CDA Cup 2018/19 : Day 3 : Fc Garlaban PCE – CIC A : 3 – 3

Reportage by Philippe Barbieri

CDA CUP 2018/19 : Day 3

Stade Michelis

Lundi 07 JANVIER 2019

CIC A vs FC GARLABAN PCE : 3-3 (SCORE MI-TEMPS : 1-2)

Buteurs : CSC assist Bardy, Romain Coulboy (2 buts)

Conditions météo : Froid quand on court pas !!

Installations : Un stade en bon état et bien éclairé

Arbitre : Simple et efficace

Equipe:
Rémy – Seb Azibi, Franky, Antho l’abonné de la sélection (t’es un monstre Antho !), Vasyl Vasylievsky Vasyliev – Captain Bardy, Taxi 2, Bite bronzée – Jérôme, Marco, Garçou

Sur le banc des éclopés : Romain Cini qui se blesse à l’échauffement, Renda qui a arrêté de grandir trop tôt, et c’est tout pour le moment… Maxou qui passait par là se joindra à nous quelques minutes plus tard.

Dirigeants : Coach Pian, Frère Pian, Le sorciérot, Taxi 1

TITRE : Un Taxi peut en cacher un autre

RESUME :
Après la période des fêtes – de Noël, de fin d’année, de la nouvelle année – et les 2 foots salle (sans les murs et donc en plein air dans un froid glacial… mon vier !!), on se retrouve dans le vestiaire du stade de Michelis pour se faire pleins de gros bisous et se souhaiter les vœux.

Au programme, beaucoup de surprises pour coach Steph à nouveau papa (encore félicitations !!): Franky lui offre l’une de ses plus belles poupées et Romain de quoi habiller Calie pour les 5 hivers à venir… on est prêts pour le match de ce soir.

Ce 1er match officiel de 2019 compte pour la CAB Cup (« Coupe A Bardy »).

Lors de l’échauffement, j’apprends que c’est le vrai nom de cette coupe mais que la fédé s’est trompée en notant partout CDA Cup.
Donc, vous l’aurez compris, le plus important les gars, c’est les points du fair-play !

Dans son discours d’avant-match, Steph insiste pour avoir un block très compact à la vue de nos bedaines très athlétiques.

Le début du match est équilibré au moins pour les 5 premières minutes, car dès la minute suivante un ballon balancé loin devant est perdu et revient tout aussi vite sur un milieu de Garlaban qui conduit le ballon, change de direction et décoche UNE FRAPPE DE BUN-DES-LI-GAAAAAAA !! (dixit coach Pian) en plein dans la lucarne de notre gardien de Ligue 1 qui évidemment ne peut rien faire : 0–1 (6e).

C’est pas grave les gars, c’est une belle frappe, on y peut rien, allez allez !

On fait le centre, on s’échange quelques ballons, les débats sont très disputés… 2 minutes s’écoulent lorsque leur défenseur central envoie une ouverture de 50 m sur leur attaquant rapide, très rapide qui court, court, court encore, court toujours, récupère le ballon et bat Rémy en un contre un : 0-2 (8e).

Ouh là là, ça s’annonce pas très bien cette histoire… mais c’est sans compter sur les ressources d’une équipe pleine de bons caractères cette année.

En effet, on rigole et on se chambre en dehors du terrain, mais dans les matchs on se bat et on y croît par le jeu.

On reprend la possession de balle, on combine, on entreprend mais il manque la dernière passe ou le dernier geste… comme sur ce centre très tendu de Garçou pour une tête de Taxi 2 (tel Basile Boli contre Paris en 1993) qui frappe la barre transversale alors que le gardien était bien battu. Cela ne passe pas encore.

Sur un dégagement de Bardy loin devant (certains diront que c’est une ouverture), un défenseur adverse a du mal à se retourner et à apprécier les rebonds du ballon, il hésite, il fait opposition avec son corps devant Garçou qui le presse ardemment, et finit par commettre l’irréparable avec un lob parfait sur son gardien légèrement avancé alors qu’il voulait dégager en corner : Buuuuuuuut !! CSC, ça compte : 1-2 (41e).

Réduction du score + p.a.s.s.e d.é.c.i.s.i.v.e de Captain Bardy (Ouais, Steph m’a obligé à écrire ça).

C’est la mi-temps : 1-2.

Bilan : Une bonne 1ère mi-temps de notre part avec du combat, de l’abnégation, du rythme, de la construction dans le jeu. On est mené et ce n’est pas très mérité pour nos adversaires qui ont eu le mérite de provoquer la réussite d’une superbe frappe de 25m et d’un long ballon bien négocié.

Les mots de Steph à la mi-temps sont très encourageants, car il sent que nous sommes dans un bon soir et que la forme physique est là. « Si vous parlez, c’est que vous êtes pas encore fatigués ! ». C’est donc bon signe pour la 2ème période.

Avec son statut d’incontournable de la sélection, Antho décide de motiver les troupes avec une effusion de gaz monumentale ayant eu pour effet immédiat de voir toute l’équipe migrer de quelques mètres pour éviter l’asphyxie et continuer à écouter le coach. T’es dégueulasse Antho !

2ème mi-temps : Le match reprend sur une grosse envie de notre part matérialisée par cette action où Marco part seul au but, se fait couper en deux dans la surface de réparation – Oh Pénalty !? (Non !) – Romain Taxi 2 récupère le ballon, tire du pointu, le ballon roule et finit en… poteau rentrant : yeaaaaaaaahh !

Egalisation du plus germanique des celtic’s mens, jusqu’au bout des ongles ce soir, avec les gants du Borussia Dortmund : 2-2 (47è).

La suite est sans équivoque : une domination effrénée et sans conteste de notre équipe. Oui, oui, c’est incroyable : on dirait le Brésil de Pelé, l’Allemagne de Beckenbauer, l’Argentine du grand Maradona (mais sans la main) ou encore Andrézieux contre l’OM la veille (désolé)…

Bref, c’est de l’art ! Redoublements de passes, combinaisons bien ficelées, percussions balle au pied, échanges de notre arrière-garde vers l’avant, orientations gauche-droite, tirs de loin, centres multiples… ça bouge, ça vit, ça joue en rythme…

Steph n’en peut plus, il vibre, il apprécie, il est fier de voir que ses entraînements portent ses fruits… jusqu’au drame…

Un très haut, très long et très fort dégagement d’un défenseur de Garlaban « à la rasbaille » (au hasard pour les non marseillais) retombe dans le dos d’Antho qui se retrouve au duel avec le bon attaquant rapide.
Celui-ci arrive à prendre le dessus et à bien protéger le ballon malgré la rage au combat de notre fesseur invétéré.
Rémy sort à leur rencontre et s’incline devant la dextérité de l’adversaire qui parvient à glisser le ballon dans les filets : 2-3 (60è).

C’est dur à encaisser car c’est vraiment vraiment vraiment immérité.

Mais on ne se décontenance pas et on repart à l’attaque.
Max, qui a fait son entrée juste devant Renda à gauche, nous apporte encore plus de vitesse pour atteindre MACH 3.

Nos actions se développent toujours aussi bien, nos occasions se multiplient, le gardien fait des arrêts, parfois on manque le cadre, ou bien c’est un pied adverse qui s’interpose… franchement, rien à dire tellement on joue bien.

Après une bonne période de possession du ballon, Seb Azibi se retrouve à l’attaque côté droit ; il adresse un centre rapide qui est détourné par la défense dans les pieds de Romain SchweinTaxi 2 qui envoie une frappaaaaaasse de dingue du pied gauche repoussée par le gardien… qui revient dans les pieds de Romain « der Kaiser » qui dans le mouvement et la continuité de son avancée frappe du pied droit cette fois… le ballon va se loger au ras du poteau droit : 3-3 (67è).

C’est l’explosion !!

Coach Steph et Pierrot sont en folie, Frère Pian roule de joie, Romain Cini boite avec engouement et Taxi 1 se tape une sègue : le Celtic égalise enfin !!

Le match est à sens unique et on continue de pousser avec nos joueurs très très expérimentés, Garlaban baisse physiquement alors qu’ils ont 20 ans de moyenne d’âge, rien ne va plus, nous avons encore quelques situations pour gagner…

Je me souviens d’une belle action combinée côté droit qui trouve Maxou seul dans l’axe derrière la défense, il se présente seul face au gardien et tire sur sa jambe gauche, enculé !

Malgré nos efforts, le score en restera là. On est partagé entre notre énorme prestation et notre déception de ne pas avoir gagné, les joueurs de Garlaban sont outrés de s’être fait dominés par les « vieux » du CIC A. Score final : 3-3.

