Archives de catégorie : Celtic D

CDA cup senior 2019/2020 : Day 2 : NHF – CIC C/D : 5 – 5

Lundi 7 octobre 2019 : 2eme match de CDA au stade dato a 19h30 :
NHF – Celtic Irish Club C/D : 5 – 5
Buteurs : nabil, morgan 2 buts, espo, raphael.
Resume charly

C’est une équipe celte composée d’éléments de la C et de la D qui s’était présentée pour affronter NHF, une équipe assez joueuse et bon esprit. Un début de match sérieux permet au Celtic de rapidement mener au score. 1-0 d’abord grâce à Nabil. Peu après, Morgan l’imitera avant d’offrir le 3ème à Julian. Tout ça dans le premier quart d’heure de jeu. On peut penser alors que ce match va se passer tranquillou, mais NHF commence à sortir du bois et à se montrer de plus en plus dangereux. Le bloc celte recule un peu et ressort plus difficilement le ballon. Les transmissions sont plus compliquées, tout comme les appréciations de l’arbitre sur les ouvertures de l’équipe adverse. Deux ballons devant, deux face-à-face dans lesquels Lucas, qui supplée Jojo avec mérite pour le début du match, ne peut rien. 3-2. Le match est relancé mais Espo, qui reprend de la tête un coup-franc d’Arnaud porte la marque à 4-2 pour le retour au vestiaire. On dirait presque un but de Ligue1 Conforama.
Pour la seconde période, l’équipe Celte est largement remaniée, mais reprend le match sans faire mieux que lors de la première. Le bloc recule encore et ne parvient plus à conserver le ballon. Logiquement, NHF prend le contrôle et multiplie les ballons dans le dos de la défense. Trop d’occasions concédées et l’absence de la VAR en FSGT amènent les celtes à perdre leur avantage après avoir résisté un bon moment. 4-4. Puis les verts et blancs reprennent le dessus au score (mais toujours pas dans le jeu) sur un centre tir de Raphael que le gardien adverse ne peut que repousser dans ses propres filets. Mais le score n’en restera pas là et NHF parviendra à égaliser. Le match se termine sur un score nul de 5-5 assez logique.

CDA Cup senior 2019/20 : Day 1 : CIC C/D – Zar Fc : 5 – 8

Lundi 30 septembre 2019 : Première journée de CDA senior au stade Dato à 19h30 :
Celtic Irish Club C/D – ZarFC : 5 – 8
Buteurs : espo 3 buts, fred, dji
Resume : espo1er match de CDA
Celtic Irish – ZAR fc
1er match pour la selection contre Berre pour le Celtic , nous nous retrouvons donc pour le match CDA
avec une équipe made in celtic pour representer la D .
Nous partons a 13 celtes pour affronter l’équipe number one de la Fsgt
Micka au goal , une defense a 4 yannou , clément , Pasto caleta car , Espo , deux 6 cedric pied droit et
fred 3 offensifs max nabil et tarik en soutien de l’attaquant Morgan .
Bruno et dilali apporteront leur expertise plus tard dans le match .
Nous demarrons le match dans l’inconnu , nous connaissons pas trop nos partenaires , beaucoup de
joueurs sont à cours de forme , l’adversité est féroce . en gros nous etions dans la merde .
Sous le regard de deux demi supporter , loris genou gauche et lucas genou droit , nous debutons par un
but encaissé des la 2eme minute sur une frappe petit filet du numero 9 adverse.
nous revenons tout de suite dans le match suite a un corner de tarik ( ca fait du bien des coups de pieds
arrétés bien tirés ) espo reprend d’une tete en toute modestie extraordinaire .
le match tourne mal lorsque à la 20 eme clement sur une reprise d’appui sent son genou craqué , il part
s’asseoir sur le banc entre loris et lucas alors qu’il realiser un super début de match
Dans son malheur , il se consolera avec l’arrivée des pompiers , car clémént est l’un des pionniers du
coming out dans le milieu de la fsgt , il fallait le souligner .
Lui ayant promis un doublé avant qu’il n’aille se prelasser au milieu de corps tout chaud , je reprends de
volée un magnifique centre venant de la droite absolument imparable . 2 a 1 pour le ZAR .
Juste avant la mi-temps , peut etre par jalousie, Pasto rajoute un autre but contre son camp tout aussi
beau que le premier et l’attaquant du ZAR en rajoute un a bout portant .
4 a 1 a la mi-temps mais nous pratiquons vraiment du beau jeu avec un super états d’esprit .
les changemenst effectués , nous encaissons un autre but a la 57 eme .
djilali reduit l’écart sur un belle action rondement mené au milieu de terrain avec un depart en profondeur
et djilali bat le gardien au premier poteau 2 a 5
2 nouveaux buts pour le ZAR porte le score a 7 A 2 . score totalement immérité au vu de notre prestation .
Nous tenons la balle au milieu , nous nous battons sur tous les ballons mais sommes battu sur des
erreurs , ou sur des exploits individuelles adverses .
Malgré cela nous ne baisserons jamais les bras , nous nous battrons jusqu’au bout sans un mot digne de
l’esprit celte .
les dix dernieres minutes sont folles . Sur un coup franc de nabil, espo place sa tete au deuxieme poteau
pour tromper le gardien .
Dans la foulée fred une magnifique frappe de 35m trompe le gardien . et enfin cedric lance espo en
profondeur il prend de vitesse le defenseur , seul l’histoire le rattrapera d’une frappe pied droit il crucifie
le goal au premier poteau .
Un but hors jeux de derniere minute viendra clore cette belle soirée .
Malgré la défaite , nous avons fourni une belle copie , c’était vraiment un plaisir de jouer ce match et un
trés bon rétablissement a clément ! reviens fort mon poulet
hail hail

