Championnat 14ème journée Séniors à 11 Saison 2017 – 2018 CIC A vs BOULASS FC : 2-2

FSGT LEAGUE SENIOR GROUPE C : DAY 14

Résumé by Lucho

Stade SAINT-LOUP (On y avait pas mis les crampons depuis plus de 10 ans !!)

Lundi 19 Février 2018

CIC A vs FC BOULASS 2-2 (SCORE MI-TEMPS 1 – 2)

Buteurs : Marco, Anthony

Passeurs : Philou, Romain Cini

Equipe: Rémi Patroglou – Hugo les bons tuyaux/Antho jean Neymar/Bardu Avec un U/Bardy Bounar– La garde Romaine/Azybye/216 – Marco + 15*/Karim + 30*
*Kilos
Remplaçants : Kallo Gérom – Kalatze – Philou

Dirigeants : Steph Pian – Manu le spartiate du hockey marseillais  – Pierrot le sorcier – Tonton + tard

TITRE : Vieux motard que jamais

Tout d’abord, je tiens à vous adresser mes plates excuses pour ce retard.
Je vous casse les couilles toute l’année pour que vous fassiez le reportage le jeudi suivant avant minuit caché de l’ain terre net faisant fois, mais je peux vous assurer qu’avant, je n’avais pas de vie et trouvais du temps seulement la nuit pour faire les reportages.

Et quand je vous parle de la nuit, c’était la nuit noire, celle qui commençait vers 3 heures du mat en rentrant du boulot.

Mais bon, j’avais 30 ans et la nuit mes yeux restaient ouverts sans aucune substances illicites ni interdites par les pouvoirs publics si ce n’est un doux breuvage noir bien crémeux sur le dessus que je consommais sans modération.

Les 1ères années, je ne laissais le choix à personne de les faire et les faisais tous ! Et à la main svp, avec le stylo, les feutres et je les affichais au pub ensuite.

Comme la plupart des joueurs étaient d’origine Anglo-saxonne, ça leurs faisait un petit cours de Français et je les voyais se marrer à essayer de traduire.

Puis vint le temps des ordinateurs et des mises en pages fastidieuses avec ce putain de format Word et ses nombreuses incompréhensions pour y glisser des formes, des paragraphes, de la couleur et des Wordart.

Je me rendais fou, mais le résultat était toujours un plaisir.

Puis, le grand Alain (Ternet) fit son apparition. Tout devait être sur le site….
On me demanda même de retaper tous mes reportages à main pour le site…Encore des dizaines de nuits blanches…
Puis, il fallu évoluer et passer à un format qui puisse aussi s’intégrer aux mobiles.
Et là ce fût le drame. Tous mes reportages, toutes ces milliers d’heures disparurent au profit du progrès.

Mais il paraît que ce n’est pas perdu m’a t’on dit…qu’un jour on aura l’occasion de les remettre en ligne et de pouvoir se délecter des boulets de canon de Bubu, des coups de boule de Vauque, des cadeaux de Papa Rubi, des gueulantes de Delhaye, des mises au point de Mimet, des tactiques de Kiki, des encouragements de Pierrot (déjà) et de la centcinquantaine de buts marqués par votre serviteur qui n’a pas usurpé son numéro.
Oui, c’était un temps d’un autre temps. Un temps ou les moins de 20 que dis je 30 ne peuvent pas connaître, mais j’étais déjà là !

Je sais que nous sommes à un moment clé de notre équipe.
Il avait déjà été évoqué l’année dernière la possibilité, l’envie, le moment opportun de grimper d’un étage ou plutôt d’en redescendre un et de passer en vétérans.
Le référendum avait donné un avis partagé de continuer avec les plus jeunes.
Il semble que cette année la tendance se soit inversé et qu’il soit peux être possible que nous passions dans la catégorie qui nous ressemble le plus. Moi je n’en suis pas si sûr, mais le groupe est plus important qu’un seul avis et il faudra respecter l’avis de l’équipe.

Si je refais un peu d’histoire, c’est que ce stade Saint-Loup me fait remonter pleins de souvenirs.

