FSGT League Senior 2018/19 : Day 12 : CAM Phénix – CIC A : 1 – 5

Resume by Lucho

FSGT LEAGUE SENIOR GROUPE D : DAY 12
Stade SAINT TRONC DIDIER PARK
Lundi 4 FÉVRIER 2019
CAM PHENIX vs CIC A: 1-5 (0-4)

Terrain NICKEL et éclairage très moyen, vent glacial.
Equipe: Remy – Breton invisible-Cissousback-432-Mme Renda-Jambedelaine-BBB-Mangechevilles-Mmmm-Fiston-Papa
Remplaçants : Couscous-Charly-Jaja-TVB
Spectateurs : Congelés et meritant dont Pierrot et Manu

9eme : but Papute (assist Mmmm)
15eme : but Mathieu (assist Papute)
20eme : but Papute (pas d’assist)
41eme : but Mathieu … du droit (assist Papute)
51eme : but Mathieu (assist Philou)
79eme : but CAM PHÉNIX

LA SEGUE DE L’OHARAS

Pratiquer le 5 contre 1 face à une équipe dont le patronyme évoque certes un oiseau mythique est un délice que nos mains expertes ont d’ailleurs vu souvent rejaillir le feu d’un ancien volcan qu’on croyait trop vieux.

Au plus profond de mes souvenirs, cette première jouissance libérée délivrééééé a fait naitre enfin un homme et gifler l’adolescent qui tapait dans le ballon pour seule distraction.

Ce nouveau jouet pris à pleine mains, oui j’ose mettre un « S » car certes avec une raquette j’étais droitier, mais il me semblait que l’autre me donnait l’impression de n’être pas finalement si seul dans cet exercice solitaire et me fit pour un temps troquer mon ballon de cuir avec ce qui ne me servait jusqu’à présent qu’à pisser.

Cette 1ere Came inondant mes doigts fragiles et apprentis fut donc la confirmation de cette voix enfin devenu grave après une mue de castra atroce qui laissait croire à certains que j’étais une demoiselle. Car je ne porte pas les cheveux longs seulement depuis qu’ils ont refusés de se reproduire. Pourtant, je sais encore comment on fait pour ça, n’est pas Maxime ?

Quelques années ont passés depuis, mais n’en déplaise aux vertueux, demandez donc à Pierrot, lui qui pratique encore les bienfaits de l’onanisme. Bon, le bougre ne vous l’avouera pas à la première pinte, mais sachez attendre les nuggets de notre ami Américain, juste après son autre ami Irlandais, et il vous dévoilera tous les secrets de cette pratique spirituelle qu’il partage avec une biathlete Italienne dont je tairai le nom par respect pour elle.

Mais si nous évoquions ce gazon pas si maudit que ça en ce joli lundi d’hiver, mais finalement très agréable.

Nos Celtes se devaient de faire impression, se devaient de justifier leur statut de prétendants au titre final, ou du moins honorer leur si décrié titre de champion d’automne conclut par une victoire sur MARGERANGERS la semaine précédente au prix d’un match héroïque et acquise par la plus petite des marges sans un Remy fabuleux et 10 Guerriers voir 14justement pas solitaires ce soir là. Il semble donc que si les Celtes tracent leur route, Bhoys et Gers devraient se retrouver pour la dernière ligne droite lors du dernier match de la saison.
Encore faut il que notre parcours ne se retrouve pas trop entaché de points égarés ça et là..
Le travail fut donc fait pour cette 1ere échéance avec un Papa de feu et un Mathieu de glace !

Un beau doublé pour notre Phénix à nous, revenant encore une fois inonder de sa verve poétique nos douches les plus glacées de sa voix suave et juvénile et sans doute le 1er triplé de l’histoire pour Mathieu sans sa mère.

En 20 minutes seulement, Phénix faisait pschitt, (1 fusée pour celui qui a compris)les Bhoys montraient leur nette supériorité et volaient dans les plumes de leurs adversaires. Mmmmm s’offrait sans bruit une passdess à cette occasion.

