Championnat FSGT 2001/2002 : 1 ère journée : Batisseurs Aubagnais – CIC B : 2-5

Y’a rien la?

By ALEX DESBONS

Lundi 24 Septembre 2001 : 1 ère journée de championnat FSGT senior du lundi au stade de la botte à 20h00 :

Batisseurs Aubagnais – Celtic Irish Club B : 2 – 5

Buteurs : Mathieu Zimny (2 Buts), Olivier Bizeau, Jeremy Pacini, Laurent Colognoli

Equipe : Biagini Guillaume, Pacini Jeremy, Zimny Mathieu, Valery Laurent, Catanese Philippe, Stecca Olivier, Colognoli Laurent, Darmagnac Sylvain, Hachette Guillaume, Bretones Brice, Haguet Benoît, Bizeau Olivier, Munoz Romain, roux Nicolas, Munoz Olivier, Pouchol Sylvain ; Coach : Desbons Alex/ jean-Christophe Tourtet

Pour la première rencontre officielle de son histoire, le CIC 2 (appelé désormais CIC  » B « ) a répondu présent. Lundi 24 septembre 2001, sous un ciel gris digne de Glasgow, nos celtes ont donc disputé le premier match de leur championnat. A l’arrivée au stade de la Botte à Aubagne, l’ambiance semble être détendue. Les joueurs rigolent et entrent sur le terrain après avoir attendu un vestiaire pendant près d’une demi-heure(merci gardien).

Cette décontraction n’est pas qu’apparente! Dès la deuxième minute, le CIC ouvre le score. P’tit Guillaume lance clém à droite qui centre instantanément. Olive Bi reprend d’un tir sec que le gardien repousse mais Zim a suivi.0-1. Les supporters, venus « nombreux », sont ravis. On ne pouvait pas rêver mailleur début de match… Et pourtant si! Dans la minute qui suit, le CIC récidive d’un lob plein d’audace de Bi sur un mauvais dégagement du gardien adverse.0-2

Cette confortable avance a toutefois un effet néfaste, déjà entr’aperçu lors des matches de préparations: le CIC recule. Les lignes se font plus éloignées et l’abnégation de chacun ne suffit pas a compenser un collectif en perdition. A la demi-heure de jeu, les Batisseurs Aubagnais réduisent le score sur corner: 1-2. Cinq minutes plus tard, il s’en faut même de peu, d’un poteau à vrai dire, pour que les adversaires égalisent. C’est donc mal en point que le CIC rentre au vestiaire, pas mécontent que darma, pour l’occasion homme en noir, siffle la pause.

Au retour sur le terrain, la décontraction a donc disparu. Malgré cinq première minutes offensives, l’attaque cicienne, menée par Darma et Stecca, reste muette et le match reprend rapidement la même tournure et les efforts et l’acharnement de Jeremy, Romain et P’tit Guillaume au milieu ne suffisent pas à éviter l’inévitable. A la 65 ème les Aubagnais égalisent d’un tir à bout portant : 2-2. Les affaires du CIC semblent mal engagées et le public craint le pire. C’est sans compter sur les valeurs Celtes, valeurs parfaitement illustrées par le but, cinq minutes plus tard, de Jeremy qui s’arrache pour reprendre un tir de Lolobispo relâché par le gardien : 2-3. Ce but va complétement libérer le CIC. Dès lors, les Celtes vont gérer, aidés en cela par un changement tactique de Jean-christophe visant a renforcer le milieu de terrain. La défense, menée par un grand Mimet, reste en place et GD Guillaume, Lolo Valéry, Brice le Tendron, Sylvain Pouchol et Clém vont déjouer successivement les plans de l’attaque adverse. Reste à l’attaque Cicienne de parachever cette bonne fin de match. Ce sera fait dès la 73 ème avec un centre en retrait de Bi pour Nico Roux qui, d’une passe limpide, ouvre la voie du but à Zim : 2-4. Les Batisseurs Aubagnais ont la tête sous l’eau et certains esprits commencent à s’échauffer. A la 85 ème Romain craque et il faut plusieurs joueurs celtes pour l’empêcher de répondre par les poings aux insultes aubagnaises. Heureusement, Bi et Lolobispo effaceront ce point noir d’un but magnifique à la 90 ème, Lolo reprenant d’une volée spendide un centre parfait de Bi : 2-5. La fête aurait pu être encore plus belle si zim ne sétait pas pris pour Bakayoko mais nous ne lui en tiendrons pas rigueur (on ne peut pas être lensois et parfait, c’est bien connu).

C’est donc par une victoire que le CIC B entame son championnat. Souhaitons qu’il le continue de la même manière; Une chose est sûre, certaines valeurs ne changeront pas: les pintes ingurgitées en grand nombre après le match sont là pour le prouver!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.