Coupe de France 2016/2017 : 1/2 finale : CIC – AS Margeray : 3 – 1

Samedi 27 Juin 2017 : 1/2 finale de la coupe de France : CIC – AS Margeray à 16H30 au stade Caujolle.
Buteurs : reno landi(fois2), Geo hachette

Résumé by Xavi
Demi finale coupe de la marseillaise.
Stade Caujolle
Temps: Très très chaud !!
Synthetique: Très bon état
Compo: Hugues – Jo, Maxou, Ben, Toto – Alex, Renaud, Xavi, Nico, Geo – Diaz
Remplaçants: Yannick, Loris, Maca, Couli, Fred
Le rendez-vous fut donné plus tôt que d’habitude pour que notre coach ait plus de temps pour la causerie d’avant match. Comme il se doit pour une demi finale, tout le monde était a l’heure (une première).
Dans le vestiaire règne une bonne ambiance, quelques rigolades mais aussi une petite frayeur de la part de notre attaquant du jour qui n’avait qu’une pièce d’identité numérique. Le President, Mr Darma, ouvre sa pochette cartonné d’écolier pour relire le règlement. En deux temps trois mouvements, et pas comme au ballon, il trouve l’ouverture en indiquant que les CI numérique sont acceptés.
La causerie peu alors débuter et pour changer nos habitudes, le coach nous donne la compo 1h avant le match. Cela permet aux joueurs de se mettre en condition.
Le schéma tactique est disposé sur le tableau et les pions bougent dans tous les sens. Mais grâce à l’expérience du groupe et connaissant notre coach, nous avons tout compris au premier coup.
Nous pouvons alors commencer l’échauffement qui ne pu se terminer comme on le souhaitait car l’arbitre va contrôler les licences.
La tension commence à monter.
Dans les gradins nos supporters arrivent par petite vague.
Nous faisons une entrée de ligue des champions et c’est à ce moment que le kgb se montre. Merci au KGB.
Le match débute et le système tactique mis en place par notre coach, un 4-5-1, nous apporte la maîtrise du ballon et surtout étouffe l’adversaire au niveau des relances. Nous prenons rapidement le dessus et nous nous créons une bonne occaz mais Diaz écrase sa frappe. Cette domination porte ses fruits à la 9ème minute sur une interception au milieu et une relance côté droit. Nico élimine son vis a vis mais ce dernier commet une faute à 30 mètres de leur but.
Avec son pied gauche magique, Nico tire le coup franc, Xavi devance son défenseur pour mettre la tête, le gardien repousse le ballon et renaud, qui suit bien l’action, pousse le ballon au fond des filets. 1-0 pour les green bhoys.
Malgré l’ouverture du score nous continuons à jouer haut, nos défenseurs gagnent tous les duels, au milieu nous prenons tous les ballons de la tête malgré la différence de taille. Nous mettons en place notre jeu de passe, nous sommes continuellement en mouvement et Diaz nous régale avec ces incessants appels dans l’espace qui mettent en porte à faut leur défense mais sans trouver la faille pour accentuer notre avantage.
Eux procèdent en contre, et sur un de leur contre, Jo gagne encore un duel au niveau du rond central mais celui-ci est très important car si le joueur passait, il avait le champ libre.
A la 30eme minute, Geoffrey, qui a fourni beaucoup d’effort, cède sa place à Maca. Puis 10min plus tard, c’est au tour de Nico de céder sa place à Geoffrey.
Nous arrivons à la mi-temps sans être mis en danger mais le résultat reste minime.
Nous entamons la deuxième mi-temps avec Loris attaquant. Nous continuons à poser le jeu et à faire tourner plus le ballon comme on sait le faire. Après plusieurs passes, nous arrivons à trouver l’intervalle côté droit, Xavi centre vers Geo, le défenseur le devance, mais Geo ne lâche rien, récupère le ballon, une-deux avec Loris, et trompe le gardien en frappant du gauche. 2-0, le break est fait.
Nous avons besoin de jus, Fred procède à un changement, Yannick à la place de Xavi.
Margeray essai de pousser mais notre défense est impériale tout comme Hugues qui nous sort l’arrêt au bon moment.
Alex continu son travail au milieu, ratisse beaucoup de ballons, Yannick apporte sa sérénité et sa conservation de balle, tout comme Maca. Jo et Toto prennent de plus en plus leur couloir pour apporter le danger. Et sur une de ces actions, Jo déborde côté droit, prend de vitesse le dernier défenseur arrive sur la ligne de but au niveau des six mètres, centre en retrait mais Loris frappe à côté.
Les débordements ne cessent, puis côté gauche Toto prend le dessus sur le défenseur, fait une passe dans l’axe, Geoffrey lance Loris côté gauche qui centre sur Renaud pour marque le troisième.
C’est la folie et sur le terrain et en tribune !
Puis sur une récupération de Ben côté gauche, celui-ci lance Geoffrey au niveau de la ligne médiane, qui prend son défenseur de vitesse qui ne peut que faire faute. Le défenseur vient s’excuser, les supporters adverses appellent Geoffrey de tous les noms d’oiseaux, mais Geoffrey pensent que ces mots doux proviennent du défenseurs et après une malencontreuse bousculade, les deux joueurs voient rouges et sont privés d’une finale.
Nous avons l’occasion d’aggraver le score un autre débordement de Jo qui cette fois-ci va droit au but mais voit sa frappe passer à côté.
75eme minute, Couly remplace Renaud.
Sur une phase de jeu, Couly veut faire tourner le ballon en s’appuyant sur sa défense mais le ballon arrive dans les pieds de l’attaquant qui ne gâche cette offrande et réduit le score. 3-1 et il reste 10 min. Margeray essaie de pousser un peu plus mais sans grand danger. Le match devient interminable suite aux 5 min d’arrêt de jeu. Les arbitres sifflent la fin du match. Le Celtic tient sa finale.
Rendez-vous le 24 juin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.