L’oiseau blessé reprenait son vol et les débats s’équilibraient avant que Mat ne s’offre à sont tour un doublé sur une nouvelle offrande chevaleresque et altruiste de notre oiseau rare. Lui dont les centres Amaviens arrivent souvent nulle part, il cadrait enfin ses 2 seules frappes !

Le job était fait avant d’aller écouter les sages conseils de notre Druide lui aussi atteint du syndrome du Phénix, Calie juste avant Noel pouvant en témoigner.

Surtout ne pas rejouer la scène des sourds ou nous nous étions poignardés gronda t’il pour nous remémorer cette 2ème mi temps pitoyable quelques semaines à peine.

Le message fut bien reçu. 6 minutes exactement pour atteindre celle qui collerait finalement (j’espère que vous suivez) parfaitement au score. Philou délivrait un caviar à notre nain favori qui du haut de ses trois pommes clôturait son triplé.

Le match était ensuite superbement contrôlé par l’ensemble des Bhoys. Derrière, Remy se tournait les pouces, la vielle garde jouait à l’ancienne et les milieux étaient morts de faim. Ils réclamaient tous les ballons pour le faire circuler proprement. Une véritable démonstration et meme une partition parfaite malgré la présence d’équipiers un peu moins réguliers venus amicalement remplacer nos Bhoys blessés. Jaja, Charly et Cissou, sans véritablement nous faire équilibrer la balance des ages vers celui ou l’acné recouvrait une partie de notre système pileux encore foncé.

Sur une de leurs seules incursions dans notre moitié de terrain leur avant centre assez excentré décochait un missile qui allait se loger bien entendu en pleine lucarne du beau, du bon, du très Bongiovanni !!

Plus rien n’allait bouger jusqu’au dernier coup de sifflet.

L’année nouvelle continue de nous faire voyager dans notre imaginaire. La dernière ayant déjà vu rejaillir le feu de quelques anciens et donner des naissances alors que leurs cheveux blancs trahissaient leur âge, la nouvelle annonce peut être le retour du CIC A dans la sphère des vainqueurs.

Ce lundi soir, j’ai fait une entorse à ma routine, j’ai troqué ma GUINNESS pour une bien nommée O’HARAS 51, à défaut de pastis, voilà comment célébrer une magnifique victoire.

7 réflexions au sujet de « FSGT League Senior 2018/19 : Day 12 : CAM Phénix – CIC A : 1 – 5 »

  1. Stephan PIAN

    Joli résumé très bien écrit comme d’hab …
    Juste un petit rectificatif : point de triplé pour Mathieu.
    C’est Max qui clôtura la marque après avoir dribblé le gardien et d’un tir qui faillit passer au dessus !!!

    Répondre
  2. Gros mollets

    Merveilleux résumé pour un grand match qui commençait à tomber dans l’oubli vu le temps de publication de notre esthète de la plume.
    Encore bravo!

    Répondre
  3. Maxime Bardain

    Bravo t’as voulu attendre pour ecrire ton resumé sûrement trop occupé à faire cracher le volcan avec maman ! Et tu oublies le but du fiston enfoiré ! J’ai quand même apprécié la poésie… qu’elle plume. Jean-Luc je suis…. ton fils

    Répondre
    1. tonyexgoal

      C’est vrai que j’ai oublié ton but alors que tu étais tout seul devant le but et t’as failli la mettre à coté….mais c’est le coach qui m’a envoyé les buteurs…j’ai fait un copier coller de son sms en début de reportage :
      9eme : but Papute (assist Mmmm)
      15eme : but Mathieu (assist Papute)
      20eme : but Papute (pas d’assist)
      41eme : but Mathieu … du droit (assist Papute)
      51eme : but Mathieu (assist Philou)
      79eme : but CAM PHÉNIX

      Répondre
  4. Stephan PIAN

    Mea culpa : il est vrai que de suite apres le match j’ai envoyé un SMS qui relatait un triplé de notre Nabot préféré.
    Le match remontant à plusieurs semaines notre rédacteur du jour a omis mon SMS rectifiant le nom du dernier buteur : tort partagé !!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.