacial.
Equipe: Remy – Breton invisible-Cissousback-432-Mme Renda-Jambedelaine-BBB-Mangechevilles-Mmmm-Fiston-Papa
Remplaçants : Couscous-Charly-Jaja-TVB
Spectateurs : Congelés et meritant dont Pierrot et Manu

9eme : but Papute (assist Mmmm)
15eme : but Mathieu (assist Papute)
20eme : but Papute (pas d’assist)
41eme : but Mathieu … du droit (assist Papute)
51eme : but Mathieu (assist Philou)
79eme : but CAM PHÉNIX

LA SEGUE DE L’OHARAS

Pratiquer le 5 contre 1 face à une équipe dont le patronyme évoque certes un oiseau mythique est un délice que nos mains expertes ont d’ailleurs vu souvent rejaillir le feu d’un ancien volcan qu’on croyait trop vieux.

Au plus profond de mes souvenirs, cette première jouissance libérée délivrééééé a fait naitre enfin un homme et gifler l’adolescent qui tapait dans le ballon pour seule distraction.

Ce nouveau jouet pris à pleine mains, oui j’ose mettre un « S » car certes avec une raquette j’étais droitier, mais il me semblait que l’autre me donnait l’impression de n’être pas finalement si seul dans cet exercice solitaire et me fit pour un temps troquer mon ballon de cuir avec ce qui ne me servait jusqu’à présent qu’à pisser.

Cette 1ere Came inondant mes doigts fragiles et apprentis fut donc la confirmation de cette voix enfin devenu grave après une mue de castra atroce qui laissait croire à certains que j’étais une demoiselle. Car je ne porte pas les cheveux longs seulement depuis qu’ils ont refusés de se reproduire. Pourtant, je sais encore comment on fait pour ça, n’est pas Maxime ?

Quelques années ont passés depuis, mais n’en déplaise aux vertueux, demandez donc à Pierrot, lui qui pratique encore les bienfaits de l’onanisme. Bon, le bougre ne vous l’avouera pas à la première pinte, mais sachez attendre les nuggets de notre ami Américain, juste après son autre ami Irlandais, et il vous dévoilera tous les secrets de cette pratique spirituelle qu’il partage avec une biathlete Italienne dont je tairai le nom par respect pour elle.

Mais si nous évoquions ce gazon pas si maudit que ça en ce joli lundi d’hiver, mais finalement très agréable.

Nos Celtes se devaient de faire impression, se devaient de justifier leur statut de prétendants au titre final, ou du moins honorer leur si décrié titre de champion d’automne conclut par une victoire sur MARGERANGERS la semaine précédente au prix d’un match héroïque et acquise par la plus petite des marges sans un Remy fabuleux et 10 Guerriers voir 14justement pas solitaires ce soir là. Il semble donc que si les Celtes tracent leur route, Bhoys et Gers devraient se retrouver pour la dernière ligne droite lors du dernier match de la saison.
Encore faut il que notre parcours ne se retrouve pas trop entaché de points égarés ça et là..
Le travail fut donc fait pour cette 1ere échéance avec un Papa de feu et un Mathieu de glace !

Un beau doublé pour notre Phénix à nous, revenant encore une fois inonder de sa verve poétique nos douches les plus glacées de sa voix suave et juvénile et sans doute le 1er triplé de l’histoire pour Mathieu sans sa mère.

En 20 minutes seulement, Phénix faisait pschitt, (1 fusée pour celui qui a compris)les Bhoys montraient leur nette supériorité et volaient dans les plumes de leurs adversaires. Mmmmm s’offrait sans bruit une passdess à cette occasion.

L’oiseau blessé reprenait son vol et les débats s’équilibraient avant que Mat ne s’offre à sont tour un doublé sur une nouvelle offrande chevaleresque et altruiste de notre oiseau rare. Lui dont les centres Amaviens arrivent souvent nulle part, il cadrait enfin ses 2 seules frappes !

Le job était fait avant d’aller écouter les sages conseils de notre Druide lui aussi atteint du syndrome du Phénix, Calie juste avant Noel pouvant en témoigner.

Surtout ne pas rejouer la scène des sourds ou nous nous étions poignardés gronda t’il pour nous remémorer cette 2ème mi temps pitoyable quelques semaines à peine.

Le message fut bien reçu. 6 minutes exactement pour atteindre celle qui collerait finalement (j’espère que vous suivez) parfaitement au score. Philou délivrait un caviar à notre nain favori qui du haut de ses trois pommes clôturait son triplé.

