Final four de la Coupe de France Delaune au parc du tremblay a champigny sur marne le 12 et 13 juin 2021: Le Celtic Champion pour la troisième fois!!!!

Final four a champigny sur marne au parc du tremblay :

Samedi 12 juin à 15h00 : Coloplast – Celtic Irish Club : 0 – 5

Buteurs : Kevin G, Nando 2 buts, Maca et Brice

Beaudinard – USMT Créteil Saint Maur : 1 – 5

résumal première journée by coluche!!!!

Composition Hugues Romain Mika Jeremy Toto Brice Mathieu Kévin. Reno. Maca Nando

5h20, le réveil sonne, l’odeur de la compétition se fait sentir jusqu’à sur mon trône, le caca est mou liquide et très furtif, je rejoins un Diaz gazé qui m’attend avec son bob sur le crâne mode Lorenzo « Mamène » , direction la gare Saint Charles en fraudant les transports et le tourniquet du métro, quoi de plus logique pour un chauffeur de bus de ce même réseau, l’équipe arrive au compte-gouttes sur le quai de la gare, Jeremy fume en mode rien à branler que ce soit interdit, trop thug trop baraqué celui-ci, Kévin arrive avec son légendaire sac à dos greffé sur le dos, pendant que Didou est déjà tout excité avec la gâchette de son appareil photo, installation dans notre wagon, pas de chance c’est pas le bon, appel contre appel dans le Fergie time du départ du train, Tonton accélère en boitant comme Garrincha, et en profite pour fignoler sa rééducation, nous arrivons enfin dans le bon wagon, enfin installés on m’appelle à gorge déployée je réponds « OUI », je me prends un « va te faire enculer » !!! Devant le regard médusé d’une mère en direction de sa fille de 6 ans, Maca m’explique en regardant le reportage sur Mickael Jordan, qu’il faut s’inspirer de ce grand champion avant la compétition… J’ai compris que bien plus tard qu’il m’avait bien roulé dans la farine et que lui son modèle c’était Denis Rodman vu ce qu’il va s’envoyer dans le gosier par la suite !!! Les entretiens individuels défilent dans le wagon pendant que nous filons vers cette horrible ville de l’enfer, une fois arrivés, collage de stick de l’OM et autres sticks sont au programme , en attendant ce foutu taxi qui va nous rejouer la scène de Taken, sur les bords des quais de Seine en roulant comme un tromblon en faisant des zig zag entre les voitures, une fois arrivés il nous souhaite « BON CHANCE » pour ce week-end , arrivés au camping de la mort on s’allonge sur la pelouse d’entrée de jeu comme des gitans » ce qui ne déplaît pas à Nando », la fatigue et l’envie de barbecue se fait déjà ressentir, les commandes de bouffe en bande désorganisés s’enchaînent, Maca boit sa première bière d’une longue série, tout aussi longue que le marathon de Mattias qui commence son interminable série de jongles, Diaz active son tinder ou il n’aura pas de « match » comme quasiment tout le week-end d’ailleurs, vous l’avez « ha ha », pendant que je suis noyé sous les demandes de matchs avec des femmes à barbe avec des très gros kikis, trop mignon l’amour, en attendant l’heure du match nous entassons tous nos sacs dans le même bungalow, on se croirait dans une partie fine à Mykonos, le CRS natif de la région veille au grain sur nos affaires avec sa grosse matraque, on mange finement pour être prêts pour le match bien entendu et la queueleuleu commence aux toilettes du camping une vraie porcherie, direction le stade ce qui équivaut à un footing sur la corniche, ce foutu Diaz fait encore des siennes et comme en rallycross utilise le tour joker en empruntant un chemin différent du troupeau, il arrive avant nous et gonfle ses pecs tel un ballon de baudruche, 1h30 avant le match a lieu le tirage au sort des épquipes, nous sommes déjà cuits de fatigue, cramés par le soleil, lourds comme des éléphants, et ça sera les colosses de Coloplast, une odeur d’étron envahit mon gros pif, les voix sont tremblantes, les couches bien remplies, ce qui nous fait tout de suite digérer la mal bouffe, place au terrain maintenant !!! Échauffement avec maronneur et coup de pute à base de shoot dans les jambes un classique, changement de maillot oblige, nous arborons un maillot vert synthétique, parfait pour se dissimuler sur le terrain, les coachs nous font des prédictions dignes de Nostradamus, Gilles avec cette fameuse phrase « nous ne sommes pas favoris, mais nous sommes meilleurs qu’eux », ou bien non seulement « on va taper Coloplast mais on va aussi battre Saint Maur en finale »! Manu Gineste y va aussi de sa petite prédiction de voyance avec un « j’ai bien regardé, ils sont en dilettante », du petit lait après coup, contrôle des licences, Nando boude car il a un numéro tout pourri et Ludo se voit attitré du jolie prénom Walid grâce à l’arbitre, surnom qui va le suivre jusqu’à la fin du week-end avec la belle petite équipe de déconneurs qui l’entoure. Début du match, la chaleur est plombante, je me propose d’aller remplir les gourdes, j’entends crier au loin, je croise les doigts pour que ce soit dans notre sens ! Au retour sur le banc on m’annonce la bonne nouvelle, 1min : Romain lance parfaitement Nando sur le côté droit qui élimine avec un crochet intérieur, fixe et centre sur Kévin qui vient couper de la tête au premier poteau ! 