Championnat FSGT 2002/2003:3ème journée :Fralib ASO- CIC B:2-3

Titre: »GEM CA »

ème journée de championnat FSGT senior du lundi, le lundi 7 octobre 2002 au stade de gémenos à 19h30:

Fralib ASO- CIC B: 2-3(mi-temps 1-2)

Equipe: Munoz Olivier, Simonnet Frédéric, Bornia Olivier, Colognoli Larent, Convenant Didier(clint), Rimmaudo Gilles, Bories Mickael, Bories ludovic, Pacini Jérémy, Chbrier Alexandre(lou), Munoz romain, Zimny Mathieu, Hachette Guillaume, Tetu Clément .Coach Romain Munoz.

Pour continuer sur leur bonne série, nos celtes se déplacent à Gémenos. Après la désormais rituelle heure de route, les joueurs arrivent donc et sont assaillis par des nuages de moustiques, le tout sous un froid sibérien. Bon, c’est vrai, j’exagère, mais c’est juste pour dire que les conditions n’étaient pas idéales.

A la sortie des vestiaires, les celtes semblent motivés et, d’emblée, vont prouver cette motivation à leurs adversaires. Dès la 5ème minute, Zim s’en va côté gauche et adresse un centre parfait à Didier dont la reprise piquée frappe la barre transversale. Cinq minutes de plus et les adversaires exploitent le côté droit, l’avant-centre reprend mais la balle passe au-dessus des cages gardées par Igor. Les présentations sont faites ! Dans la minute qui suit, Igor dégage la ballon sur Zim qui tente un lob de 40 mètres et le réussit ! 1-0. Mais les verts n’ont pas le temps de se réjouir. Au quart d’heure de jeu, Fralib bénéficie d’une touche à gauche. Jouée devant le gardien, celle-ci donne lieu à un cafouillage que les adversaires parviennent à exploiter : 1-1. Les joueurs de gémenos reprennent confiance et quelques minutes plus tard Igor arrête en deux temps une grosse frappe du milieu adverse. Le CIC réagit et Didier, sur une tête décroisée manque de justesse d’attraper le cadre. C’est une véritable partie de ping-pong et elle n’est pas terminée. Sur un contre vivement mené, les adversaires lancent leur attaquant qui voit sa frappe repoussée par le poteau droit. Une poignée de minutes de plus et Gui lance Gilles qui lance Micka en profondeur et c’est le deuxième but celte, au terme d’une action menée à cent à l’heure : 2-1. Aux abords de la mi-temps, les Ciquiens manquent de réaliser le break quand, à la suite d’un corner, Dider trouve à nouveau la barre.

 

 

C’est la mi-temps et le moins que l’on puisse dire, c’est que le match est équilibré. Les actions d’une équipe succèdent à celles de l’autre et le spectacle est agréable. On imagine déjà que le sort de la rencontre se jouera sur un coup de dé.

A la reprise, les deux équipes semblent pourtant plus prudentes, et il faut près de dix minutes pour débloquer la situation. Sur une touche idéalement frappée par Turf, Gilles place une tête qui frôle le poteau gauche du gardien adverse. Les celtes ont tiré les premiers, les hostilités peuvent reprendre. Trois minutes plus tard, sur un coup franc joué rapidement, les vertes se font surprendre et l’avant-centre de fralib, lancé en profondeur, s’en va battre Zim en face à face : 2-2. Après quelques minutes au le jeu se concentre au milieu de terrain, Romain s’enfonce dans la surface adverse et butte sur le gardien. S’en suit une série de frappe devant les cages adverses qui ne donneront rien. Le ballon circule de plus en plus dans la partie médiane et les spectateurs (oups, pardon, LE spectateur) se demande si le score va en rester là. Il ne reste que 5 minutes à jouer… et les adversaires avancent dangereusement dans la moitié de terrain celte. Frappe. Au-dessus. Il n’en faut pas plus pour réveiller les ardeurs celtes. Dans la minute qui suit, le gardien et un défenseur adverse se percutent et Igor n’a plus qu’à pousser le ballon dans les buts vides :3-2.. Le CIC n’a plus qu’à gérer les dernières minutes. A l’ultime seconde, Guillaume se procure même un coup franc dangereux, mais sa frappe enroulée passe de peu au-dessus.

C’est fait, le CIC tient sa troisième victoire de rang et s’empare, pour la première fois de sa courte histoire, de la première place du classement, au terme d’un beau spectacle. HAIL ? HAIL ? THE CELTS ARE HERE

 

Alex Desbons.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.