Archives de catégorie : Coupes Communes

Tirage et resultats 8eme de finale match de coupe de France 2021 22

  • H01 : AS ESTORIL (94) / AC VICTOR HUGO (94) : 0 – 3 Match demain à 9h30
  • H02 : AS PLUS LOIN A (75) / CELTIC IRISH CLUB (13) Victoire de AS PLUS LOIN A 3-2
  • H03 : AS REGGINA CALCIO (94) / FC ZARSA (75) Victoire d’AS REGGINA CALCIO 3-2
  • H04 : AS MARGERAY (13) / AS PLUS LOIN B (75) Victoire aux tirs aux buts de AS PLUS LOIN B après le nul 3-3
  • H05 : FC NOISY LE SEC (93) / FC FIZIOS (13) Victoire du FC FIZIOS 5-4
  • H06 : FC CANTOU’LOUSAIN (31) / BOCA JUNIOR (75) : 0 – 5
  • H07 : FC COLO (75) / SYSTEM D (13) Victoire du FC COLO 3-2
  • H08 : USMT IVRY (94) / CANTOU FC (75) Victoire aux tirs aux buts d’USMT IVRY après le nul 1-1

8eme de finale de la coupe de France Delaune : AS Plus Loin A – CIC : 3 – 2 2021/22

8eme de finale de coupe de France Delaune : H02 : AS PLUS LOIN A / CELTIC IRISH CLUB : 15h – Stade de la Porte de Bagnolet – 72 rue L Lumière 75020 Paris

Résumé Gilles D.

Samedi 23 avril 2022

AS Plus Loin A – Celtic Irish Club : 3 – 2

Buteurs : Nando, Remi

Compo : Hugues – Coluche, Micka, Maxime, Jeremy – Brice, Maca – Nando, Diaz, Kevin

Banc : Antho, Remi, Dorian, Idir, Romain

Coachs : Jaja et Gilles

Supporters : Didou, Christophe, Meda, Didier Kilkenny, John et Ewen

23/04/2022, 9h00, départ pour Paris en TGV. Bonne humeur au programme.

Pas de retardataire. Après un petit conciliabule avec Jaja à la voiture bar, on commence les discussions individuelles avec chaque joueur, histoire de donner les consignes à chacun, trouver la motivation individuelle et prévenir du danger parisien.

Arrivée à la gare, on se sépare dans des uber pour arriver vers 13h15 au stade. Largement en avance. Parfait pour une préparation sereine.

Jaja et moi laissons les joueurs entre eux pendant 45 minutes.

14h00. Nous y voilà. Distribution des maillots, feuille de match… La tension monte un peu. Le terrain est pourri. Ouvert aux 4 vents… Echauffement sérieux. Le chef arbitre fait son speach, l’autre m’avoue qu’il n’a jamais arbitré en coupe… Il a l’air de découvrir les règles, à suivre…

15h00 début du match.

A peine le temps de mettre le chrono en route que Coluche déboule sur l’aile droite, centre, reprise sans contrôle de Nando qui place le ballon au premier poteau. 1 à 0 à la 2e minute de jeu !

Les équipes se mettent en place. On essaie de tenir le ballon, mais quelques erreurs techniques  inhabituelles ne nous permettent pas de conserver la maîtrise.

Au bout de quelques minutes, le jeu s’équilibre. On sent que l’on peut être dangereux mais on n’a pas le dessus au milieu du terrain. La vivacité et l’impact sont du côté parisien. De notre côté nos duels défensifs sont gagnés ce qui nous permet de résister… Jusqu’à la 25e minute, un déboulé venu de la gauche, 3 joueurs celtes effacés, une passe en retrait et une frappe bien placée, Hugues est battu. 1 – 1.

Puis le déluge s’invite. Orage intense qui coupe la dynamique du match. Le délégué disparaît… On reprend un peu la balle pendant les 10 dernières minutes de la 1ère mi-temps sans être vraiment dangereux. Le nul à la mi-temps est logique.

15 minutes pour se sécher, se reposer, car il y a du rythme et de l’impact physique.

16h00. Reprise. Brice cède sa place à Romain qui prend le poste de meneur de jeu, Nono recule d’un cran. Dorian remplace Diaz, frustré, qui n’a pas eu beaucoup de ballons et aucune occasion en première mi-temps. Objectif : retrouver une certaine maîtrise technique.

Effectivement, petit à petit nous prenons le dessus, même si les contres parisiens sont tranchants. Nos défenseurs centraux font un grand match. Ils tiennent la baraque.