1 à 0, entame idyllique. Gabor Kiraly ne peut rien faire ! 15ère minutes, tambour battant de notre part, dur sur l’homme avec Jeremy qui fait son habituelle faute de pute pour rentrer dans son match et marquer son territoire, Toto qui déborde d’énergie dans son couloir, nous sommes propres techniquement, pas feignants dans la débauche d’énergie, en place tactiquement avec un bloc compact, action sur coup Franc de Brice bien détournée par le gardien, Mathieu qui met sa tête sur corner à quelques centimètres du poteau, petit pont humiliant de Nando côté droit du terrain de quoi lui faire oublier sa mésaventure sur son maillot, il ne faudra pas regretter les occasions manquées, pendant ce temps Coloplast démarre difficilement, les transmissions sont longues et les erreurs techniques s’enchaînent… 20ème à la 45e minute, la fin de la récréation arrive Coloplast se reprend et gagne des duels, le moment est venu de faire le dos rond, ils ont quelques occasions, mais MicKa et Jeremy veillent au grain en gérant bien la profondeur, Hugues boxe bien un ballon dangereux sur coup franc et effectue une belle sortie dans les pieds qui à le mérite de nous rassurer , Brice et Mathieu continuent leur travail de charognards, Kévin Maca et Reno oublient un peu leur rôle offensif pour se mettre au service du collectif et être le premier rideau défensif, entrée de Diaz et de Coluche pour le remplacement de Reno et de Romain, nous avons tout de même 2 occasions franches, par Diaz qui se retrouve face au gardien mais qui ne peut ajuster celui-ci qui est déjà quasiment dans ses pieds, et par notre capitaine Toto qui élimine son vis a vis et tente une frappe qui finit dans la niche du gardien. Mi-temps… 45e à la 65e, entrée de Max poste pour poste avec Brice, il se met direct au diapason du match avec une belle faute de salope, j’aime! Beaucoup de percées balle au pied d’un camp à l’autre, souvent stoppées par des fautes tactiques, Diaz se blesse il est remplacé par Reno, course de Nando qui se présente face au but mais échoue sur le gardien, le ballon revient alors sur Maca qui frappe mais bute sur le poteau, que nenni la chance lui sourira peu de temps après, relance approximative plein axe du gardien, bon pressing de Reno, le ballon atterrit dans les pieds de Maca qui ne se fait pas prier et ajuste le gardien d’un lobe, 2 a 0! 65e 90e, entrée de Cissou, l’expérience en lieu et place de Mathieu et Romain remplace Kevin, Cissou est déjà chaud bouillant, première faute de gros cochon, Maca s’échappe côté gauche et centre, main dans la surface penalty, Nando s’occupe de transformer celui-ci, le gardien reste figé, 3 a 0 ! Cissou, désireux de faire une belle apparition dans le résumé, décide de s’amuser à envoyer un low kick digne de Jérome le Banner dans les jambes de l’adversaire, carton blanc 5 minutes à 10, il y aura bien un but de Coloplast mais il sera annulé pour une faute sur Hugues, belle échange de passe entre Romain et son alter ego Coluche qui transmet pour Reno, Nando à la limite de la surface termine le travail sur un piquet, 4 a 0 boum !!!!! Sortie de Laurel(Jeremy), entrée de Hardy (Anthony de son surnom le Crs), retour de Brice sur le terrain, ainsi que Walid qui remplace Toto, Maca côté gauche transmet pour Nando plein axe, et lance Brice qui élimine le gardien d’un beau crochet extérieur pied gauche et finit dans le but vide ! 5 a 0 manita! Bandant ! Jaja remplace le buteur Nando, il aura bien une occasion de faire douter le coach mais il ne trouve pas le cadre. Match terminé 5 à 0 !!! Que dire l’adversaire était peut-être plus puissant et plus technique , mais il y a une chose que l’on néglige très souvent dans le football, la camaraderie, l’esprit d’équipe, le plaisir d’être ensemble, l’envie de se faire mal pour son copain, la dessus notre jauge était au max, l’impression qu’on aurait pu jouer 1 semaine sans qu’il y ait de faille ! Nous rentrons au camping pour l’attribution des bungalows et pour manger, lors du repas Didou s’essaye au signe Jul et se fait les ligaments croisés des doigts tellement qu’il fait n’importe quoi! Nous tapons l’incruste au bungalow du coach pour faire un debriefing technico tactique du match … Non je déconne, c’est juste que c’est le seul qui avait des bières fraîches bien entendu ! L’ambiance détente est de rigueur, les chants de bizutage s’enchaînent au rythme des percussions de bières posées sur la table, les plus vaillants pousseront le vice jusqu’à 2h00 du mat en criant à tue-tête « Amélie une chanson » ! Avant de prendre un repos bien mérité. Un remerciement aux supporters présents physiquement ou sur Facebook, vidéaste, photographe, Dibou, Tonton, Meda, Didier, Denis, Emma, Amelie, Mattias, désolé si j’en oublie, et une pensée pour Fred, qui je suis sûr serait très fier de tous !

