Coupe de France Delaune 2019/20 : 8ème de finale : CIC – ASPTT Victor – Hugo (94) : 2 – 0

Samedi 19 septembre 2020 : 8ème de finale de coupe de France Auguste Delaune au stade ganay à 14h00 :
Celtic Irish Club – asptt Victor Hugo (94) : 2 – 0
Buteurs : Geo (cap), Mathieu Raymond

Résumé geo

Poussez vous on arrive!
Bien longtemps que l’on attendait cette rencontre, faute aux évènements COVID, nous avons quand même la chance de jouer à cette période de l’année un 8eme de coupe de France.

Peut être des similitudes avec le parcours du QSG et sa COVID Cup, toute proportion gardée bien sûr, mais obligé de faire une dédicace à ces 3 malheureux supporters de l’effectif qui osent encore supporter cette équipe, mais qu’importe tant qu’ils sont 100% celtes.

Bref le rendez vous est pris ce samedi et dès mon arrivée dans un petit coin du stade tout le monde est déjà là en train de se changer.

Quel honneur, en l’absence de mes prédécesseurs j’apprends que je vais être capitaine pour le match contre Victor Hugo, lui même faisant son arrivée.

Je ne l’imaginais pas comme ça je le pensais plus vieux avec un monocle et une pipe a la bouche !

Darma et Jeremy sont entrain d’ installer les bâches aux couleurs celtes avec une surprise en mémoire de notre Petit Fred un portrait tout simplement lumineux (quel beau souvenir !)

« le souvenir, c’est la présence invisible » Déclarait Victor.

Petit à petit la communauté celte fait son arrivée, Pierrot biensûr ! avec son sourire des grands jours, heureux comme un jeune homme en pleine vigueur se voyant rassurant aux vues de ses prédictions.

Heureusement, il n’est pas le seul et avant de parler du match je pense qu’il est important de remercier toutes les personnes de la famille qui sont venues passer leur samedi aprem à soutenir le Celtic.

Espo malheureusement prévu pour le match mais blessé, sa femme, Clément têtu, Antho et Nico donati, steph tremo, Didier, Béné, Baptiste Marcel,Bardy, Romain coolboy, Manu Gineste et sa femme, quelques femmes de joueurs, Manu Joly, l’armada de la D et ses Fana, un régal !

Notre cher Prési qui a du partir en cours de match, d’autres ne pouvant être là comme notre Tonton adoré, et j’en oublie dsl pour eux mais en tout cas merci car votre soutien il est primordial pour nous sur le terrain !

Coach Gilles donne les consignes et prévient que chacun devra élever son niveau car la rencontre contre Victor Hugo s’annonce difficile.

Ce dernier quand même dit « le scepticisme est la carie de l’intelligence » alors pourquoi ne pas avoir les dents longues et y croire !? car en tant que capitaine j’avais à coeur de motiver l’équipe: « si on peut pas gagner on va leur montrer qu’on va pas perdre »

C’est con en temps normal mais la…Match à élimination directe et le piiiire C’est que personne ne m’a repris, ils avaient l’air de tous comprendre, Et piiiiire d’adherer au fait que les années où on a gagné, c’est que notre talent était peut-être inférieur mais notre cœur collectif était immense, donc place à l’humilité et au respect des valeurs celtes !

La compo est donnée l’inébranlable 4-2-3-1 Celte avec au départ

Hugues

Romain . Micka John. Toto
Matt. Brice
Maca. Nono. Nando
Geo

Remplaçants : Tarick , Jo , Fred Audibert, Maxime Lorin, Antho Sabourin
Gilles et Jaja coachs

Le match débute tambours battant les consignes sont respectées dès le premier quart d’heure mais une frayeur rapidement pour nous, avec une occasion de Victor Hugo qui selon lui : « l’égoïsme est la rouille du moi » du coup les celtes redoublèrent leurs efforts collectifs pour maîtriser les débats, sereins derrière à l’image de nos deux PDG en charnière centrale Mika et John, les Celtes développent leur jeu et ont parvient a se montrer dangereux, dont une fois ou je gère mal l’occasion offerte par le 5 adverse rebaptisé Frederic Dehu par l’armada des fanas, un régal je vous ai dis !

Apres cet échec dans ma tête, encore ce bon vieux Victor : « Toute faute qu’on fait est un cachot qu’on s’ouvre »

Pendant la pause fraicheur Victor murmurait« Si l’on ne peut pardonner, cela ne vaut pas la peine de vaincre ».

Nando l’ouïe fine mais l’oreille forte me pardonna vers la 30eme en m’offrant un coup franc déposé sur la tête, je ferme les yeux à l’entrée de la surface le bon dieu fait le reste le ballon part se loger dans la lulu opposé le goal est battu 1-0.

Les celtes courent vers le portrait de petit Fred pour lui dédier ce but. « la mélancolie, c’est le bonheur d’être triste ».

Pas de place pour la tristesse.

Ça nous sourît dans ce premier acte, seule petite ombre au tableau malgré un soleil au zénith des cartons blancs contre nos celtes mais une solidarité exemplaire pour combler le manque pendants ces 45 premières minutes.

Mi-temps

On entend Victor : « Les galères font les galériens » hors de question de galèrer pour le deuxième acte donc la deuxième commence avec les bonnes entrées de Tarick, Jo et Fred immédiatement dans l’impact , il le fallait car les rouges et noir après un réajustement offensif contrôlerons le ballon et se mettrons à pousser pour revenir à la marque mais Hugues veille a sa cage propre en allant nettoyer le recoin de celle ci d’une envolée

S’en suivront les bons retours sur le rectangle de Maxime L et Antho.

Victor Hugo continue de pousser mais au cours du match, notre combativité mène à notre solidarité qui mène nando aux abords de la surface bien servi par Fred, Nando tente un lob passant de peu au dessus, puis une seconde fois cela mènera au coup d’œil et la vista de Tarick pour servir notre malicieux Matthieu qui dans un énième effort seul face au goal de l’extérieur de la surface glisse le cuir au fond des filets 2-0 pour les Celtes magnifique le plus dur est fait.

Il reste 10 minutes Jo se sacrifie, annihile une action et encore un carton blanc, tout le monde est carbo et c’est signe que chacun a fait le boulot. Hugues nous permet de finir le match sereinement grâce à un joli réflexe.

Ça sent le cassoulet, la fin du match est sifflée et le cic ira jouer son quart de finale à Toulouse

Félicitations à tous car vous avez respectés les couleurs,les arbitres, l’adversaire et avez montré un bel état d’esprit qui donne envie de remettre ça !

Et pour finir cela me ramène a une dernière citation, pas de notre cher Victor Hugo maintenant éliminé avec les honneurs.

« la victoire est le fruit de l’amour » Antoine de Saint Exupéry

Hail hail

Une réflexion au sujet de « Coupe de France Delaune 2019/20 : 8ème de finale : CIC – ASPTT Victor – Hugo (94) : 2 – 0 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.