Match amical Senior 2019/20 : match 2 : CIC D – Margeray : 1 – 3

Lundi 23 septembre 2019 : 2 eme match amical senior au stade datto à 19h30 :
Celtic Irish Club D – Margeray : 1 – 3
Buteur : nando
Résumal Yannick

Dernier tour de chauffe avant le début de la saison. Avec la même régularité qu’un rdv hebdomadaire chez le psy, les vert et blanc se retrouvent une nouvelle fois sur leur terrain favori coincé entre les barres d’immeuble grisâtres aux allures d’univers post-apocalyptique et qui laissent un arrière-gout d’angoisse au fond de la gorge. Et ce n’est pas plus mal en réalité. Fini définitivement le joli temps des escapades estivales en Espagne ou substances interdites et alcools s’associent finement pour donner un cocktail qui rend amoureux. Terminé, les virées en bateaux torse nu pour montrer les muscles ramollis et les fanfaronnades devant les minettes à pilotis. Les choses sérieuses reprennent et il était temps. Rangez vos bites les copains et enfilez vos crampons.
L’adversaire du soir est un client connu. Des gaillards qui rentrent et qui n’hésiteront pas à mettre le pied si nécessaire me confirme notre jeune libéro aux coupes de cheveux variables. Dans la même discussion, il m’expliquera également que plus jeune, il n’était pas véritablement friand des cyclomoteurs et autres véhicules deux roues qu’il considérait comme une véritable source de danger. En écoutant attentivement ses paroles, je résumai simplement dans ma tête : « Ce type se chie des motos, trompette !». Mais qu’importe, outre le fait que ces révélations n’aient absolument rien à voir avec le sujet du jour, ce même Jérémy nous montrera par la suite qu’en réalité, trompette, il n’est pas.
Ce match démarre donc avec intensité. La composition des Celtes commence à ressembler à quelque chose de régulier, le temps pour le coach dont le crâne est aussi lisse que l’esprit est aiguisé, de trouver la bonne formule. Ce nouveau système losange ayant vocation à densifier le milieu demande un peu de rodage et de patience tout comme ce scooter 50 tout neuf que le jeune Jérémy n’a jamais voulu toucher. Mais revenons à notre sujet, Les margeliens attaquent assez fort et jouent très haut dès les premières minutes. Pas de temps d’observation. Le bloc vert est en place mais souffre et perd ses ballons trop bas, trop rapidement comme tétanisé pour un enjeu qui pourtant n’existe pas. Il est vrai que les 3 défaites en 3 matchs ont surement fragilisé les esprits et dilué la confiance du groupe dans un océan de buts encaissés (24 au total) nonobstant la dernière victoire acquise face à un adversaire fatigué. Cela dit, les Celtes tiennent le coup et défendent plutôt bien. La charnière centrale qui pèse en tout et pour tout 42 Kg à deux répond présent, découpe les flèches qui s’infiltrent et gagne techniquement et physiquement les duels. Ces prestations et cet état d’esprit donnent forcement du courage et de la confiance au reste de l’équipe surtout lorsqu’elle est accompagnée d’une forme olympique du gardien à la frappe de mule qui enchaîne sortie décisive sur sortie décisive. On les contient et on reste cohérent dans la difficulté. Ça c’est un bon premier point. On ne reconstruit pas de la confiance collective en faisant des petits ponts et des sombreros mais en étant solide sur la durée. C’est moins sexy j’en conviens mais c’est comme ça que ça marche. A propos de petit pont, on notera celui réalisé avec la semelle par le jeune attaquant adverse sur la personne mentalement fragile de Saintpé. Une cellule de soutien psychologique reste à sa disposition sur le bord du terrain. Ce geste, à mon avis inutile, accompagné de cris hystériques des supporters surexcités aura eu raison de notre talentueux milieu gauche en le faisant sortir de son match une bonne dizaine de minutes. Il y reviendra fort notamment en seconde période. Parenthèse faite, d’autres comportements intéressants ont marqué les esprits. Notamment celui de notre attaquant bipolaire dont la qualité de vitesse et la capacité à appuyer sur les défenses semble parfois être indispensables. Des appels, de la bagarre, des remises, du pressing, des passes décisives, de l’altruisme, des débordements, de l’abnégation voilà comme on t’aime Nico. Un corner franchement mal négocié de notre part leur permettra d’ouvrir la marque d’une tête molle au ras du poteau et les équipes se séparent à la mi-temps sur le score de 1-0. Manu procède à quelques changements et nous fait remarqué à juste titre que, malgré ces bonnes choses, c’est quand même dommage d’avoir oublié nos couilles à la maison. Ballon qui brule dans les pieds et retards permanent dans les duels… Il avait raison.
La deuxième mi-temps est plus à notre avantage. Il faut dire que les rentrées conjuguées des deux têtes brulées apportent beaucoup d’impact et soulage la défense. On reprend même le jeu à notre compte avec enfin un aperçu de ce que l’on pouvait faire l’année dernière en dernière ligne droite. Des ballons récupérés haut, des ballons qui passent plus souvent par les milieux pour une équipe adverse qui n’arrive plus à sortir de son camp et tout naturellement une réduction du score par l’infatigable et très élégant Diaz d’une frappe écrasée qui vient mourir petit filet. Et puis on en vient aux erreurs… On prend finalement 2 buts de plus qui ressemblent étrangement à des cadeaux. Evidemment c’est rageant de perdre finalement ce match qu’on aurait pu gagner surtout au regard de cette seconde période mais j’ai un peu de mal à sortir de ce match abattu et déçu. J’ai vu des choses se remettre en place, de l’engagement et des intentions collectives, une équipe qui porte le danger. Oui, il y a du travail encore mais pour être honnête, ce match m’a donné envie de venir travailler bien plus que de me mettre en colère.
Bon allez, je retourne au taff, on se voit demain !