Finale le dimanche 13 juin 2021 à 14h00:

Celtic Irish Club – USMT Créteil Saint Maur : 4 – 2

Buteurs : Maca, Toto et Nono(2buts),

Résumal 2eme journée by Kevin G

Après ce long parcours en coupe de France, le Celtic irish club en déplacement à Paris va jouer sa troisième final de son histoire. C’est dans des supers conditions météorologiques que le match entre les verts et le club de St Maur Créteil va se disputer. Deux équipes en forme qui ont écrasé leur adversaire respectif en demi final. A noter le retour de Ben dans l’effectif ainsi que la blessure de Diaz, Le Système tactique des verts est identique qu’en demi final, 4-2-3-1 avec un petit changement dans la composition, Coluche remplaça logiquement Bazin. Ce match à guichet fermé démarrera sur un rythme très intense ou les deux équipes ont de suite montré une réelle envie d’aller vers l’avant. Il a fallu attendre la 18e minute pour que Maca ouvre le score sur un café crème de Landi.R. Le celtic Irish fait ensuite le Break à 32e minute avec un coup franc magnifique en pleine lucarne de ce dernier. L’équipe parisienne est dans le dur, abasourdi par ce coup franc. C’est ensuite sur belle action collective que le canadien Landi.T poussa le ballon au fond des filets sur un bon centre de Coluche. Les blancs et verts rentrent au vestiaire avec 3 buts d’avance, après une belle mi-temps maîtrisé. Et c’est donc avec bcp de sérénité que les hommes de Gilles Dargent abordent la seconde période … peut être un peu trop car ils se font surprendre très rapidement à l’image de Bazin dépassé, qui fait faute dans la surface sur l’attaquant de Creteil. Réduction du score sur penalty 3-1. Hugues n’a pu rien faire. Creteil pousse, le Celtic recule… et c’est à la 52eme qu’Hugues provoque un autre penalty sur un face à face mal maîtrisé par le portier. 3-2. Le match est complètement relancé, les marseillais doutent et les blancs poussent. Pourtant solide défensivement jusqu’à présent, les verts craquent et c’est au tour de Jeremy de faire une faute, provoque un coup franc et prend un carton jaune, synonyme d’expulsion pendant 10min. En quelques minutes, le match tourne au cauchemar, le dirigeant Manu se demande si l’arbitre n’a pas été Paga à la mi-temps… C’est à ce moment-là que les coachs celtes changèrent le système, la tactique et la composition. Coaching payant, les verts ont repris le dessus et la maîtrise du jeu, même à 10 contre 11. Après beaucoup d’occasions gâchées , il aura fallu attendre la 75eme pour que les visiteurs fassent le Break. But de Landi R sur un bijou de la recrue Goslan. Les blancs ont continués d’y croire, et ont été même tout proche de réduire la marque à la 82e, sauf que le ballon a été sauvé sur la ligne par Le défenseur canadien du Celtic. Fin du match, les celtes remportent leur 3e coupe de France. L’histoire est magnifique, la fête est au rendez-vous avec les supporters, le staff, et la mascotte Didier. Pour la troisième mi-temps fallait être présent dans le train….

Une réflexion au sujet de « Final four de la Coupe de France Delaune au parc du tremblay a champigny sur marne le 12 et 13 juin 2021: Le Celtic Champion pour la troisième fois!!!! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.