Le match était ensuite superbement contrôlé par l’ensemble des Bhoys. Derrière, Remy se tournait les pouces, la vielle garde jouait à l’ancienne et les milieux étaient morts de faim. Ils réclamaient tous les ballons pour le faire circuler proprement. Une véritable démonstration et meme une partition parfaite malgré la présence d’équipiers un peu moins réguliers venus amicalement remplacer nos Bhoys blessés. Jaja, Charly et Cissou, sans véritablement nous faire équilibrer la balance des ages vers celui ou l’acné recouvrait une partie de notre système pileux encore foncé.

Sur une de leurs seules incursions dans notre moitié de terrain leur avant centre assez excentré décochait un missile qui allait se loger bien entendu en pleine lucarne du beau, du bon, du très Bongiovanni !!

Plus rien n’allait bouger jusqu’au dernier coup de sifflet.

L’année nouvelle continue de nous faire voyager dans notre imaginaire. La dernière ayant déjà vu rejaillir le feu de quelques anciens et donner des naissances alors que leurs cheveux blancs trahissaient leur âge, la nouvelle annonce peut être le retour du CIC A dans la sphère des vainqueurs.

Ce lundi soir, j’ai fait une entorse à ma routine, j’ai troqué ma GUINNESS pour une bien nommée O’HARAS 51, à défaut de pastis, voilà comment célébrer une magnifique victoire.

FSGT League senior 2018/19 : Day 10 : CIC A – Les amis de Maurice : 0 – 1

Résumé jimmy chandelier

FSGT LEAGUE SENIOR GROUPE D : DAY 10

Stade Saint Tronc Didier

Lundi 21 Janvier 2019

CIC A vs Les Amis de Maurice : 0-1 (0-1)
Buteurs : Néant
Passeurs : Néant

Equipe très remaniée composé de :
Jacky tout puissant sans qui le score aurait pu être plus sévère.
Devant lui se trouver l’ancêtre et capitaine infatigable de cette équipe Bardy, romain taxi dans un poste inhabituel de défense axiale avec Antho et la speedy Gonzalez madame Renda.
Un milieu de terrain à 3 composé de la Tour Eiffel alex en position basse et de Jimmy et Seb Azibi plus haut.
Enfin 3 attaquants Garçou et Jéjé pour animer les côtés et notre faux 9 philou Remplacants : Lucas et nos 2 retardataires Max et Karim.

TITRE : L’expérience contre la jeunesse …

Équipe celte certes très amoindrie avec plusieurs blessés et certains joueurs qui retrouvaient à peine le rythme de la compétition pour cette rencontre contre Les Amis de Maurice.

Début de match toujours aussi compliqué avec ce but très rapidement pris dans cette rencontre suite à une contre attaque de cette jeune équipe pleine de fougue, pleine de vitesse.

S’en suit la blessure d’Antho suivie de peu par celle de Garçou, ce qui a dû contraindre le coach Steph à remodeler son équipe afin de continuer à rester compétitif et ainsi aller chercher l’égalisation avec seulement 12 joueurs valides jusqu’au terme de cette rencontre.

Ce but nous a permis de nous secouer, de nous mettre à jouer au ballon jusqu’au bout de ce match afin de fatiguer nos jeunes adversaires du jour et de nous créer plusieurs occasions et situations devant le but adverse mais sans jamais égaliser tout en restant solide collectivement avec un groupe/ une équipe qui n’a rien lâché, fait beaucoup d’effort afin de ne pas encaisser d’autres buts malgré la fatigue et le manque d’entraînement de certains joueurs dont je fais partie.

Un match qui se conclut par une sévère défaite 1-0 qui n’ai pas immérité mais une défaite avec beaucoup de regret.

Ne lâchons pas, en espérant récupérer un maximum de joueurs afin de remettre à l’honneur ces couleurs verte et blanche dès lundi prochain.

Je vous donne rendez-vous jeudi afin de travailler sur ce rectangle vert qui permet de tous nous rassembler et prendre du plaisir tous ensemble.

Biz à vous et bon rétablissement à tous nos blessés, qu’il nous reviennent au plus vite !!!