Nous avons souvent joué sur ce stade par le passé, mais plus depuis plus de 10 ans au moins.
La grosse troupe de Saint-Tronc qui nous a rejoint voilà maintenant une dizaine d’année n’y avait jamais joué par exemple.

Moi, j’aurai été incapable de m’en souvenir. Ma bite a vu certainement plus de douches que de chattes dans notre belle ville…Bon c’est vrai que je suis marié, divorcé et remarié et que j’ai toujours été fidèle, mais avant ma 1ère bague, je n’étais ni dans un couvent, ni au sacerdoce.

Stade Saint-Loup donc, stade caché au fin fond d’une impasse en plein carrefour du futur de Marseille et de sa L2 Nord bientôt totalement achevé et du début des travaux du BUS.

Pas le 12 à Baka, mais celui qui nous mènera directement à la pointe rouge sans passer par la case Sainte-Anne.

Ici, le temps s’est arrêté. La couleur du stabilisé n’a pas pris une ride, les vestiaires peut être un coup de pinceau et les douches un coup de plombier.

Nous arrivons au moment ou le gardien trace les lignes, je ne dis pas le terrain car il n’a fait que les lignes….

Pas de rond point central donc, et encore moins de demi rond point de la surface qui fait comme chacun sait le rayon à partir du rond point de penalty.

Mais bon, il fait les lignes déjà c’est pas mal…On a vu d’autres stabilisé par le passé ou seul le jugé faisait office d’aire de jeu.

Apparemment tout le monde est là sauf le Schtroumpf infirmier.
Seb nous fait croire que son fils a pris son maillot dans son sac alors qu’il l’a lamentablement oublié sur la table, on lui en prête un donc.

Le FCB arrive…bon ce n’est pas le FC Barcelone mais le FC Boulass, que nous n’avions jamais affronté.

D’après leur classement, ils sont à notre niveau, mais ont pratiquement la meilleure attaque du groupe contrairement à nous…et à les voir arriver, on comprend.

Pratiquement que des jeunes et noir en plus.
Inutile de me faire passer pour un raciste, mais on connaît la vitesse de nos amis, c’est juste un constat et je suis certain que le lecteur comprend ma supputation colorée.

De plus, à la lecture des licences, armé de mes lunettes, ça me pique les yeux : certains n’étaient pas nés quand le pub fit couler sa 1ère Pint ! Oh merde, on va courir…alors je rentre prendre mes gants pour avoir une meilleure accroche sur leurs maillots.

Dès l’entame du match, malgré l’exiguïté du terrain, effectivement, nous courrons bordel, nous courons après le ballon, nous courons après le FCB et bientôt nous courrons après le score à la 27ème minute.

Malgré déjà quelques alertes et quelques sauvetages de notre Rémi, ils ouvrent la marque fort logiquement.

Mais nous ne sombrons pas, bien au contraire.
Nous commençons à nous adapter à ces mauvais faux rebonds et même Hugo fait des passes correctes dans des petits périmètres.

Nous obtenons un bon coup franc que Philou, fraîchement rentré, distille sur la tête de Marco qui aux 6 mètres nous recolle au score.

Il faut dire que l’entrée de notre numéro 10 nous fait beaucoup de bien. C’est un peu le seul à conserver le ballon proprement à nous faire sortir de nos zones de défense.

Alors que le jeu s’est équilibré nous allons rejoindre la mi-temps sur ce score de parité.
Mais un ultime contre attaque vient brouiller nos plans.
Sur un exploit personnel, leur attaquant se joue de notre défense centrale et envoie un missile dans la lucarne opposée…magnifique à regarder de là ou j’étais placé.
J’ai presque envie d’applaudir, mais je me contente tout de même de le féliciter au moment ou l’arbitre siffle la pause.

Merci Monsieur m’a t’il répondu ce petit con !
Qué Monsieur, il m’a pris pour un spectateur ou quoi ? Faut dire que dans cette 1ere mi-temps, c’est un peu à ce rôle que j’ai joué.

On est conscient que nous allons avoir du mal à revenir au score quand même.
Vraiment une belle équipe en face, on se demande même pourquoi ils sont à notre hauteur au classement dans le ventre mou de ce groupe C.

