FSGT League BPa7 2018/19 : Day 20 : CIC – CST : 4 – 10

Vendredi 29 mars 2019 : 20eme journée de championnat vétéran a 7 au stade de Michelis à 19h15 :
Celtic Irish Club – Culture Sport et traditions : 4 – 10
Resume romain P.
Temps agréable au stade Eghikian Michelis, printanier.

Joueurs présents : Thierry aux buts, Matthieu, Romain et Jean en défense, Fred G, Sebastien et Nico A au milieu, Charles, Steffane et Jérémy en attaque. + Alain K en guest.

Le match démarre très bien pour nous, avec un joli but d’une frappe lointaine de Matthieu qui récompense notre bonne entame. On maitrise bien le match : les passes arrivent à destination, on squatte le terrain adverse, on contient les attaques adverses. Bref, tout çà se présente bien.
Et là, au bout des 10 premières minutes, l’irrationnel se produit, un truc qui n’arrive qu’aux très grandes équipes : l’équipe joue enfin à l’unisson, tous au même niveau. Magnifique. Bon, au niveau le plus médiocre certes, mais quand même. Cà a foutu les frissons à tout le monde.
Comment est-on arrivé à cet exploit ? Soyons modestes, l’équipe adverse nous a bien aidé. En faisant entrer deux joueurs absents au coup d’envoie, dont un très technique, très rapide (et altruiste en plus !), le match nous échappa complètement.
Ils égalisent rapidement. puis 2, puis 3, puis 4 buts à 1 à la mi-temps.
La deuxième période ne sera pas plus glorieuse. Les tirs adverses continuent de pleuvoir sur la cage de Thierry, et beaucoup finissent dedans aussi.
On finit avec 10 buts encaissés (ou plus, mais Alain arrive toujours à gratter deux à trois buts sur nos grosses défaites. Bien joué coach !!).
Et de notre côté ? Attention les yeux !! Passes en profondeurs qui ne trouvent personne, tirs à côté, au dessus, coordination des lignes quasi absente, passes décisives direct aux adversaires….Et en plus, le gardien adverse arrive à sortir deux ou trois frappes vraiment pas dégeu de notre part. Un désastre.

Malgré tout, on arrive à réduire la note avec deux buts de Charles et un de Jérémy.
Le match se termine sur le score de 10 à 4.

On sort tous de ce match rincés physiquement et psychologiquement, avec l’impression d’avoir affronter une tempête.

Un match qui faudra digérer avant le prochain qui se jouera à la Ciotat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.