Championnat 9ème journée Vétérans à 11 Saison 2017 – 2018 AESC EL CASBAH vs CIC : 2-5

Vendredi 19 janvier 2018

Stade Espéranza 20h00

Buteurs : Nabil(×2) , Seb, Mika, Fred Ville

Résumé : Gillou (gilles Dargent)

Vendredi 19/01/2018 : match de championnat CIC V – AS CASBAH
5 – 2 – stade Esperanza (espérance pas de Tunis).
Compo de coach Mimet : Miguel – Manu, Gilles, Alain, Gillou – Mika, Stan, Stiven, Jeremy, Nabil, Fred Ville
Banquette : Seb, Virgile, Nicolas de retour, Mathieu du foot à 7.
Boucher en supporter fidèle.
De l’ombre à la lumière
Je n’étais pas bien fier vendredi dernier en arrivant à St Julien… des années de disettes avec mes potos vétérans m’ont mis le moral dans les chaussettes usagées. Et du coup ça ne sent pas si bon en arrivant.
Stade en version lumière tamisée, atmosphère fraiche et romantique. Dans le vestiaire un frémissement, je ne sais pas, comme l’envie de tordre le coup à la malédiction.
Puis ce discours de notre coach Mimet, viril mais correct. Un peu plus appuyé que d’habitude, plus de conviction c’est sûr.
Le début de match n’est pas vraiment à notre avantage, on sent de la maîtrise technique chez nos adversaires et de la vivacité chez leurs attaquants. Parallèlement, on sent bien aussi que les Casboys ne sont pas venus pour défendre mais pour tripoter le ballon et filer le plus vite possible vers le but.
Alors le CIC contre, se procure déjà des occasions, des deux contre un, mais la dernière passe n’est pas assurée, donnée dans le zig pour un appel dans le zag. Contretemps, contrepied, contre nous-mêmes il est difficile de lutter. Et sur une belle transversale, un Casbahiote venu du diable vauvert reprend de volée du plaaaaat du pied la balle… Miguel va chercher au fond des filets ce ballon que j’ai mal jugé, faute de lumière sans aucun doute… 0-1
Mais nous n’abdiquons pas. Pour autant, nos adversaires se font plus pressants, nous ne ressortons pas longtemps avec le ballon, trop de déchets. Et sur une énième offensive, après trois ou quatre appels meurtriers dans le dos de la défense, j’en ai encore mal aux reins, la flèche de Marakech se joue de tous les défenseurs, une deux dans un petit périmètre, pivot fulgurant, et d’une frappe molle mais spontanée trompe Miguel qui s’attendait sans doute plutôt à une lucarne qu’à un pointu droit au but. Votre serviteur n’est pas plus fier qu’au début du match. Je viens de me faire mystifier… 0 – 2
Mais tout arrive à qui sait attendre. Alors que la mi-temps s’approche le TGV de Tunis fatigue et me laisse m’échapper sur l’aile croyant avoir affaire à une vieille 2CV rouillée, une-deux, fixation, centre enroulé au cordeau dans le dos de la Casbah et reprise de notre Casbahiote à nous, Nabilou, qui avait bien senti le coup. 1-2
Quel opportuniste ce Nabilou ! Il sent les bons coups. Ce but nous remet en route… dans nos têtes rien n’est fait. Leur défense est fébrile, on sent qu’on peut retourner la situation.
La seconde période s’avère complètement à notre avantage. Retournement de situation, à nous le ballon, à eux les contres. Et sur l’un d’entre eux, Miguel sauve la baraque contre la Casbah. Yallah !
Nous gagnons les duels, et sur une bonne récupération de Jeremy, en grande forme, les pendules sont remises à l’heure avec un centre en retrait pour Seb qui du plat du pied égalise. 2-2. Les mouches ont changé d’âne.
Dès lors nos adversaires ne se tiennent plus. Ils se jettent à l’offensive sans réfléchir, obtiennent quelques coups de pieds arrêtés mal négociés. Ils n’imaginent pas que nos attaquants aussi peuvent courir vite vers le but lorsque la confiance revient. Et nos attaquants vont poignarder la Casbah en plongeant dans le dos de leur défense atone.
A trois reprises, sur le côté obscur du terrain, la force gagne tour à tour Mika, Nabil et Fred pour plier le match en trois contres fulgurants. 2-5. Trois buts remarquables, trois duels gagnés, trois frappes cadrées… L’efficacité est là. La confiance retrouvée, preuve en est ce magnifique piqué de Mika… avait-il lui-même conscience qu’il savait faire ça !
Ce score est assombri par la blessure de Miguel qui sur une sortie voir le joueur de Casbah aux chaussettes du PDSG ne pas s’arrêter et lui retourner le pouce obligeant Mika à enfiler les gants pour la fin de match.
Bref. Tout sourit en cette fin de match, et me voilà ravit d’avoir jeté ce chat noir aux oubliettes… Au fait, il était où Olivian vendredi dernier ?…ahaha… je vais me gêner mon chaton !!!

5 réflexions au sujet de « Championnat 9ème journée Vétérans à 11 Saison 2017 – 2018 AESC EL CASBAH vs CIC : 2-5 »

  1. Steph kro

    Beau résumé mon gillou , quand on croit un peu plus en nous on arrive à faire des choses incroyables ! Se faire des passes ? Aider son collègue et gagner les duels et gagner des matchs !

    Répondre
    1. Michael

      Moi monsieur je marque pas souvent mais toujours avec panache et style… La conscience je laisse cela aux psychologues du vendredi soir…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.