CIC V7 du Vendredi : match amical vs. ASCE 13 B : 8 – 1 – saison 2020/21

ASCE 13 B reçoit CIC V7 du Vendredi : 1 – 8
Vendredi 25 Septembre à 20h00 au stade Peypin
Buteurs : jeremy(2buts), pascal, charles sur peno, darma, CSC, Fred cohen (2 buts)

Résumé by gilles arnaud

Equipes : Thierry B., gilles arnaud, gilles dargent, pascal, charles, darma, seb R., fred cohen, fred genre, jean rené, jeremy garcia, schramm et alain K en supporters.

Il y avait foule ce soir là sur le terrain de Peypin, malgré un vent glacial et turbulent à ne pas mettre le nez dehors. Alors de là à se changer à poil sur la touche, avec pour seul pagne le masque sur la figure de Darma, fallait en vouloir. La dream team était là au rendez-vous. Jugez du peu :
Thierry le magnifique dans les buts,
la défense de fer des 2 Gilles, totalisant à eux deux plus de 100 sélections (annuelles!), renforcée sur l’aile par Seb et relevée de temps en temps par Pascal,
le milieu de rêve : les 2 Fred (le blond et le brun), Jean (de René), Charly, (Pascal en piston depuis l’arrière)
l’attaque de feu : Darma (la gnaque), Jerem ‘junior’
Et pour le coaching, l’irremplaçable Alain, secondé par Steph, aux remarques ‘cisaillantes’ et non moins avisées.
En face, çà donnait plutôt l’impression de ‘blanche neige et les sept nains’. Dès le début du match, l’impression se confirme. Le Celtic monopolise le ballon et rapidement mène à la marque par 1 puis 2 buts par les ‘minots’ Jeremy et Pascal. Entre ses deux buts et entretenir l’espoir adverse, Gilles (A) se fait déstabiliser par les longues jambes élancées de l’attaquant, le ballon va à la main ou la main va au ballon: penalty crient les peypinois, le VAR étant exceptionnellement congelé ce soir-là. Après tout, il fallait bien çà pour réchauffer un peu Thierry. Contre-pied parfait : 1-1 balle au centre. Mais le Celtic en remet une louche : balle en profondeur de Gilles (A) pour Jérémy, qui s’affale dans la surface, bousculé et crocheté. Penalty, tiré par Charly entré fraîchement, contre-pied et but. Peu de temps après, Gilles (D) se sent des ailes et mène un raid sur la gauche, centre en retrait sur Charly qui reprend de volée. La balle fracasse le poteau gauche, flirte avec la ligne de but et ressort à droite. Echec mais pas mat. Il faut attendre juste 2 mn de plus pour que Fred porte l’estocade : 4-1 à la mi-temps.
Seconde mi-temps, changement profond de l’équipe : faut bien faire souffler les canassons, surtout les vieux.
Le match reprend et on assiste à une attaque-défense. Visiblement l’adversaire veut préserver le score, et tient bon son catenaccio. Mais les digues finissent par céder sous les coups de butoir de la marée verte. Tir lointain de Seb qui s’écrase sur la transversale, puis coup franc puissant de Pascal, dévié par un défenseur adverse qui prend le gardien à contre-pied : 5-1.Fred C. claque un joli but tout seul : 6-1. Même Darma se mêle à la fête sur une frappe de jean rené, qui tape la transversale, arrive dans les pieds de seb Rosier qui offre un caviar pour le président : 7-1. Malgré quelques envolées plus lyriques que victorieuses, le gardien adverse, qui n’a pas démérité, ne peut éviter le naufrage de son équipe.
Le Celtic déroule, Fred (G) se régale de ses gris-gris petites passes redoublées dans un mouchoir avec Jérémy, Charles, Pascal, et Gilles. Jeremy porte l’estocade finale d’un joli tir enroulé : la messe est dite.
Dans cette victoire flamboyante, on notera cependant un point d’amélioration, comme on dit dans le langage léché de coach psy : les corners, soit trop mollement tirés, soit tirés avec imprécision, soit pas tirés du tout : Dieu reconnaitra les siens ….

Votre reporter dévoué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.