Match amical senior 2019/20 : premier match officiel : CIC D – Massilia Dockers : 6 – 1

Lundi 16 septembre 2019 : Premier match amical au stade dato à 19h30 :
Celtic Irish Club D – Massialia Dockers : 6 – 1
Buteurs : Romain, maca, Yannou, cyril et Yannick
résumé Maxou

CIC D Vs DOCKERS ou CIC D – Vs Jeremy

Chaleur pesante, match à confirmation, trois lourdes défaites, lacunes notables, voilà le climat de ce match de 16 septembre 2019 où nos celtes vont devoir prouver que ce collectif n’a pas disparu que seuls les restes de soirées alcoolisées, oisives et décontractées sont le résultat de ce manque de sérieux de ce nouvel entame de saison.

La plupart de l’équipe est présente à l’entrée des vestiaires, retard des frères PNL brushing oblige et d’un long déplacement du mauvais olympique guigui notre adorable lyonnais.
Une sympathique odeur post soirée parfume ce vestiaire (responsable inéluctable notre plus jeune espoir martinache, vomito). Ça nous met dans l’ambiance, tout le monde se prépare, quelques tacles verbaux interagissent, sans ça le collectif ne peut pas se réveiller.
Échauffement pris en mains par notre célèbre dutrou habillé d’un long trench sans rien en dessous, il venait de faire 2 courses nous expliquera-t-il…
Nos joueurs sont prêts, le coach et son ami Churchill démarrent le speech. Beaucoup auront du mal à comprendre les termes pessimistes, optimistes voire même opportunité sauf un Jeremy mais on reviendra sur l’opportunité qu’il a su saisir au cours du match…
Tout comme son homologue capillaire, notre professeur Xavier expliquera et donnera des raisons de nos défaites par le biais du bon niveau de nos adversaires mais également par notre manque de sérieux et d’application mais mettra un point d’exclamation non negligeable concernant notre point fort de l’année dernière qui a bien disparu ces trois derniers match: la solidarité.