Ce fût un très bon match de reprise qui augure d’une année 2019 prometteuse durant laquelle nous avons un titre et la coupe à Bardy à aller chercher.

A titre personnel, je me suis tout simplement ré-ga-lé ! Je ne suis pas le seul, tout le monde a pris du plaisir dans ce match, autant sur le terrain qu’en dehors.

Un joueur m’aura même dit : « Moi aussi, je me suis régalé, c’est l’un des meilleurs matchs que l’on a fait ces dernières années » – cela veut tout dire.

Le groupe vit bien, on rigole et on joue au ballon, que demander de plus si ce n’est de concrétiser tout ça. Continuons !

A noter :
– Le stade de Michelis se souviendra d’avoir entendu retentir une grosse claque venant de notre vestiaire où Vasyl s’est fait démonté la fesse pour la 1ère fois : bienvenue men, tu as fait un super match et tu as été remercié comme il se doit ! mdr mdr mdr.

– J’ai enfin pu assister à un but de “Der Taxi” et même à un doublé ! Romain, Romain, t’as été énorme !!

Hail ! Hail ! The celts are here !!

7 réflexions au sujet de « CDA Cup 2018/19 : Day 3 : Fc Garlaban PCE – CIC A : 3 – 3 »

  1. Stephan PIAN

    Pour un match de reprise apres les fêtes de fin d’année je m’attendais à ce que nous éprouvions des difficultés physiques.
    Comme l’a bien retranscrit Philou, c’est nous qui avons donné le rythme au match.

    Nous continuons sur la lancée du debut de saison et c’est encourageant.

    Mais je nous mets en garde de ne pas tomber dans un excès de confiance afin de continuer à prendre les matchs les uns après les autres : nous sommes toujours dans la phase aller du championnat et par conséquent nous n’avons encore rien gagné !!!

    Continuons à prendre du plaisir à se bouger le cul ensemble et les uns pour les autres aux entraînements et en match.

    Je vous adresse (à nouveau) mes meilleurs voeux pour cette année 2019 !!

    Répondre
    1. tonyexgoal

      Oh Putain les grands mots du coach…les matchs les uns après les autres…t’écoutes pas la radio coach, c’est interdit cette phrase de merde !!
      Ton résumé est magnifique Philou, autant que notre match incroyable ! Tain, des fois tu gagnes 9-3 et t’es dégouté et des fois tu fais match nul et tu te segues. C’est con le sport des fois.
      Dernier mot en ce qui concerne la lucarne. Je vais pas faire la définition du dico, mais il me semble que c’est quelque chose de petit (très petit) et moi quand je me suis retourné car c’est moi qui était au bloc du gars (pardon) et que j’ai vu le ballon partir, je suis presque allé me replacer pour la relance de Remi…En haut, c’est pas son point le plus fort à Rémi alors qu’en bas et en sortie, il est énorme !!! donc la lucarne pour moi elle se situe juste au dessus de ses gants, mais bon, il faisait très très froid !!

      Répondre
  2. Éternel blessé

    Bravo les gars pour ce match.
    Antho, il fallait mettre une belle fessé à l’attaquant pour qu’il arrête de courir.

    On est (vous êtes) dans la bonne lancée, ne laissez pas que la déception du score soit en-dessus de votre prestation (on a vécu ça contre les brésiliens aussi).

    Je suis navré de ne pas pouvoir jouer avec vous…je sais que vous, vous êtes contents :-/

    J’ai cru que lundi il a eu des orages, la je comprend mieux c’était la fessé a Vasyl 🙂

    Continuez forts et modestes pour faire péter le champagne.

    Répondre
  3. Romain Köpke

    MDR super résumé filou c’est vrai qu’on s’est tous régale et surtout on a donné du rythme au jeu ce qui nous a fait beaucoup moins de courir on faisait bien tourner le jeu en avait la possession de balle et on a joué avec nos qualités respectives c’était excellent

    Répondre
  4. Mach 3

    Philou Philou ! Ton résumé est enorme comme ta bite de camerounais looool
    Rien à rajouter que du kiff continuons comme ça pour faire mieux encore. Hail Hail der celts are here

    Répondre
  5. Jambe de laine

    Super résumé, j’ai l’impression d’y avoir participé…
    J’espère pouvoir être de la prochaine partie et me régaler autant que vous..

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.