FSGT League Senior 2018/19 : Day 9 : AS Bianco – CIC A : 2 – 3

Résumé by Alexis

FSGT LEAGUE SENIOR GROUPE D : DAY 9

Stade TELLENE

Lundi 14 janvier 2019

CIC A vs AS BIANCO: 3-2 (2-2)
Buteurs : Garçou 9’, Marco 32’39’
Passeurs : Max, Mathieu, Franck
9eme But Garçou assist Max

Terrain et éclairage parfait, vent glacial.

Equipe: Franck – Jean-Luc, Anthony, Vasyl, Mathieu – Alexis, Philou, Seb Azibi – Garçou, Jérôme, Max

Remplaçants : Romain Coulboy, Marco

TITRE : une victoire à la DD

Tout commence par une arrivée au stade avec 2h d’avance…bin ouais..

Un joli stade, au pied de notre bonne mère, sur le terrain un entraînement en cours, putain ça joue au ballon ! Ça va nous motivés… ou pas.

Bon 20h toujours pas de vestiaires, pas grave on est des guerriers, on se change dehors par -15°.

Tout s’enchaîne, on investit le terrain, échauffement de courte durée, contrôle licence en compagnie de l’adversaire du soir, et hop c est parti.

Il fait froid, très froid, à tout moment ma jambe s’effile… du jeu dans ce début match, on essaie de bien faire, mais quelque chose ne va pas.

L’equipe adverse joue sur ses individualités et nos erreurs techniques.

On mène au score rapidement, mais on à du mal à produire du jeu… mauvaise passe en retrait et bim !! 1 partout.

Après un hors jeu imaginaire pour nous et un hors jeu non sifflé pour eux sur leur second but, l’arbitre fait connaissance avec antho… qui va reprendre ses esprits sur le banc de touche sur invitation du maître du je … nous voilà à 10.

Je crois que c est le moment où romain entre en jeu, pour apporter son expérience derrière en attendant le retour d’antho.

Sur un debordement côté gauche suivi d’un centre, marco égalise !

L’arbitre siffle la mi-temps à la 35ème, vaut mieux vu le niveau de jeu..coach Steph va pouvoir remotiver les troupes et faire des ajustements tactiques.

On reprend, Romain n’a toujours pas touché un ballon, en même temps ça fait longtemps que moi non plus.

Pas de jeu et la sortie de Philou n’arrange pas les choses… mais l’équipe est solide, on subit mais sur quelques contres mal négociés on aurait pu prendre l’avantage.

Sur occasion raté de nos adversaires, francky voit l’appel en profondeur de Marco.
D’un superbe dégagement au pied , il fait passer le ballon au dessus de la défense et Marco d’une accélération foudroyante dépose ses adversaires et se présente devant le gardien: 3-2 pour le Celtic…

La fin de match est timorée, pas de jeu, pas de passes… mais la victoire est là, et c’est bien ça le principal…

L’arbitre nous renvoie aux vestiaires après une seconde mi-temps de 35min…le temps de jeu idéal pour un Bardy…

Nous récupérons enfin un vestiaire,….youpiii !!!

Après le cri de guerre, direction la savonette, c’est le moment choisit par Antho pour la celtiquement connue fessée d’après match… il s’élance, sa proie est proche, très proche… par un mouvement d’épaule bien coordonné avec un bras tendu comme une arbalète, le buste se redresse, la jambe d’appui est solide, tout le monde l’a vu, ça va faire mal !!! Et BIM !!!! Antho se ramasse une gamelle : MO NU MEN TAL !!!!
Il s’effondre, pas de victime ce soir…

CDA Cup 2018/19 : Day 3 : Fc Garlaban PCE – CIC A : 3 – 3

Reportage by Philippe Barbieri

CDA CUP 2018/19 : Day 3

Stade Michelis

Lundi 07 JANVIER 2019

CIC A vs FC GARLABAN PCE : 3-3 (SCORE MI-TEMPS : 1-2)

Buteurs : CSC assist Bardy, Romain Coulboy (2 buts)

Conditions météo : Froid quand on court pas !!

Installations : Un stade en bon état et bien éclairé

Arbitre : Simple et efficace

Equipe:
Rémy – Seb Azibi, Franky, Antho l’abonné de la sélection (t’es un monstre Antho !), Vasyl Vasylievsky Vasyliev – Captain Bardy, Taxi 2, Bite bronzée – Jérôme, Marco, Garçou

Sur le banc des éclopés : Romain Cini qui se blesse à l’échauffement, Renda qui a arrêté de grandir trop tôt, et c’est tout pour le moment… Maxou qui passait par là se joindra à nous quelques minutes plus tard.