Et les occasions du Celtic se succèdent, Dorian d’abord, puis Nando perdent leur face à face avec le gardien parisien. Puis Dorian trouve la barre de la tête. Je n’aime pas ça… D’autant plus que Jeremy prend son jaune habituel. Paris était à 10 après un jaune mérité, mais nous voilà à 10 contre 10. Dommage.

Finalement, à la 80e minute, Rémi reprend un nouveau centre venu de la gauche et son coup de tête bien placé fait mouche. 2 à 1. La libération !!! On y croit pour de bon.

Et puis là le fait du match. 82e minute. Alors que nous sommes encore à 10, Romain lève le pied un peu haut, mais aussi haut que son adversaire. Coup franc ? Pour qui ? Pour eux ? D’accord… et de l’autre côté du terrain, l’arbitre vient sortir un carton jaune hallucinant sur Romain. Nous sommes à 9.

Et les 10 dernières minutes seront un cauchemar. 85e minute, corner de la droite, en retrait… Et d’une frappe placée Hugues est battu de nouveau. Pauvre Hugues, quasiment rien à faire de tout le match et déjà 2 buts encaissés.

C’est là que tout s’enchaine. Envahissement du terrain. Rien d’étonnant, ils étaient tout près… 40 spectateurs crient le long de la ligne de touche depuis le début du match.

L’AS Plus Loin pousse… on essaie de contrer… sans réussite. On perd pied.

Encore un contre parisien, entrée de la surface, Max à un contre deux fait faute, mais la balle passe et l’attaquant parisien se heurte au talent de Hugues. Sauvé. Non. Car l’arbitre revient à la première faute. 90e minute. Coup franc au 20 mètres. Frappe à ras de terre, un de nos joueurs se tourne, le ballon passe sous le mur. Hugues est impuissant. 3 à 2. La messe est dite.

On ne reviendra pas. La tête basse nous sortons de la coupe de France. Une fois de plus, le syndrome de l’année d’après…

Le retour en train est morose. Avec pour enfoncer le clou, une rencontre du 3e type, le plus grand connard de controleur Sncf jamais croisé nous a bien fait gerber, assisté par un flic en civil en mal d’adrénaline sans doute. Anecdotique. Je suis triste et en colère. La pression du public le long de la touche, l’erreur d’arbitrage, la volonté de l’adversaire, toutes les excuses sont là. Mais la vérité c’est que nous avons craqué alors qu’on tenait le match. Décevant. Merci aux joueurs et supporters.

Au revoir Auguste Delaune

 Faces à face

CIC : Match de barrage coupe Crédit Mutuel vs. ASC Vivaux : 2 – 2 , 4 TAB à 5 – saison 2021/22

ASC Vivaux reçoit CIC : 2 – 2, 5 TAB a 4
Samedi 12 Mars à 17h00 au stade Vivaux

Buteurs : Diaz, Reno Landi

Résumal 15 jours après Gineste / Xavier

Samedi 12 Mars : 8e de finale de la Coupe de la Mutuelle contre l’Asc Vivaux sur le stade Moruzzo. 
Ambiance finale de tournoi, musique , barquette de frite à 2€, supporters, entrée en ligne des équipes… Le celtic est attendu partout et ça fait plaisir.

Personnellement je suis très heureux de revivre ça à 30 ans et de jouer dans un club qui a l’ambition de tout gagner .

Sur le papier une bonne équipe, un mélange entre la C et la D performante chacune dans leur championnat. Que pouvez t’il nous arriver… ?

Équipe : Xavier – Coluche/Jeremi/Micka/John
– Renaud/Mathieu – Kevin/Max [cap]/Diaz – Rémy  Banc : Dorian/Espo/Geo/Brice/Bertrand

Dans le vestiaire ça papote pas mal, on sent une équipe très sur d’elle !! Peut être un peu trop…

Le coach nous demande de mettre tout de suite de l’intensité et du rythme dans la rencontre afin de ne pas leur laisser une once d’espoir étant nouveau dans cette compétition et avec la crainte de nous affronter.

Malheureusement le trop sur de soi s’est vite confirmé au bout de quelques minutes…

On n’arrive pas à mettre en place notre jeu et nous subissons même quelques jolies gestes techniques de la part de nos adversaires le 10, le 4, et nous subissons quelques occasions sans frais heureusement.

Bilan sans briller le Celtic mène à la pause par deux buts d’avance mais conscient de son petit niveau de jeu du jour… Conscient aussi que l’adversaire tentera le tout pour le tout en deuxième période.

Malgré le 0-2 pour nous à la mi temps grâce à but de Diaz et un but très chanceux de Renaud(aile de pigeon de 20 mètres), on ressent un groupe surpris de ne pas retrouver son jeu habituel et certains joueurs ont même la tête baissée dans le vestiaire devant la production de leurs 45 premières minutes.