Compo:
Hugues et ses 6m
Cé et son magnifique pied droit
Jeremy ( t’inquiète je vais m’occuper de toi)
Maxou et son corps de wenger (il faut lire vainqueur)
Clément temps de jeu effectif 15min
Yannick et toutes ces maternelles
Arnaud et sa grosse boca
Geoffrey JOURDREN
Macara et son poste de numéro 10
Romain et ses crampons Maurice belay, footballeur né à SUCY EN BRIE…
Et notre idole, notre buteur PIPO diazinho

Sur le banc bien assis voire même un peu trop notre « chair » espo accompagné de notre espagnol nando aka raleurman. En attente de brushing et déplacement du 69, vont les rejoindre les audibert et guigui.

Début de match, bon entame de notre part, notre jeu se met petit à petit en place malgré quelques péchés mignons avec des longs ballons long de ligne mais nos milieux se font entendre et on les cherche un peu plus et là on arrive à dérouler. Un Yannick en superforme bien aidé par ces acolytes du milieu et les appels de balle de nos attaquants.
Yannick maîtrise le sujet et nous fait maîtriser le match l’ouverture du score est le résultat d’un enchaînement de passes et de mouvements collectifs.

Les buts fusent, le jeu déroule MAIS UN ÊTRE CELTE, jaloux de l’efficacité de ses compatriotes veut mettre sa pierre à l’édifice. Il veut être décisif et son moment de gloire arrive. Il est là. Il est prêt, attentif aux mouvements de ses coéquipiers, du placement de son gardien, rien ne lui échappe sauf une règle: si tu marques dans tes cages y’a but pour les adversaires. Et ça il ne le savait pas! Le coach avait tout dit au speech, notre cher celte a tout écouté mais le coach n’a pas précisé ce détail! Faute à lui d’oublier le quotient intellectuel de son interlocuteur et capitaine du soir.
Pour nos chers lecteurs il est important de rappeler les faits. Attaques des DOCKERS, faute de leur part dans notre surface, Hugues et sa qualité de passe veulent jouer vite sur un clément en déficit d’hydratation et de lucidité. Ça ne loupe pas, passe directe à l’adversaire, Clément cherchait encore son poste (c’est la 35e quand même…), contre attaque, passe en profondeur… ET LÀ, IL (notre fameux celte en pleine euphorie) saisit enfin L’OPPORTUNITE (cf speech coach) de placer une volée EXCEPTIONNELLE dos au cage qui prend à contre pied son gardien afin de glisser ce ballon dans les filets! Et BUT!!! Tel un PIPA en pleine finale de copa américa il court autour du stade langue tirée regard rempli de grinta… mais personne le suit.
Professeur Xavier, la tête dans les chaussettes (non pas tête pied nu) regrette de ne pas avoir dessiné les consignes pour notre QI déficitaire…

Allons bon… rien de grave on lui explique et nous expliquera plus tard qu’il a été « nul j’ai été nul mais nul nul » tout en reprenant mot pour mot les dires de son acolyte jourdren.

Bien entendu pas mal de nos joueurs se sont distingués dans ce match.
Arnaud, une bonne prestation mais ternie par des paroles incessantes qui lui ont fait se déconcentrer de son placement. Dommage parce que ce milieu était vraiment bien en place et par des dribbles et ses passes il arrivait à libérer des espaces. Des qu’il comprendra qu’il se (et nous) rend le match difficile en l’ouvrant il fera un bon au niveau individuel et collectif.

Parlons de son ami et notre blessé préféré espo qui nous aura impressionné, même les plus grands ne savent pas faire ce contrôle. Le Shplok! Irrémédiablement et incontestablement le contrôle le plus efficace et le plus dur à réaliser. Ballon dans les airs, notre technicien attaque le ballon, bombe le torse et SHPLOK contrôle du ventre, le ballon tombe dans les pieds! C’est notre alcantara du jour! Belle prestation de 5min tu as fait mieux que Clément! Magnifique

Diaz, dit « PIPO », nous a régalé d’une part par ses appels, et d’autre part par son altruisme et son don de soi mais également par ces faces à faces loupés mais avec classe. Des tirs à 2m des cages qui finissent poto de corner ou grillage des immeubles de l’autre côté de la route et bien entendu par son efficacité à aller chercher les ballons quillés par nos frère PNL.