Dirigeants : Coach Pian, Frère Pian, Le sorciérot, Taxi 1

TITRE : Un Taxi peut en cacher un autre

RESUME :
Après la période des fêtes – de Noël, de fin d’année, de la nouvelle année – et les 2 foots salle (sans les murs et donc en plein air dans un froid glacial… mon vier !!), on se retrouve dans le vestiaire du stade de Michelis pour se faire pleins de gros bisous et se souhaiter les vœux.

Au programme, beaucoup de surprises pour coach Steph à nouveau papa (encore félicitations !!): Franky lui offre l’une de ses plus belles poupées et Romain de quoi habiller Calie pour les 5 hivers à venir… on est prêts pour le match de ce soir.

Ce 1er match officiel de 2019 compte pour la CAB Cup (« Coupe A Bardy »).

Lors de l’échauffement, j’apprends que c’est le vrai nom de cette coupe mais que la fédé s’est trompée en notant partout CDA Cup.
Donc, vous l’aurez compris, le plus important les gars, c’est les points du fair-play !

Dans son discours d’avant-match, Steph insiste pour avoir un block très compact à la vue de nos bedaines très athlétiques.

Le début du match est équilibré au moins pour les 5 premières minutes, car dès la minute suivante un ballon balancé loin devant est perdu et revient tout aussi vite sur un milieu de Garlaban qui conduit le ballon, change de direction et décoche UNE FRAPPE DE BUN-DES-LI-GAAAAAAA !! (dixit coach Pian) en plein dans la lucarne de notre gardien de Ligue 1 qui évidemment ne peut rien faire : 0–1 (6e).

C’est pas grave les gars, c’est une belle frappe, on y peut rien, allez allez !

On fait le centre, on s’échange quelques ballons, les débats sont très disputés… 2 minutes s’écoulent lorsque leur défenseur central envoie une ouverture de 50 m sur leur attaquant rapide, très rapide qui court, court, court encore, court toujours, récupère le ballon et bat Rémy en un contre un : 0-2 (8e).

Ouh là là, ça s’annonce pas très bien cette histoire… mais c’est sans compter sur les ressources d’une équipe pleine de bons caractères cette année.

En effet, on rigole et on se chambre en dehors du terrain, mais dans les matchs on se bat et on y croît par le jeu.

On reprend la possession de balle, on combine, on entreprend mais il manque la dernière passe ou le dernier geste… comme sur ce centre très tendu de Garçou pour une tête de Taxi 2 (tel Basile Boli contre Paris en 1993) qui frappe la barre transversale alors que le gardien était bien battu. Cela ne passe pas encore.

Sur un dégagement de Bardy loin devant (certains diront que c’est une ouverture), un défenseur adverse a du mal à se retourner et à apprécier les rebonds du ballon, il hésite, il fait opposition avec son corps devant Garçou qui le presse ardemment, et finit par commettre l’irréparable avec un lob parfait sur son gardien légèrement avancé alors qu’il voulait dégager en corner : Buuuuuuuut !! CSC, ça compte : 1-2 (41e).

Réduction du score + p.a.s.s.e d.é.c.i.s.i.v.e de Captain Bardy (Ouais, Steph m’a obligé à écrire ça).

C’est la mi-temps : 1-2.

Bilan : Une bonne 1ère mi-temps de notre part avec du combat, de l’abnégation, du rythme, de la construction dans le jeu. On est mené et ce n’est pas très mérité pour nos adversaires qui ont eu le mérite de provoquer la réussite d’une superbe frappe de 25m et d’un long ballon bien négocié.

Les mots de Steph à la mi-temps sont très encourageants, car il sent que nous sommes dans un bon soir et que la forme physique est là. « Si vous parlez, c’est que vous êtes pas encore fatigués ! ». C’est donc bon signe pour la 2ème période.

Avec son statut d’incontournable de la sélection, Antho décide de motiver les troupes avec une effusion de gaz monumentale ayant eu pour effet immédiat de voir toute l’équipe migrer de quelques mètres pour éviter l’asphyxie et continuer à écouter le coach. T’es dégueulasse Antho !

2ème mi-temps : Le match reprend sur une grosse envie de notre part matérialisée par cette action où Marco part seul au but, se fait couper en deux dans la surface de réparation – Oh Pénalty !? (Non !) – Romain Taxi 2 récupère le ballon, tire du pointu, le ballon roule et finit en… poteau rentrant : yeaaaaaaaahh !

