Championnat vétéran à 11 2015/16 : Journée 16 : SCM Allauch – CIC v11 : 2 – 0

Résumé by mimet
Vendredi 25 Mars 2016 : 16 éme journée de championnat au stade Pied d’autry à 20H00 :
SCM Allauch – CIC v 11 : 2 – 0

Terrain synthétique
Vestiaires biens, douches correctes.
Arbitres : Correct

Allauch – CIC V: 2-0 (MT 2-0)

Compo : Miguel ; Virgile – Cristobal – Nicolas – Thomas – Gillou ; Gérald – Steph – Olivian – Michaël ; Nabil
Remplaçants : Alain – Stan – Gilles – Bruno – Fred – Seb
Entraineur : Mimet
Supporter : La reine des neiges et tonton

Désolé pour le retard mais les contraintes perso et pro ne m’ont pas permis de réaliser avant ce résumé. Je vais essayer de le faire de mémoire mais c’est pas gagné donc désolé s’il n’est pas complet et si j’ai oublié certaines actions.
Donc nous jouons contre Allauch, belle équipe qui nous avait copieusement corrigée au match aller. Tout le monde arrive plus ou moins à l’heure et l’on peut commencer à préparer ce match. J’insiste sur le fait que lors du dernier face à face nous avions pris l’eau sur les côtés (surtout le droit avec les plongées dans le dos du chinois). Je demande à Nico de jouer bas pour couper les courses et surtout de ne pas jouer le hors-jeu. Idem avec les latéraux à qui je demande d’être extrêmement vigilants.
Le match débute et nous sommes bien en place. On presse bien sans trop se découvrir. Petit à petit le bloc remonte. Sur les ballons en profondeur Nico fait le job en récupérant les ballons. On se fait des petites frayeurs comme ce ballon relâché par Miguel mais qui au prix d’une belle détente récupère le ballon alors que l’attaquant adverse se voyait inscrire le but… Autre situation chaude le sauvetage sur la ligne de la tête de Gillou. Devant Nabil erre comme une âme en peine, sevré qu’il est de ballon. Alors que l’on prend de plus en plus confiance, sur un énième ballon en profondeur Nico le récupère et essaye de remonter le ballon, il le pousse malheureusement un peu trop loin et en voulant le récupérer percute le milieu adverse. Son genou ne supportera pas l’impact. Il sort et est remplacé par Gilles. Pas le temps de se mettre dans le bain que suite à un corner, Cristo trop court et Steph trop passif laissent le joueur adverse battre Miguel d’un coup de tête rageur.
Là où l’on voit que quelque chose à changer dans notre mentalité c’est que l’on reste calme et que l’on essaye encore de jouer. On ne se débarrasse plus du ballon au contraire on essaye de construire même si l’on subit. D’ailleurs sur un ballon de contre Nabil est envoyé dans la profondeur côté droit, alors qu’il se trouve encore dans notre moitié de terrain. Le libéro surpris et dépassé lève le bras en désespoir de cause… Sauf que l’arbitre siffle hors-jeu… Ce qui a le don de me mettre en colère. Petite cause grand effet sur le ballon suivant on a du mal à se dégager et une reprise imparable pleine lucarne nous fait rentrer aux vestiaires sur un score de 2-0.
Je remobilise les troupes, insiste sur le fait qu’il faut aller à l’impact et surtout ne pas baisser les bras. Les changements s’opèrent tout au long de la rencontre. Les débats sont équilibrés et voit notre possession de balle croitre. On est plus présent dans leur moitié de terrain. Pas de réelles occasions de buts mais plus des situations dangereuses. En face on joue le contre mais Miguel et Gilles veillent au grain. Bruno applique à merveille comme toujours le principe de l’impact.
L’arbitre siffle la fin du match sur ce score de 2-0. La défaite est là mais le contenu et l’état d’esprit étaient là aussi. Même si la saison est proche de son terme nos contenus ne sont plus les mêmes. Les regrets que l’on a aujourd’hui est de ne pas avoir accroché quelque chose alors qu’en début c’était juste de ne pas avoir fait trois passes. Continuons ainsi et ça va payer. J’en suis sûr et déjà à la Ciotat où mon petit doigt me dit que l’on va faire un vrai carton 😉
Ensuite comme d’habitude go to the pub malgré France-Hollande pour pizzas bières commandées par Tonton qui nous a permis de manger.
Au fait mon annonce de jouer avec vous le vendredi d’après était à la base un poisson d’avril…

Hail Hail Hail

Hail Hail Hail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.