D’ailleurs parlons un peu d’eux, notre fredo adoré nous aura régalé à coup de coude sur les adversaires mais aussi par ces frappes à la bagayoko.
Et que dire de son frère… Je le cite « t’inquiètes ma beauté, aujourd’hui je défends… ». Suis-je obligé de préciser que j’ai joué arrière central et arrière latérale en 2e mi-temps… seuls les vrais savent… sans oublier bien entendu que tout ça a payé parce que sur les 6 buts (bon j’en ai mis 5, faute de mémoire à court terme) 1 but et des plus importants a été marqué par notre arrière/ailier droit yannou ma beauté! Demi volée parfaite au 2e poteau. Sans oublier ses excuses adressées au coach après son comportement idiot bête sur le banc. Sale fiotte tu mérites.

En résumé:
Début de Saison peu glorieux, avec un réveil collectif avéré mais loin de là confirmer sur ce 1er match officiel. Du travail on en a, ne pas se reposer sur cette victoire, se remettre en question, se recentrer sur le collectif, se montrer moins égoïste et surtout les gars on sait qu’on se régale ensemble et ça ça n’a pas de prix alors réveillons nous et travaillons ensemble parce que c’est pas un joueur qui va nous faire nous régaler mais tous ensemble.

Match amical senior 2019/20 : CIC D – Case Sc : 0 – 8

Lundi 9 septembre 2019 : match amical au stade saint tronc didier à 19h30 :
Celtic Irish Club – Case sc : 0 – 8
Résumé difficile pour geo

Je dois vous avouer que faire ce résumé n’est pas choses aisée, il faudrait parler du match mais comme les 2 premiers matchs furent très bien résumés par notre obèse préféré je vais résumé celui ci a 1-0 =>3-0 =>perte de notre petit mental=>8-0 et merci Loris pour l’arbitrage .
Il y a eu un énorme manque de réussites, les contres n’étaient pas pour nous, hugues pas en réussite non plus et malheureux sur la moitié des buts, Diaz touche deux fois les montants les contres sont en notre défaveur…ect
Assez bizarre quand on sait qu’en fin de saison dernière nous étions sur un petit nuage jusqu’à la rencontre fizios malgré le crash tous avons survécus seul l’attaquant Emiliano saLagrasta n’a pas été retrouvé.
Charly se remet plus rapidement qu’espéré sur pied mais sinon tout le monde est bien présent .
Après les 2 déroutes les 74 buts encaissés on sent une équipe fragile comme si nous avions perdus nos capacités collectives qui faisaient si bien notre force là saison précédente .
Pourquoi ?
Je n’ai pas les réponses et elle ne se trouvent pas en se reposant sur ce que l’on a fait la saison précédente.
Je préfère regarder devant et me dire que ça passera par l’assiduité de nos présences le jeudi, de s’appliquer dans nos exos de mettre du rythme de ne jamais baisser les bras pour montrer au coéquipiers qu’ils peuvent compter sur nous.
Accepter la concurrence et qu’elle nous stimule .
Mais surtout et la j’insiste d’avoir un but commun, d’avoir confiance en nous tout en restant humble on est pas les meilleurs certes, mais si nous nous serrons les coudes si tout le monde joue le jeu, le plaisir et les résultats viendrons naturellement et dans ce cas, je vous avoue que je me seguerai en secret sur chacun de vous.
Attention je ne dis pas que tout va venir d’un claquement de doigt car chaque match entraînement ou opposition est et sera difficile.
Acceptons les difficultés ne nous affolons pas, restons tous soudés avec le même objectif commun et nous pourrions ré-envisager un tout autre visage collectif avec du plaisir et des résultats.
J’appelle à l’union j’appelle au don de soi et j’appelle chacun à se demander ce qu’il pourrait faire (et moi le premier surtout que j’ai deux téléphones!) pour aider l’équipe car elle peut être si plaisante mais aussi si décevante.
Je tire pour conclusion de ces trois matchs que si nous mettons pas la même envie que l’année dernière nous resterons une équipe quelconque qui se déchire entre elle et régresse.
On se rappel aussi le soir au bistro plage ou nous optons pour une saison basée sur les résultats(compétition )mais pour l’instant on y est pas du tout on voit le gouffre et le chemin qu’il nous reste à parcourir.
Alors à nous de remettre les même ingrédients que l’année dernière je vous demande d’apprendre de ses trois gifles et de revenir plus fort car on peut être plus fort et reprendre du plaisir ensemble.
Notre amour est notre moteur servons nous en sur le terrain, plus d’excuses maintenant alors allons de l’avant.
Bises mes frères……