Conscient de la réussite et de nos manques dans le jeu, Manu nous redemande de débuter cette seconde période le pied au plancher afin de tuer le match dans le premier quart d’heure pour se protéger et plier ce match définitivement.

Malheureusement nous reprenons cette seconde période un peu plus appliqué les premières minutes mais sans aucun rythme !!
Le malaise du jour est bien présent et on n’arrive pas à se remettre la tête à l’endroit.

Nous disposons de 2/3 occasions pour tuer le match dans ce premier quart d’heure mais toujours une imprécision dans la dernière passe ou le dernier geste alors que notre adversaire avait presque renoncé vu le peu d’intensité dans leur jeu à la reprise et leur public s’est éteind au fur et à mesure de la rencontre.

Malheureusement ce qui nous pendait au nez va arriver avec une grosse erreur d’arbitrage. Penalty inexistant sifflé pour Vivaux. Je le touche mais n’arrive pas à le sortir… 1-2

Leur publique reprends espoir et l’ambiance devient électrique !! Un véritable 12e homme que l’on vient de réveiller par trop d’imprecisions et de suffisances dans notre jeu.

Poussé par tout son stade, Vivaux reviendra logiquement au score en fin de match sur un très beau coup franc que je ne je peux sortir étant masqué au départ de la frappe. 2-2

Pas de prolongation en Coupe de la Mutuelle.
Nous nous préparons donc à une séance de tirs au but. Les 5 premières tireurs retireront si égalité à la fin des 10 premiers penaltys.

On commence mal notre Renaud national qui n’a jamais raté un penalty dans sa vie voit sa frappé s’écraser sous la barre taper le sol et ressortir. Apparemment sur les images ce penalty était rentré mais le second arbitre dejuge le premier… Penalty manqué.

J’en sors un juste après et on va au bout des 10 penaltys pr une égalité parfaite. Début de la deuxième série avec mort subite.
Le premier joueur de Vivaux marque le sien et malheureusement Renaud manquera son second penalty.

Les tribunes explosent de joie les joueurs de Vivaux tombent par terre ou courent dans tous les sens…

Belle leçon à retenir pour l’année prochaine et la suite de la saison en Coupe de France.

J’espère que nous essuierons cet échec par deux premières places en championnat et une nouvelle victoire en coupe de France cette année.

Ce n’était qu’un faux pas , l’ADN DE LA VICTOIRE doit rester en chacun de nous les celts !!

Hail ! Hail !

CIC : 1/16ème finale Coupe de France A. Delaune vs. Eiffage FSGT 94 : 8 – 1- saison 2021/22

CIC reçoit Eiffage FSGT 94 : 8 – 1
Samedi 26 Février à 17h00 au stade St Tronc Didier

Equipe : Hugues, jeremy Jeres, jonathan Klock, mickael Paniaga, aunad Collin, mathieu Raymond, idir Ouazoug , kevin Goslan,nicolas Freire, renaud Landi, dorian Andrea, cyril Diaz, maxime Lorin, macara Long, geoffrey Hachette, anthony Sabourin.

Coachs : gilles Dargent, nabil Ouajjou

Supporters une cinquantaine tout en couleur!!!!!!!!!!!!!

Buteurs : Diaz(2buts), Kevin, Geo, Nando(3buts), Dorian

Résumé dorian

Samedi 26/02 rdv 16h au stade pour les 16e de finale de la coupe de France face à EIFFAGE 93 . Toujours dans la bonne humeur on rentre aux vestiaire avec John en meneur de son.Début de l’échauffement avec une bonne intensité.Début du match idéal puisqu’au bout de 5 minutes de jeu Diaz d’une frappe puissante vient crucifier le gardien adverse. 1-0, les celtes prennent confiance et ont raison car peu de temps plus tard goleador Kev marque le deuxième but, et dans la foulée l’intenable Diaz et d’un ciseau très bien réalisé marque le 3e but ! C’est beau ! A noté que Jerem la tête turc a pris un carton blanc, il a rien askip 🤷🏻‍♂️😂. EIFFAGE nous endort un peu et marque leur seul et Unique but du match, 3-1. Mi temps.Début seconde mi temps, les buts coulent à flots puisque jumeaux ( nando Nueve ) marque un triplé, Geoffrey 1 , et Dorian 1.2 passes dé de Jerem ( fallait que je le dise dans le texte ) 😉.Bravo à tous ! Et que l’aventure continue ! 😉💚🤍🍀