Egalisation du plus germanique des celtic’s mens, jusqu’au bout des ongles ce soir, avec les gants du Borussia Dortmund : 2-2 (47è).

La suite est sans équivoque : une domination effrénée et sans conteste de notre équipe. Oui, oui, c’est incroyable : on dirait le Brésil de Pelé, l’Allemagne de Beckenbauer, l’Argentine du grand Maradona (mais sans la main) ou encore Andrézieux contre l’OM la veille (désolé)…

Bref, c’est de l’art ! Redoublements de passes, combinaisons bien ficelées, percussions balle au pied, échanges de notre arrière-garde vers l’avant, orientations gauche-droite, tirs de loin, centres multiples… ça bouge, ça vit, ça joue en rythme…

Steph n’en peut plus, il vibre, il apprécie, il est fier de voir que ses entraînements portent ses fruits… jusqu’au drame…

Un très haut, très long et très fort dégagement d’un défenseur de Garlaban « à la rasbaille » (au hasard pour les non marseillais) retombe dans le dos d’Antho qui se retrouve au duel avec le bon attaquant rapide.
Celui-ci arrive à prendre le dessus et à bien protéger le ballon malgré la rage au combat de notre fesseur invétéré.
Rémy sort à leur rencontre et s’incline devant la dextérité de l’adversaire qui parvient à glisser le ballon dans les filets : 2-3 (60è).

C’est dur à encaisser car c’est vraiment vraiment vraiment immérité.

Mais on ne se décontenance pas et on repart à l’attaque.
Max, qui a fait son entrée juste devant Renda à gauche, nous apporte encore plus de vitesse pour atteindre MACH 3.

Nos actions se développent toujours aussi bien, nos occasions se multiplient, le gardien fait des arrêts, parfois on manque le cadre, ou bien c’est un pied adverse qui s’interpose… franchement, rien à dire tellement on joue bien.

Après une bonne période de possession du ballon, Seb Azibi se retrouve à l’attaque côté droit ; il adresse un centre rapide qui est détourné par la défense dans les pieds de Romain SchweinTaxi 2 qui envoie une frappaaaaaasse de dingue du pied gauche repoussée par le gardien… qui revient dans les pieds de Romain « der Kaiser » qui dans le mouvement et la continuité de son avancée frappe du pied droit cette fois… le ballon va se loger au ras du poteau droit : 3-3 (67è).

C’est l’explosion !!

Coach Steph et Pierrot sont en folie, Frère Pian roule de joie, Romain Cini boite avec engouement et Taxi 1 se tape une sègue : le Celtic égalise enfin !!

Le match est à sens unique et on continue de pousser avec nos joueurs très très expérimentés, Garlaban baisse physiquement alors qu’ils ont 20 ans de moyenne d’âge, rien ne va plus, nous avons encore quelques situations pour gagner…

Je me souviens d’une belle action combinée côté droit qui trouve Maxou seul dans l’axe derrière la défense, il se présente seul face au gardien et tire sur sa jambe gauche, enculé !

Malgré nos efforts, le score en restera là. On est partagé entre notre énorme prestation et notre déception de ne pas avoir gagné, les joueurs de Garlaban sont outrés de s’être fait dominés par les « vieux » du CIC A. Score final : 3-3.

Ce fût un très bon match de reprise qui augure d’une année 2019 prometteuse durant laquelle nous avons un titre et la coupe à Bardy à aller chercher.

A titre personnel, je me suis tout simplement ré-ga-lé ! Je ne suis pas le seul, tout le monde a pris du plaisir dans ce match, autant sur le terrain qu’en dehors.

Un joueur m’aura même dit : « Moi aussi, je me suis régalé, c’est l’un des meilleurs matchs que l’on a fait ces dernières années » – cela veut tout dire.

Le groupe vit bien, on rigole et on joue au ballon, que demander de plus si ce n’est de concrétiser tout ça. Continuons !

A noter :
– Le stade de Michelis se souviendra d’avoir entendu retentir une grosse claque venant de notre vestiaire où Vasyl s’est fait démonté la fesse pour la 1ère fois : bienvenue men, tu as fait un super match et tu as été remercié comme il se doit ! mdr mdr mdr.

– J’ai enfin pu assister à un but de “Der Taxi” et même à un doublé ! Romain, Romain, t’as été énorme !!

Hail ! Hail ! The celts are here !!