On va quand même tout donner bien entendu dans cette 2ème partie du temps. Vous connaissez la rengaine…bon les gars, on est sérieux, on donne tout, on regrette rien, on resserre les lignes etc…
Bin oui, c’est bien ce qu’on a fait pour une fois.

Sur ce petit périmètre qu’est le stade Saint-Loup et ce stabilisé bosselé, les 2 équipes nous offrent un spectacle pas trop dégueulasse.

Léger avantage au FCB mais nous arrivons à les contenir la plupart du temps.
Et quand ce n’est pas notre défense, ni notre Fabulous Rem qui s’en occupe, ce sont les poteaux et la transversale.
La chatte est de notre coté ce soir ! Ce n’est pas si souvent alors profitons-en.

Coach Steph, fait de nombreux changements et de nombreux essais pour que tout le monde profite.

Il tente même de faire revivre un temps que les moins de….bon vous connaissez la suite….en remettant votre serviteur au poste de ses débuts.

Et ça marche ! Bon, ok, je n’ai ni cassé la cage, ni mis 3 défenseurs sur le cul, ni catapulté le cuir dans la lucarne, mais on a pressé plus haut et ressorti en position haute le ballon plus proprement.

Et puis quoi ? Bin Cini il a centré….il a cen-tré….Antho il a marqué….il a mar-qué ! On a égalisé…éga-lisé !!

Oui d’un coup de boule de sa figuane rasé de têtequila fada, alors qu’il ne restait que 10 petites minutes, nous sommes revenus dans la partie.

Les 10 dernières minutes furent pénibles. D’un coté comme de l’autre, tout pouvait basculer.

Une balle sur la transversale (encore) nous fit croire au pire.
Puis sur un des derniers ballons balancé devant par notre défense, à l’ancienne, un petit ballon dévié par ma tête poilue dans la course de Karim nous fit croire au miracle.
Lancé avec ses 30 kilos en trop, il réussit par garder l’avantage sur son défenseur central qui le coursait en utilisant toute la partie immergée de son corps.
Il ne restait que le gardien à battre facilement pour la classe de notre attaquant.
Alors il nous gratifia du pointu le plus pourrave de la saison.
Le ballon alla mourir à 3 bons mètres du poteau avec tous nos ultimes espoirs.

Tant pis, nous nous ne pouvions espérer mieux ce soir, le nul était déjà pas si mal.

Retour au vestiaire, toujours invaincu donc.
L’année 2018 n’est finalement pas trop mal parti. Et pour des vieilles comme nous, contre des minots, moi je trouve qu’on a encore largement notre place en sénior.

Bien entendu Seb est le 1er sous la douche et le 1er à partir, et bien entendu, il a oublié encore un truc.
A moins que ce soit son fils.

Nous, les Celtes, les vrais, on va pas boire un coup, on va se saouler et oublier qu’on a pas gagné ! Mais bon, on a pas perdu et depuis un moment maintenant !

Voilà, ce reportage est fini juste après l’égalisation de Flotov contre Nantes, car dans mon emploi du temps, le seul que j’ai pu trouver, c’était de ne pas aller au stade pour pouvoir le faire avant et après le match de l’OM.

Au moins je me suis pas gelé les couilles…

HAIL ! HAIL ! THE CELTS ARE HERE !

AILE AILE ZESSELTORIRE !

TONYGOAL

5 réflexions au sujet de « Championnat 14ème journée Séniors à 11 Saison 2017 – 2018 CIC A vs BOULASS FC : 2-2 »

  1. Steph

    Un reportage plein de vie, de petits histoires du CIC qui ont permis d’écrire la grande Histoire du club !!! Merci pour tout ça Tonygoal !!!!

    Merci aussi aux joueurs d’y avoir cru jusqu’au bout dans ce match dans lequel nous aurions pu faire un hold-up même si le partage des points est mérité : avec cet état d’esprit (et ce terrain plus petit…) nous aurions pu avoir de bien meilleurs résultats en 1ere partie de saison.

    Nous savons ce qu’il nous reste à faire !!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *